Europe : Il y a rigueur et « rigueur » !

L’IREF fait la distinction entre plusieurs politiques de « rigueur » en Europe.

Pour conforter – si besoin était – l’analyse de Jean-Yves Naudet, une étude est publiée cette semaine par l’Institut de recherches économiques et fiscales dans laquelle Lucas Léger dresse un tableau récapitulatif des politiques, toutes dites « de rigueur » menées par cinq pays européens. Le tableau retient les données suivantes :

– Baisse des dépenses publiques : France NON, Espagne OUI (35 milliards d’euros), Irlande OUI (30 milliards), Italie OUI (35 milliards), Angleterre OUI (600 milliards de £ sur 7 ans) ;

– Baisse des impôts : France, Espagne, Irlande, Italie, NON, Angleterre OUI (Baisse du taux marginal de 50 à 45 % sur la plus haute tranche de revenus (> 150.000 £ par an) et baisse du taux maximal (bouclier fiscal) de l’imposition de 45 à 40%. Diminution de l’impôt sur les sociétés de 26 à 22% d’ici à 2014) ;

– Réforme de l’État et baisse du nombre des fonctionnaires : France NON, Espagne OUI (Baisse des budgets des ministères de 26% entre 2012 et 2013), Irlande OUI (nombre de fonctionnaires abaissé de 9% et leurs salaires de 10% en moyenne), Italie OUI (Réforme des retraites des fonctionnaires et libéralisation du marché du travail), Angleterre OUI (suppression de 700.000 postes de fonctionnaires d’ici 2017).

– Hausse des impôts : France OUI (25 milliards), Espagne OUI (environ 5 milliards d’euros), Irlande NON (s’est battue pour garder son taux d’impôt sur les sociétés à 12,5%), Italie OUI (augmentation de certaines taxes), Angleterre NON.

L’étude précise également la situation de pays qui ont maîtrisé la crise de leurs finances publiques, comme la Suède (budget en excédent) et diminué leurs impôts (taux d’imposition sur les sociétés ramené de 26 à 22%). La rigueur : pour l’État ou pour le contribuable ?

> Cet article est publié en partenariat avec l’ALEPS.

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • URBVM56 , 11 octobre 2012 @ 10 h 25 min

    Pour compléter cette analyse, très pertinente au demeurant, voici une courte explication sur la baisse des dépenses publiques, l’auteur ne faisant que commenter le Projet de loi des finances de 2013 : http://maviemonargent.info/2012/letat-ne-fera-aucune-economie-en-2013/

  • fauvette , 11 octobre 2012 @ 13 h 49 min

    On se pose vraiment la question de savoir si Hollande et son gouvernement savent ce qu’ils font et ou ils nous menent, pour moi :droit dans le mur! Bonjours les degats irreparables.

  • Frédérique , 11 octobre 2012 @ 13 h 50 min

    La France n’est pas à côté de la plaque, elle sort juste d’une année d’élections avec promesses mensongères mais dont il fallait bien quand même laisser l’illusion quelques mois. Notre PIB étant plus confortable que bien d’autres pays, les socialistes ont surfé dessus. Gageons que les engagements du budget 2013 ne seront pas tenus, et que la situation du pays plus la ratification du pacte budgétaire donneront autant d’excuses qu’il en faudra au gouvernement pour justifier d’un revirement de politique qui va nous coller un sacré torticolis.

  • jean-luc , 12 octobre 2012 @ 8 h 49 min

    Ces gens sont des amateurs absolus qui, de plus, n’ont aucun bon sens. On se croirait à la grande époque de l’Union Soviétique : nous avons une collection d’apparatchiks au pouvoir, apparatchiks qui n’ont rien fait d’autre ou presque (quelques années en tant que fonctionnaires, jamais autre chose et pas très longtemps) que de la politique. Qui ont utilisé, pour certains (ceux qui n’étaient pas issus de la grande bourgeoisie comme le grotesque et nullissime président de la république ou l’actuel ministre des affaires étrangères, dont la suffisance n’a d’égale que l’incompétence crasse -alliée à beaucoup d’opportunisme-) leurs fonctions électives pour s’enrichir via le cumul des mandats : le transparent et inefficace z”Ayrault en est le plus bel exemple. Comment pourrait-on attendre de gens qui restent des idéologues marxistes une politique qui fonctionne ? Les français ont élu Papandreou à la présidence de la république, nous serons la Grèce à la puissance 10. D’autant que Hollandreou (bonne trouvaille de mélenchon), histoire d’aggraver les choses, va faire évincer toutes les entreprises françaises d’Afrique subsaharienne grâce à son insistance prévisible sur la “situation inadmissible” de l’opposition dans les pays francophones (Il prend curieusement peu de pincettes avec les dictateurs islamistes -du Qatar pour ne citer qu’un exemple qui colonisent la France avec leurs capitaux et financent même nos ennemis…)

  • Minouw , 12 octobre 2012 @ 11 h 41 min

    Encore une fois les socialistes font à l’envers de le tous les autres pays et ils croient qu’ils ont la vraie et unique solution.
    Il faut vraiement être con pour avoir voter pour Hollande et croire qu’il allait tenir ses promesses. Alors oui c’est vrai pour le coup il va les tenir !!! mais à quel prix pour l’économie du pays, les ménages français !!! Nous allons souffrir mais ça ces politicards véreux nous le cache et s’en fiche car eux ils seront à l’abri! Et les 51% de connards qu’ont voté pour lui se voilent la face!

  • parole , 12 octobre 2012 @ 15 h 45 min

    Et oui Sarko était pour les riches alors on a voter massivement pour celui qui était le seul sauveur pour nous libérer de Sarko … HAHAHA….. Duplicité maligne …. bien fait pour les brebis galeuses

    Moi j’avais voté sarko et s’il fallait recommencer c’est pour sarko que je voterai !

Les commentaires sont clôturés.