Nicolas Doze : Laissons les entreprises réformer le marché du travail pour sauver l’emploi en France

Flexisécurité. Depuis trois mois qu’ils négocient, les syndicats de salariés et de patrons ne réussissent pas à trouver un accord concernant la réforme du marché du travail alors qu’il devient urgent de sauver l’outil industriel français. Ce jeudi sur BFM TV, Nicolas Doze explique, exemples à l’appui (Renault Espagne, Air France-KLM, Allemagne…), qu’en temps de crise, les entreprises sont les mieux placées pour sauver des emplois. Mais prévient : “Nulle part, la guerre de la compétitivité n’a été gagnée sans effort, sans renoncement, sans privation. Nulle part, cela a été un jeu à somme nulle, tout simplement parce que nous vivons en ce moment une mutation.”

Autres articles

1 Commentaire

  • JACKY4546 , 11 janvier 2013 @ 10 h 05 min

    Il faut laisser aux entreprises la liberté de gérer le temps de travail, ce qui ne regarde absolument pas lEtat. Avec des garde-fous bien entendu. Mais il faut rétablir la semaine de 40 h., laisser les gens travailler autant qu ils en ont envie, même le dimanche, diminuer les charges, cesser de punir ceux qui gagnent de l’argent.
    Jai écrit cela à un député. Il ma répondu à la limite de l insulte, sans bien sûr mexpliquer quoi que ce soit.

Les commentaires sont fermés.