Les Polonais aux Allemands : “Protégez vos femmes, pas notre démocratie”

(Article mis à jour le 11/01) Lors du match de volley Allemagne-Pologne hier, dans le cadre des qualifications pour les Jeux olympiques de Rio de Janeiro, les supporters polonais ont déroulé une banderole où l’on pouvait lire, en anglais, “PROTECT YOUR WOMEN, NOT OUR DEMOCRACY” (Protégez vos femmes, pas notre démocratie).

Ce sont en effet les politiciens et les médias allemands qui sont en pointe quand il s’agit de critiquer la Pologne au sujet de sa Cour constitutionnelle ou au sujet de sa nouvelle loi sur ses médias publics, entrée en vigueur hier. Les critiques les plus virulentes en provenance de Bruxelles sont aussi venues d’Allemands : Martin Schulz, le très gauchiste président du Parlement européen (qui a parlé d’un “coup d’État” du gouvernement polonais), et Günther Oettinger, commissaire européen à l’Économie et à la Société numériques, qui voudrait que la démocratie polonaise soit mise sous surveillance.

De nombreux médias allemands appellent depuis l’arrivée de la droite conservatrice au pouvoir en Pologne à la suspension des fonds de cohésion pour ce pays (notamment à cause de son refus de l’immigration musulmane de masse) et à l’adoption de sanctions privant la Pologne de ses droits de vote au Conseil européen.

Or, l’affaire des très nombreuses agressions sexuelles par des demandeurs d’asile arrivés cette année à l’invitation de la chancelière Angela Merkel et du silence (et aussi des mensonges) de la police allemande et de tous les grands médias allemands pendant plusieurs jours sur ce sujet a démontré que c’est l’Allemagne, et non pas la Pologne, qui a un problème avec la liberté et la diversité de ses médias et avec le fonctionnement de sa démocratie.

De toute façon, ainsi que l’a déclaré hier Viktor Orbán, il est inutile de discuter de sanctions contre la Pologne puisque de telles sanctions requièrent l’unanimité et que la Hongrie s’y opposera.

Que les Allemands s’occupent donc de leurs propres problèmes, et notamment qu’ils s’occupent plutôt de protéger leurs épouses et leurs filles qui se font agresser sexuellement et violer par de jeunes musulmans dont 1,1 million sont arrivés l’année dernière et qui continuent d’arriver par milliers tous les jours !

Mise à jour du 11/01 : après le match, les policiers allemands ont arraché la banderole aux supporters polonais. Vive la liberté d’expression en Allemagne !

Autres articles

38 Commentaires

  • jejomau , 9 janvier 2016 @ 7 h 08 min

    Ces polonais ont parfaitement raison. Que Mama Merckel s’occuppe désormais de ses fesses reluquées par le million de dégénérés qu’elle a “invités” chez elle. Bachar El Assad savait bien ce qu’il faisait, lui… ! Au moins ses femmes et ses filles sont protégées par son armée !

  • Tonio , 9 janvier 2016 @ 7 h 27 min

    “Henriette Reker, maire de Cologne, sans couleur politique (ni blanche, ni noire) a lourdement insisté sur les mesures de prévention que doivent prendre toutes les blondes Allemandes …”
    On doit se demander pourquoi elle n’a pas d’abord pensé aux mesures de prévention des agressions sexuelles et racistes (il faut le dire et insister: les femmes étaient blanches, les agresseurs africains, pas vrai ?)
    Comment ne pas imaginer ce que en concluront nécessairement les Africains agresseurs, ses protégés: “On peut tout se permettre sur les femmes blanches et blondes, puisque c’est à elles que la maire demande, ès qualités, de prendre des précautions à l’égard des Africains et non pas à nous, Africains, d’en prendre à l’égard des femmes blanches!”

    En 2015, l’Allemagne a accueilli plus d’un million de réfugiés, pour la plupart originaires de Syrie… FAUX les passeports syriens sont FAUX et délivrés par le QATAR, ils ont été volés en Syrie: tout le monde le sait sauf Henriette Reker, l’innocente “pétasse” qui, avant même le paradis, veut offrir 1000 jeunes vierges aux musulmans africains qui arrivent en Allemagne.
    Et que les Allemands Merkel, Schultz laissent tranquilles les Polonais!

  • ranguin , 9 janvier 2016 @ 7 h 33 min

    Faudra-t-il en arriver à placarder :
    “TOUCHE A MA FILLE, JE TE TUE” ?
    Et surtout le faire ?
    Si les états européens nous abandonnent il faudra faire sans eux !

  • peripathos , 9 janvier 2016 @ 7 h 44 min

    MERKEL DEGAGE ( avec l’autre lavette de REKER sans oublier l’imposteur mhollande )

    QUE fout PEGIDA ?
    Et MLP , elle est exilée dans un paradis fiscal ? Elle est aphone ?

  • Catholique & Français , 9 janvier 2016 @ 7 h 53 min

    Rien de nouveau sous le soleil ! : en 1793, on disait ici, à Paris ou en Vendée, grosso modo : “La Démocratie ou la Mort !” (“Unité, Indivisibilité de la République, Liberté, Egalité, Fraternité ou la Mort”). C’est à dire, version d’actualité “Fêtes 2015” : “Crèvent les femmes, allemandes, françaises ou polonaises, et leur honneur, pourvu que vivent et triomphent notre idéologie et nos principes maçonniques intangibles !” Moi, ce qui me décourage presque, c’est qu’au bout de 250 ans, y-en a qu’ont toujours pas compris à quel genre de sagouins ils ont affaire ! A désespérer de l’intelligence humaine…

  • Luc Tremblay , 9 janvier 2016 @ 7 h 55 min

    Cologne — Reportage de NTV (résumé de journée à Cologne, mise à retraite du chef de la police, 3 viols, liste de mots sexistes, questions sur l’occultation de la part de fonctionnaires, propos contredits de la bourgmestre, critique de plus en plus grande de la police)

    (sous-titré en français)

    https://www.youtube.com/watch?v=zHJy4ZUUwL0

  • peripathos , 9 janvier 2016 @ 9 h 02 min

    Oui c’est la vieille technique du FUSIBLE !

    C’est MERDKEL qui doit gicler et “fissa” .
    Envoyez la dans un harem Moyen-Oriental …. Elle a l’air d’apprécier

Les commentaires sont fermés.