Deux lesbiennes « trahies » par le père homosexuel qui veut voir son fils…

Deux lesbiennes britanniques se déclarent “amères et trahies” parce que leur donneur de sperme, un ancien ami gay, demande à pouvoir passer des week-ends et les vacances avec son fils biologique. Ils s’étaient rencontrés dans un restaurant et avaient convenu tous les trois, avant la conception, que les deux femmes seraient les “parents” de l’enfant, qu’il vivrait dans une “famille nucléaire” et que l’homme ne ferait pas valoir ses droits de père. Marié à la mère (“un mariage de complaisance”) ce dernier était présent à la naissance de son fils et a pu le serrer dans ses bras. Aujourd’hui, il demande à le voir régulièrement et à être reconnu comme son père. La justice anglaise va donc devoir répondre à cette question : un enfant peut-il avoir trois “parents” et deux foyers ? Les deux lesbiennes veulent élever leur enfant dans “une famille intacte (sic), avec deux parents” et jugent “très étrange” le concept de “trois parents, deux foyers” défendu par le père, selon les termes de leur avocat. Néanmoins, elles ne seraient pas opposées à l’idée qu’il participe à l’éducation de son fils, au contraire…

Source : BioEdge.org

Autres articles

2 Commentaires

  • Ernest Petiot , 11 Fév 2012 à 17:40 @ 17 h 40 min

    Ils pourraient par exemple se retrouver pendant les vacances, dans un camp de nudistes….. Faire parrainer l’enfant par Daniel Cohn-Bendit serait l’ideal. Etude des plantes hallucinogenes …. Vie communautaire dans un squatt …. Initiation a l’agit prop’…… Ils en feront bien un depute.

Les commentaires sont fermés.