Patrick Louis se félicite du choix du Danemark de rétablir les contrôles à ses frontières

Le secrétaire général du Mouvement pour la France Patrick Louis se félicite dans un communiqué du choix du Danemark de rétablir les contrôles à ses frontières. “Sans en avertir les instances européennes, au nom de sa souveraineté nationale, le Danemark a fait le choix du réalisme” note le député français honoraire au Parlement européen qui “[invite] les parlementaires européens à suivre le même chemin que Régis Debray. Cet ancien socialiste internationaliste vient de publier un « éloge des frontières », dressant ainsi la liste des avantages et atouts que comporte la frontière.”

« Le choix du réalisme »

Selon Patrick Louis, “un monde sans frontière est un monde de nomades, qui finit par être destructeur du droit et fragilise les nations qui ne peuvent plus être des remparts face aux effets pervers de la mondialisation”. “Cessons de « gober » les mensonges de l’idéologie mondialiste proférés par l’Union Européenne. La frontière n’est ni une tare ni un affront, au contraire, c’est une protection légitime et nécessaire. La frontière n’est pas une cloison étanche, c’est une peau, une peau qui protège, qui inspire et qui respire. La frontière n’est pas un mur, c’est une porte”, continue-t-il. Elle “exclut, notamment ce qui nuit à l’intérêt de la nation, mais surtout elle inclut et permet une communauté de partage, une mutualisation des services, et un Etat fort qui protège le droit du plus faible” rappelle le conseiller régional du Rhône-Alpes. “Revenons au bon sens, libérons-nous des chaines de l’Union Européenne, cette « prison des peuples », et retrouvons ainsi courage et souveraineté” conclut-il.

Autres articles