L’île grecque de Lesbos face à l’invasion : le Camp des Saints en direct. Films des scènes de violences et interviews d’habitants.

À Lesbos, les migrants lancent des pierres contre la police et se battent entre eux. Ils rentrent dans les maisons. La situation sur l’île est explosive. Les habitants sont à bout !

Deux interviews diffusées par la chaîne d’information en continue polonaise TVN24, dans le cadre d’un reportage sur l’île de Lesbos hier vendredi après que 200 migrants environ avaient eu des échauffourées avec la police grecque qui ne les avait pas laissé monter sur un navire en partance pour le continent. Le maire de la ville de Mitylène à Lesbos demande au gouvernement de déclarer l’état d’urgence sur son île.

Le premier film montre les migrants qui se jettent des pierres entre eux. Les deux autres sont des interviews d’habitants qui s’expriment en anglais. Ci-dessous la traduction en français de ce que disent ces habitants de Lesbos. C’est le Camp de Saints en direct !

Cliquer ici pour afficher la page avec les trois films : http://www.tvn24.pl/wiadomosci-ze-swiata,2/imigranci-starli-sie-z-policja-na-wyspie-lesbos,574356.html

 

Première interview :

(également sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=C8X9oay_mo8)

Nous avons peur. Nous somme en danger chaque jour, chaque minute.
Ils viennent à l’intérieur. Ils veulent s’entre-tuer. Nous ne savons pas quoi faire.
Vous devez faire quelque chose. Quelqu’un doit nous protéger.
Ils sont dans nos maisons. Nous ne sommes pas en guerre ! C’est nous les victimes ici, pas eux.
Nous voulons vivre comme avant. Je veux aller au travail, je ne peux pas. Mes enfants peuvent aller à l’école, ils ne peuvent pas.
Nous devons récupérer nos vies qu’ils nous ont prises. Nous ne sommes pas en guerre, ce sont eux qui sont en guerre. Il faut les emmener d’ici.
C’est une ville, ce n’est pas un endroit pour des gens comme eux. Ils sont partout !
Ils sentent mauvais, c’est insupportable.
Vous pouvez supporter ça, vous ? Moi je ne peux pas et je ne veux pas. Je ne les veux plus ici !

 

Deuxième interview

(également sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=RGiMJY8v0jA)

Nous vivons ici, mais nous n’intéressons personne. Il n’y a pas de chaînes de télévision.
[en montrant les immigrants devant sa maison] Ces types, je ne sais pas quel est leur putain de problème. Nous avons des enfants ici. Notre vie est en danger.
Ils ont commencé à se jeter des pierres. Ils sont venus dans nos maisons avec des pierres et différentes choses.
[se tournant vers les migrants devant sa maison] S’il-vous-plaît, faites preuve d’un peu de respect pour le pays où vous êtes.
Respectez-nous, cela fait des milliers d’années que nous vivons ici et nous avons l’intention de continuer à y vivre.
Ne nous obligez pas à devenir des extrémistes !
Nous les respectons. Ils ont leurs problèmes. Mais il ne faudrait vraiment plus grand chose pour que tout change.
[se tournant à nouveau vers les migrants] Foutez-le camp ! C’est une propriété privée. Vous êtes en train de violer une propriété privée.
Respectez la Grèce. C’est la Grèce, ici, ce n’est pas le Moyen-Orient ! Foutez le camp !

 

Autres scènes de violences à Lesbos, décrites sur le site d’information polonais Niezalezna.pl comme étant une bataille entre les migrants et les habitants, mais qui pourraient aussi être une bataille entre migrants eux-mêmes :

 

