Europe de l’emploi : ceux qui en profitent et… les autres

En Grande-Bretagne, un immigré d’Europe de l’Est (plus précisément des huits pays situés dans cette aire géographique qui ont rejoint l’Union européenne en 2004 et dont les ressortissants ont été autorisés à y travailler librement à partir de 2008) a 7% de chances de plus de trouver un emploi, comparé à un national. C’est ce qu’affirme un rapport réalisé par deux universitaires finlandais et présenté mercredi lors d’une conférence sur les migrations à l’University College de Londres organisée par NORFACE, une organisation européenne des centres de recherche financés par l’État.

Une donnée qui semble appuyer le fait que les immigrés sont davantage disposés à accepter des emplois mal rémunérés que les Anglais. Dès 2007, des chiffres officiels montraient que quatre emplois nouvellement créés sur cinq allaient aux étrangers.

Aux Pays-Bas, affirme l’étude, un immigré des pays d’Europe de l’Est a 16% de chances supplémentaires de trouver un travail, comparé aux à un national. En Finlande et en Allemagne, c’est le contraire : un étranger a moins de perspectives d’embauche qu’un citoyen : respectivement 5,7% – bien que les Européens de l’Est puissent y travailler dès 2007, et 11%, un chiffre sans doute en lien avec les restrictions qui ont perduré jusqu’en 2011.

Autres articles

5 Commentaires

  • MarcS , 11 avril 2013 @ 16 h 41 min

    Pour avoir un temps travaillé en RFA, je proposerais une autre explication à ces statistiques : la relation de l’allemand avec le travail et avec celui qui le fournit est d’une qualité incomparablement supérieure.à ce qu’elle est en France. C’est notamment le pays où s’applique le mieux le vieil adage : “il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens ….”

  • Charles , 11 avril 2013 @ 19 h 00 min

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GsSLnxeMo0g

    Pour se detendre juste 1mn.
    Parodie sur la base d’une la conference de Flamby de Fronce
    face au roi Arthur de kameloot

  • caveriviere , 12 avril 2013 @ 9 h 36 min

    moi je prend l’exemple de béziers , la priorité pour l’embauche se porte aux gens issus de l’immigration ,principalement du magreb ,les administrations en sont pleines ,
    ils sont partout le maire de béziers aux idées communiste ,pourtant soit disant ump ,
    les aime ,les protége ,ils font se qu’ils veulent dans cette ville aux allures de cimetiére quand arrive 19 heures , les dealers ont remplacés les ouvriers qui rentraient a ces heurs la !
    et au nom des 30000 appelés tués en algérie le maire coco de l’ump demande pardon aux algérien en leurs donnant tous les droit de faire de cette ville un souk !
    amen

    etant né bitterois

  • MCT , 12 avril 2013 @ 10 h 32 min

    Excellent !

  • conneriephobe , 12 avril 2013 @ 14 h 18 min

    Oui, quelques grammes d’humour dans ce monde abjecte et pourrissant.

Les commentaires sont fermés.