Fribourg : l’UDC empêche une exhibition suggestive sur le toit du parlement

Cinq ballons colorés en forme de seins de “l’artiste” fribourgeoise Isabelle Krieg étaient destinés à flotter sur le toit de l’hôtel cantonnal de Fribourg mais l’Union démocratique du centre (UDC) a fait voter une requête interdisant cette exhibition .

Le chef du groupe UDC au Grand Conseil fribourgeois, Emanuel Waeber, a déclaré : «Il est important que nous n’acceptions pas de symboles militants sur le toit de l’Hôtel cantonal». Ainsi, par 44 voix contre 31, les députés ont refusé qu’une exposition jugée “militante” trouve son siège sur le toit du parlement.

L’exhibition de ces ballons s’effectuait dans le cadre de l’exposition “Remue-Ménage” en faveur de l’égalité des sexes qui a reçu le soutien de quelque députés de gauche.

Autres articles

6 Commentaires

  • Corbeyran , 15 Sep 2012 à 14:47 @ 14 h 47 min

    Ah bon, il existe encore en Europe des régions où prôner l’égalité des sexes peut être assimilé à une forme agressive de militantisme ?

  • Goupille , 15 Sep 2012 à 20:21 @ 20 h 21 min

    Cela ne ressemble à rien, surtout pas à des seins. On dirait, au mieux, des groseilles à maquereaux ou des lampions. C’est moche, mais sûrement très cher.

    Ne vous moquez pas : ce sont vos impôts qui flottent en haut de ce mât.

  • Goupille , 15 Sep 2012 à 21:11 @ 21 h 11 min

    J’ai lu trop vite : je croyais que c’était au Parlement européen…
    Ce sont les impôts de nos artistes exilés fiscaux, et néanmoins défenseurs virulents des sans-papiers en France, qui flottent sur ce toît…

    Cela reste très moche.

  • gabriel , 16 Sep 2012 à 16:11 @ 16 h 11 min

    “proner l’egalite des sexes” version “de gauche” est sans fin et n’est jamais objectif, il y a chez eux une obsession a toujours tout melanger. L’initiative des parlementaires pour stopper ce melange des genres est bienvenue. Pas surpris que ca vienne de Suisse, un des rares pays où le copinage des lobbys peut être contrebalancé par le pouvoir direct des citoyens.

  • C.B. , 16 Sep 2012 à 19:27 @ 19 h 27 min

    Ce qu’il y a de bien avec l’Art contemporain, c’est que la plupart du temps ça ne ressemble à rien (un enfant de maternelle ferait mieux). On peut y voir n’importe quoi ou à peu près.
    En regardant l’image avant de lire l’article, je me suis dit que cette collection de bonnets d’hiver aux couleurs flashy feraient une bonne publicité pour une station de ski.
    En tout cas, l’artiste qui a pondu ça devait avoir un curieux modèle…

  • Hazel , 18 Sep 2012 à 14:13 @ 14 h 13 min

    Les seins, les députés UDC les préfèrent surement militant dans des bordels. Lieux autorisés en Suisse et qui ne risquent pas d’être descendus…

Les commentaires sont fermés.