L’île grecque de Lesbos face à l’invasion : le Camp des Saints en direct. Films des scènes de violences et interviews d’habitants.

À Lesbos, les migrants lancent des pierres contre la police et se battent entre eux. Ils rentrent dans les maisons. La situation sur l’île est explosive. Les habitants sont à bout !

Deux interviews diffusées par la chaîne d’information en continue polonaise TVN24, dans le cadre d’un reportage sur l’île de Lesbos hier vendredi après que 200 migrants environ avaient eu des échauffourées avec la police grecque qui ne les avait pas laissé monter sur un navire en partance pour le continent. Le maire de la ville de Mitylène à Lesbos demande au gouvernement de déclarer l’état d’urgence sur son île.

Le premier film montre les migrants qui se jettent des pierres entre eux. Les deux autres sont des interviews d’habitants qui s’expriment en anglais. Ci-dessous la traduction en français de ce que disent ces habitants de Lesbos. C’est le Camp de Saints en direct !

Cliquer ici pour afficher la page avec les trois films : http://www.tvn24.pl/wiadomosci-ze-swiata,2/imigranci-starli-sie-z-policja-na-wyspie-lesbos,574356.html

 

Première interview :

(également sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=C8X9oay_mo8)

Nous avons peur. Nous somme en danger chaque jour, chaque minute.
Ils viennent à l’intérieur. Ils veulent s’entre-tuer. Nous ne savons pas quoi faire.
Vous devez faire quelque chose. Quelqu’un doit nous protéger.
Ils sont dans nos maisons. Nous ne sommes pas en guerre ! C’est nous les victimes ici, pas eux.
Nous voulons vivre comme avant. Je veux aller au travail, je ne peux pas. Mes enfants peuvent aller à l’école, ils ne peuvent pas.
Nous devons récupérer nos vies qu’ils nous ont prises. Nous ne sommes pas en guerre, ce sont eux qui sont en guerre. Il faut les emmener d’ici.
C’est une ville, ce n’est pas un endroit pour des gens comme eux. Ils sont partout !
Ils sentent mauvais, c’est insupportable.
Vous pouvez supporter ça, vous ? Moi je ne peux pas et je ne veux pas. Je ne les veux plus ici !

 

Deuxième interview

(également sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=RGiMJY8v0jA)

Nous vivons ici, mais nous n’intéressons personne. Il n’y a pas de chaînes de télévision.
[en montrant les immigrants devant sa maison] Ces types, je ne sais pas quel est leur putain de problème. Nous avons des enfants ici. Notre vie est en danger.
Ils ont commencé à se jeter des pierres. Ils sont venus dans nos maisons avec des pierres et différentes choses.
[se tournant vers les migrants devant sa maison] S’il-vous-plaît, faites preuve d’un peu de respect pour le pays où vous êtes.
Respectez-nous, cela fait des milliers d’années que nous vivons ici et nous avons l’intention de continuer à y vivre.
Ne nous obligez pas à devenir des extrémistes !
Nous les respectons. Ils ont leurs problèmes. Mais il ne faudrait vraiment plus grand chose pour que tout change.
[se tournant à nouveau vers les migrants] Foutez-le camp ! C’est une propriété privée. Vous êtes en train de violer une propriété privée.
Respectez la Grèce. C’est la Grèce, ici, ce n’est pas le Moyen-Orient ! Foutez le camp !

 

Autres scènes de violences à Lesbos, décrites sur le site d’information polonais Niezalezna.pl comme étant une bataille entre les migrants et les habitants, mais qui pourraient aussi être une bataille entre migrants eux-mêmes :

 

Autres articles

67 Commentaires

  • peripathos , 5 Sep 2015 à 23:27 @ 23 h 27 min

    Ah mais c’est pitoyable de voir ces européens pleurnicher et demander comme des gamins apeurés la protection de l’état nounou et de la police qui ne ferons rien pour eux .

    Vont-ils enfin s’organiser et s’armer pour se défendre eux mêmes ??!!

    Mais s’il n’y a que des lesbiennes à lesbos …..

    Bref les européens sont largement dégénérés , gras , repus , indolents et végétant dans une petite vie médiocre gavés de médias qui disent ce qu’il faut penser , le bien et le mal

  • peripathos , 5 Sep 2015 à 23:27 @ 23 h 27 min

    “qui ne feront rien pour eux”

  • peripathos , 5 Sep 2015 à 23:34 @ 23 h 34 min

    Cette grecque se présente comme une victime , elle a une tête de victime …..Elle sera une victime lâche .

    Elle dit qu’elle n’est pas en guerre alors que C’EST LA GUERRE !

