Euthanasie pour Tous au Benelux

Plusieurs cas récents viennent nous rappeler que la légalisation de l’euthanasie entraîne inéluctablement toujours plus de dérives. Après cette Belge de 44 ans euthanasiée parce que mécontente de son « changement » de sexe, ce qui a suscité la semaine dernière, une fois n’est pas coutume, des articles dans la presse hexagonale, on apprend aujourd’hui du site DutchNews.nl qu’une femme de 70 ans a été euthanasiée en Hollande parce qu’elle ne supportait pas sa cécité. Née avec une mauvaise vue, elle était devenue totalement aveugle depuis plusieurs années et vivait seule depuis la mort de son mari.

Les souffrances psychiques intolérables résultant de sa solitude et de sa cécité ont donc conduit des médecins néerlandais particulièrement humanistes à considérer qu’elle se qualifiait, à la lumière de la loi des Pays-Bas, pour une euthanasie par injection létale. Aux Pays-Bas la loi réserve en théorie l’euthanasie aux personnes victimes de souffrances insupportables, mais cette notion inclut comme en Belgique les souffrances psychiques et il a été expliqué aux journalistes que cette malheureuse septuagénaire avait l’obsession de la propreté. Devenue aveugle, elle ne pouvait par exemple plus voir les taches sur ses vêtements, ce qui était devenu pour elle une telle torture qu’il n’y avait d’autre solution que de la tuer. C’est rapide, c’est définitif, et ça coûte moins cher à la société que s’il avait fallu aider et accompagner cette pauvre dame pendant Dieu sait combien d’années.

Ce n’est pas la première fois que des médecins assassinent au Benelux des personnes souhaitant mourir à cause de leur cécité. Le 14 décembre 2012, des médecins belges faisaient une injection létale à deux jumeaux de 45 ans à qui il avait été annoncé qu’ils allaient devenir, semble-t-il en raison d’une maladie génétique, aveugles tous les deux de manière irrémédiable.

La Belgique discute par ailleurs aujourd’hui de la possibilité d’élargir l’euthanasie aux enfants et aux personnes âgées souffrant de démence et de la maladie d’Alzheimer car il est intolérable que le droit à la mort soit refusé à des personnes ne disposant pas des facultés suffisantes pour pouvoir la demander elles-mêmes alors que ce même droit est accessible à d’autres.

Si la France hollandaise décide dans ce domaine de suivre la voie des Pays-Bas et de la Belgique comme elle l’a fait avec le « Mariage pour Tous », ne pourrait-on pas appeler tout de suite la loi sur l’euthanasie « Euthanasie pour Tous » ? On voit bien en effet que son champ d’application sera appelé à s’élargir rapidement. Et puis cela sonne mieux qu’une appellation plus technique du type « Loi de résorption des déficits récurrents des branches Vieillesse et Santé de la Sécurité Sociale ».

Lire aussi :
> Un Italien euthanasié par erreur (?) en Suisse

Autres articles

20 Commentaires

  • Auditeur Libre , 9 Oct 2013 à 5:29 @ 5 h 29 min

    “Montherlant” pour tous !
    “Venner” pour tous !
    Et coetera.

  • FR , 9 Oct 2013 à 7:03 @ 7 h 03 min

    Une étude très complète des dérives de l’euthanasie est disponible ici :
    http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20484-l-elimination-physique-des-plus-faibles

  • Sébastien , 9 Oct 2013 à 7:10 @ 7 h 10 min

    Le suicide et l’euthanasie sont deux choses différentes. Par conséquent, le choix de ces deux noms est inapproprié, dans la mesure où ces deux personnes se sont suicidées. Vous auriez dû écrire :

    Vincent Humbert pour tous !

    Chantal Sébire pour tous !

    Cordialement.

  • GV , 9 Oct 2013 à 7:27 @ 7 h 27 min

    Bref nous sommes en voie de faire mieux que A Hitler qui n’avait pas osé faire des lois établissant l’euthanasie des malades mentaux et devait se contenter d’exécutions “en douce”
    Le Socialisme National, c’est mieux que le National Socialisme

  • blanche54 , 9 Oct 2013 à 7:45 @ 7 h 45 min

    Les Suédois l’ont fait massivement, il n’y a pas si longtemps que cela, faits relatés dans courrier international; ils stérilisaient, les clochards, les putes, les pauvres, les handicapés, c’est une forme euthanasie… pour avoir vu ma mère Alzheimer pendant 15 ans, 15 ans de souffrance pour tout le monde, dans ce cas, oui… mais sous contrôle très très stricte, en ce qui concerne le suicide, c’est un autre sujet, qui relève de la psychiatrie… hélas comment gérer ce mal être ?

  • jsg , 9 Oct 2013 à 8:43 @ 8 h 43 min

    Ah, l’État nazi c’est pour quand ?
    On commence par éxécuter ceux qui ne peuvent se défendre,
    puis, on refuse de soigner une tranche d’âge
    puis, ensuite on estime que certaines opinions sont contraires au politiquement KorecKT
    puis, puis,

  • jsg , 9 Oct 2013 à 8:46 @ 8 h 46 min

    Ah, l’État nazi c’est pour quand ?
    On commence par éxécuter ceux qui ne peuvent se défendre,
    puis, on refuse de soigner une tranche d’âge : trop vieux
    puis, ensuite on estime que certaines opinions sont contraires au politiquement KorecKT
    puis, puis,
    APRÈS ÇA, CES CONS REFUSENT LA PEINE DE MORT POUR LES ASSASSINS INCURABLES !
    De qui se moque-t-on ?

Les commentaires sont fermés.