Chasse : Greenpeace met de l’eau dans son vin

Bon sens. Selon Jens Lubbadeh, ancien journaliste à Greenpeace Magazin, “la venaison est la viande la plus bio, la plus locale et celle qui génère le moins de CO2″, rapporte La Revue nationale de la chasse de septembre 2012. “Pour lui, continue-t-elle, les chasseurs produisent un aliment irréprochable, dans le respect des plans de chasse, de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique et des règlements européens très stricts”. Et le mensuel, qui titre “Couillu !” de préciser “que la réaction de certain(e)s adhérent(e)s a été très vive, mais (que) les responsables de l’association ont tenu bon.”

Articles liés