Des écolos veulent freiner l’immigration pour protéger la nature

Suisse. Des écologistes ont déposé, vendredi dernier, une initiative destinée à demander un référendum afin de lutter contre l’immigration. La raison ? Le parti Ecopop veut « protéger la nature et limiter le besoin de constructions nouvelles ».

Le Secrétaire général d’Ecopop, Andreas Thommen, estime que les si migrants finissent par atteindre le niveau de vie moyen des Suisses, ce mode de développement « n’est pas du tout durable à la longue ».

Si la proposition intitulée « Halte à la surpopulation – oui à la préservation durable des ressources naturelles » est destinée à « limiter l’immigration nette en Suisse » elle trouve quelques limites en appelant également à « réduire la croissance dramatique de la population mondiale par le soutien de planning familial bénévoles ».

En effet, si cette initiative séduit certaines personnes à la droite de l’échiquier politique suisse, elle est toutefois motivée par une phobie de la « surpopulation » et se concentre également sur les politiques familiales menées en dans la Confédération helvétique.

De son côté, l’Union démocratique du centre (UDC) a également déposée une initiative intitulée « Stop à l’immigration de masse ! »

Autres articles

15 Commentaires

  • jejomau , 7 Nov 2012 à 17:30 @ 17 h 30 min

    Tiens, les écolos sont racistes……

  • Yohann , 7 Nov 2012 à 18:40 @ 18 h 40 min

    Voilà qui est intelligent, il est vrai que la surpopulation augmente la pollution. Nos écolos EELV et amis n’ont toujours rien compris, puiqu’ils sont pour l’immigration, mais nos pastèques ne sont pas à une contradiction près

  • Duj38 , 7 Nov 2012 à 19:17 @ 19 h 17 min

    Venant des écolos c’est sur que ça surpend mais ça ne peut être en aucun cas raciste, hein ? Pis c’est les écolos Suisses.
    La nature elle a bon dos. Les Suisses ont bien compris tout comme chez nous la grande majorité silencieuse que s’ils continuent à acceuillir ces masses d’immigrés en flot continu, ils seront tout comme nous submergés dans quelques années. C’est mathématique.

  • Gwalchavad , 7 Nov 2012 à 20:34 @ 20 h 34 min

    Comme quoi, l’écologie n’est pas une partie réservée à l’extrême gauche.
    Comme quoi on peut être écolo et avoir quelques neurones.

  • tintin , 7 Nov 2012 à 21:34 @ 21 h 34 min

    Enfin.

    La Suisse est au moins aussi écologiquement non viable que l’Ile-de-France…

    Une Ile-de-France à 5 millions de personnes serait parfaite, on remplacerait les zones sensibles par des forêts et chasses, on serait tous à moins de 30 minutes de notre lieu de travail, on aurait tous un beau pavillon en banlieue… et des terres agricoles tout autours, les avions ne dérangeraient plus grand monde puisque le trafic serait plus faible et éloigné des zones de peuplement etc.

    Sans même parler de la stratégie militaire, puisque la densité de population est telle, que les usines AZF et autres stocks de déchets nucléaires, sont partout à côtés des immeubles et pavillons…

    Bref, la Suisse comme l’Ile-de-France sont, indépendamment de la piètre qualité d’une récente immigration, sur-peuplés…

    Il est temps de gagner autant en qualité de peuplement que de réduire ce peuplement.

  • concorde , 7 Nov 2012 à 22:14 @ 22 h 14 min

    parler ses bien agir ses mieux

    pourquoi ne pas s’unir et créer une association, pour aider les émigrées à rentrer dans leurs pays

    d’origine, dignement, ( pas sérieux s’abstenir).

    celui qui est intéressé, contacte le journal et ce dernier transmettra.

  • René 03 , 8 Nov 2012 à 14:16 @ 14 h 16 min

    Que veut dire digenement ?
    1 Leur payer le voyage retour en première classe , mais ils refuseront parce que chez eux il n’y a rien à bouffer et pas de fric à ce faire sans bosser.
    2 Leur payer le voyage retour en leur donnant une prime substentielle , ils accepteront et reviendront afin de bénéficier indéfiniment de la prime…

Les commentaires sont fermés.