Défense du mariage : la Fondation Heritage en renfort

Indiscret. David Azerrad, le directeur associé du département “B. Kenneth Simon Center for Principles and Politics” de la Heritage Foundation débarque en France la semaine prochaine pour rencontrer et conseiller les acteurs principaux de la défense du mariage et des droits de l’enfant.

Basée à D.C., la Heritage Foundation est le think tank conservateur le plus influent des États-Unis. Il défend la libre entreprise, l’État limité, la liberté individuelle, les valeurs traditionnelles américaines et une défense nationale puissante. Son budget annuel s’élève à 80 millions de dollars.

Un nouveau signe de l’émergence progressive d’une internationale conservatrice ? Affaire à suivre…

Lire aussi :
> Défense de la famille : Christine Boutin, Franck Margain et Béatrice Bourges à la bonne école

Autres articles

25 Commentaires

  • Eric Martin , 8 Fév 2013 à 9:14 @ 9 h 14 min

    Ces valeurs que vous appelez “catholiques” sont des valeurs de civilisation. David Azerrad a tout à fait le droit de les défendre et il est aussi légitime que vous à le faire. Vous ne connaissez rien aux États-Unis ni au mouvement conservateur outre-Atlantique. Mettre tous les Américains dans le même sac est juste… idiot.

  • jean marc boni , 8 Fév 2013 à 10:16 @ 10 h 16 min

    c’est tant mieux ; il vaut mieux voir de telles fondations plutôt que des cinglés du style communautés homos et féministes éclairés qui ont exporté dans le monde entier ( pour linstant occidental et européen) ce foutu mariage homosexuel et tous ces droits qui en découlent.
    je suis contre lanti américanisme primaire dans la mesure où il existe aux USA des consevateurs qui défendent les mêmes idées que les lecteurs de ce site !
    il faut savoir ce que lon veut. pour moi cest oui à cette fondation et non aux bobos parisiens et à nos politicards du PS tous pourris ( et certains de lopposition).
    cette fondation et les anti-dénaturation que nous sommes sont dans le même bateau.

  • conneriephobe , 8 Fév 2013 à 11:52 @ 11 h 52 min

    Oui je pense que la prudence est de mise…

    Attendons de voir si c’est vraiment du Bien que nous veut ce “sauveur” d’outre atlantique avant de nous réjouir.

    Mais bon, s’il s’avère être des nôtres, nous ne cracherons pas sur ses millions !

  • Pesneau , 8 Fév 2013 à 13:23 @ 13 h 23 min

    Un grand OUI. Tout est bon à prendre quand il s’agit déradiquer cette” canaillerie”

  • Lach-Comte , 8 Fév 2013 à 14:56 @ 14 h 56 min

    mais c’est quoi un conservateur au US ? un républicain ? un démocrate ? un libéral? De plus, comme je le disais ci-dessus, Obama manifeste son soutien inconditionnel au mariage gay et 70% des juifs américains ont voté Obama. Si ce monsieur et la fondation qu’il représente a quelque chose à faire, c’est aux Etats-Unis, auprès de sa communauté (quand on y connaît le poids des “communautés”…), qu’il doit agir prioritairement pour que ces gens ne soutiennent plus ce président. C’est ce que nous essayons de faire en France avec nos propres forces, à commencer par les régiments catholiques. Il ne s’agit pas là d’anti-américanisme, ni primaire, ni secondaire. Juste de cohérence.
    C’est me semble-t-il ce que les commentateurs ont voulu dire, chacun à sa manière.

  • Eric Martin , 8 Fév 2013 à 15:59 @ 15 h 59 min

    Ce Monsieur, dont je ne suis pas certain qu il est juif – qui vous dit qu il ne s est pas converti au christianisme, est conservateur donc a sans doute voté républicain donc n est pas pro-Obama. Croire que la Fondation Heritage est pro-Obama, c est ne rien connaître à la vie politique et métapolitique outre-Atlantique…

  • Eric Martin , 8 Fév 2013 à 16:00 @ 16 h 00 min

    Vous ne lisez jamais les articles sur l’Amérique conservatrice que nous publions sur NDF.fr ou quoi ?

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen