Aggravation de la crise politique en Belgique

Le roi des Belges, Albert II, a quitté mercredi le sud de la France pour la Belgique qui traverse une nouvelle crise politique. L’actuel premier ministre Yves Leterme, chargé de gérer les affaires courantes, a annoncé hier soir qu’il quitterait ses fonctions au plus tard à la fin de l’année. Pressenti pour former un gouvernement, Elio Di Rupo, a annoncé que « malgré tous les efforts entrepris et une série d’avancées observées, le formateur a l’obligation de constater le blocage profond des négociations. »

La Belgique n’a plus de gouvernement officiel depuis les élections législatives du 13 juin 2010, soit 458 jours.

Autres articles