Autres articles

67 Commentaires

  • genai , 16 Sep 2015 à 15:37 @ 15 h 37 min

    j’arrive du Dodécanèse, ce chapelet d’îles grecques, dernier rempart de l’Europe face à l’Asie turque et musulmane…à Rhodes les gardes côtes ont désobéi à Bruxelles et obligé les bateaux de migrants à faire demi tour sous peine d’être coulés…et ils ont fait demi tour!
    Dans la petite et si jolie île de Symi à 7km de la côte turque, il y a moins de 2000 autochtones grecs qui gardent dans leur mémoire les souffrances de 400ans d’occupation turque…iln’ y a que deux agents de police, ce qui est très largement suffisant en temps normal. Au début septembre sur le quai au bord de la ville il y a un campement de tentes neuves qui abritent une bonne centaine de migrants (entre 25 et 40 ans) à part trois jeunes femmes avec le joli foulard pour enserrer les cheveux, ce sont tous des hommes en très bonne santé apparente, qui roulent des mécaniques comme on dit et narguent les habitants; j’y ai mis de la patience et de la prudence avant d’avoir un bref échange avec deux de ces hommes qui parlent un très bon anglais et qui avec une certaine morgue m’ont dit leur projet: occuper le plus vite possible, avant toute réaction populaire certaines de ces îles et y arriver assez nombreux pour dépasser les populations insulaires…s’affirmer “majoritaires” et obtenir de l’ONU UNE SORTE DE KOSSOVISATION du Dodécanèse…autrement dit transformer les îles grecques en terres d’islam…l’un des deux, le plus âgé m’a affirmé qu’il était allé à Lampédusa,île italienne, mais que les italiens étaient trop méfiants et ne laissaient jamais un nombre suffisant de migrants sur l’île…à Lesbos ils sont en train de réussir leur coup si la Grèce ne réagit pas assez vite. Les représentants des pays musulmans ( dont le Kossovo) à l’ONU ont déjà préparé leurs motions.
    Pendant ce temps on tergiverse , on crée des commissions et on vote des crédits pour aider ces malheureux qui reçoivent de plus en plus d’aides , comme ce conteneur débarqué à Héraklion (Crète) et qui transportait des centaines d’armes avec leurs munitions…dormez braves gens! chicanez…à Constantinople on discutait sur le sexe des anges pendant que les turcs s’emparaient de l’empire byzantin…et l’Europe n’a commencé à réagir que lorsque les troupes du sultan se trouvaient sous les murs de Vienne….attendrons nous autant?

  • Arger , 18 Sep 2015 à 19:01 @ 19 h 01 min

    Bien d’accord avec tout ce que vous dites Riket Kosmos. Nos chefs d’Etat européens (droite ou gauche) imbuent d’eux-mêmes et incompétents qui ouvrent grand les portes de leur “connerie d’Europe”, au cheval de Troie et l’on voit où nous emmène leur soi-disant démocratie et leur “grande tolérance”. Ils ne savent même pas protéger leur propre population et ne tiennent aucun compte de ce que dit et demande leur peuple.

  • Calmos les Grecos , 3 Oct 2015 à 7:08 @ 7 h 08 min

    Bonjour,
    Déjà il faut remettre les choses dans leurs contextes, si vous regardez bien il n’y a que des hommes chez les migrants, d’un age ou il ferait mieux de défendre leur pays au lieu de fuir pendant que leurs famille restent la-bas en attendant “le rapprochement familiale”, car c’est tellement dangereux qu’ils laissent leurs familles ?
    Cette migration est voulu pour le reste du plan qui est prévu pour l’europe, pour les emplois à super bas coût qui tirera tout les salaires vers le bas il faut de la main d’oeuvre 😉
    et puis sa servira à en finir avec la Sécu et le système Francais, nous passerons tout au privé comme les Américain (1 couple et 2 enfants = 700$) minimum et fini les remboursements ou tout est pris en charge, y’en a qui vont pleurer grave après 😉
    USA = 43 millions de personnes vivant avec des bons alimentaires comme pendant la guerre, et ne parlons pas des soins pour les plus pauvres.
    Au lieu de vous intéressez à se qu’il se passe sur une ile, gardez à l’esprit que se qui se passe chez les Migrants c’est en parti à cause des 2 gouvernements successifs et à cause de vous si vous avez votés UMP ou PS qui sont à la solde des USA et d’ISRAEL.
    Votez UPR et tout changera, car il est prévu avec UPR de sortir de l’UE, de l’EURO et surtout de l’OTAN et de se rallier plus avec la RUSSIE et l’AFRIQUE et en finir avec cette colonisation acharner pour voler et piller les ressources des pays pour le compte de multinationales.
    Tremblez devant le traité du Grand Marché Transatlantique qui vas en finir avec tout nos acquis et qui nous fera revenir comme en 1930.

Les commentaires sont fermés.