    Cela s’appelle fuir au combat ou cela s’appelle se rendre ou déserter

  • Alainpsy , 5 Sep 2015 à 23:57 @ 23 h 57 min

    A tous les bien-pensants qui n’ont plus de cervelles et se flattent d’écouter leur cœur :
    Que ce soit à propos des migrants d’Afrique noire, du Maghreb ou de Syrie, vous ne voyez en eux que ce dont votre conscience a besoin. Ce que vous imaginez de leurs souffrances que vous mettez en scène n’est rien d’autre que votre propre souffrance. Vous pensez les aider, vous vous réjouissez de ces provisions et de ces couvertures que vous apportez, vous êtes fiers d’avoir réagi de la sorte, vous vous sentez profondément humain, pourtant
    il y a 5 millions de sans-emploi en France, plusieurs millions de pauvres, voire de très pauvres, non-exotiques, et pourtant ils ne bénéficient pas de votre aide, vous ne les voyez pas. Et que dire des personnes seules, désespérées, des personnes âgées sans visite etc…En fait, votre humanité est distante, elle obéit à des critères convenus : l’étranger, d’une autre culture, d’une autre couleur, d’une autre religion, et qui souffre, et tout cela vous permet de donner, de manière bien pratique et condensée, l’absolution totale à votre conscience,et sans vous salir les mains, toujours à distance. A Lesbos ou partout ailleurs on souffrira de la proximité et de la promiscuité avec ces migrants, que vous importe, vous n’y serez pas, vous n’y serez plus, vous avez fait votre geste, vous avez exprimé votre accord pour qu’ils viennent, vous vous êtes acheté une conscience, la meilleure, l’exotique, l’étrange étranger venu d’ailleurs, vous êtes désormais parmi les humanistes, et ceux qui vont à nouveau se coltiner toute cette misère et ses conséquences peuvent bien crever, vous les méprisez, ils sont d’ici, blancs, non rentables pour une noble conscience.
    Je vous invite à méditer vos bonnes intentions, à réfléchir également aux conséquences sur un certain nombre de vos compatriotes. Enfin, méditez sur le coût de ces prochaines opérations qui lèseront d’autant ceux qui, ici même, souffrent sur leur terre sans que vous daigniez les voir ou les entendre. Dans le film “Orange mécanique”, souvenez-vous aussi du passage où l’on sonne à la porte, c’est le cœur qui répond, là où l’esprit était de meilleur conseil, et puis la porte s’ouvre en grand, et rentrent ceux qui n’étaient pas prévus, et tout bascule définitivement et dramatiquement, par le jeu des bons sentiments parfaitement exploités…votre mauvaise conscience est un boulevard et des centaines de milliers de visiteurs du soir sont en route, bientôt des millions ….ils savent de mieux en mieux vous faire danser.

  • Paule C , 6 Sep 2015 à 0:05 @ 0 h 05 min

    Et ça n’est qu’un début, ça va se produire partout où ces gens vont arriver. La réalité, c’est ça, ce n’est pas les pleurnicheries sur le sort d’un enfant noyé (pauvre, pauvre enfant !) pour nous obliger à subir ça chez nous.
    Combien d’autres violences de cette sorte avant que nos minables gouvernants ouvrent les yeux ???? Avant que nus soyons obligés de nous défendre nous-mêmes ????

  • marclin94 , 6 Sep 2015 à 0:42 @ 0 h 42 min

    Très belle et très juste analyse de la situation Alainpsy .
    M’autorisez-vous à la copier pour la diffuser sur Facebook afin de tenter (cela est loin d’être gagné. ….) de faire réfléchir certaines personnes qui essaient tant bien que mal de se servir de leur cerveau.
    Je pense que c’est en multipliant ces signaux de détresse auprès de nos concitoyens que nous pouvons espérer l’amorce d’un changement de mentalité.
    Bonne continuation.
    Bien cordialement

  • Catholique & Français , 6 Sep 2015 à 4:34 @ 4 h 34 min

    Merci. Et encore, vous laissez de côté (bien que ce soit implicite dans votre beau texte lucide) la gravissime et cruciale question de l’Islam, religion de haine que des peuples décérébrés “accueillent” massivement maintenant avec un effroyable aveuglement : “…Cet effort (de conversion des Musulmans) est-il soutenu par le Gouvernement ? Non, hélas, bien au contraire ! Alors que nous, les Catholiques, sommes en butte à une opposition systématique des Pouvoirs Publics, ces derniers encouragent la religion musulmane. Ils commettent de ce fait une manière de suicide, car, je dois bien le dire, l’Islam est notre ennemi : nous serons toujours les “ roumis ” méprisés.»
    Bienheureux Charles de Foucauld, réponse au sous-officier Guy Dervil. Mai 1905.

Les commentaires sont fermés.