Royaume-Uni : Un tiers des filles de 1ère et de Terminale attouchées sexuellement par des garçons de leur établissement

Royaume-Uni. Un tiers des jeunes filles en classe de première et de terminale ont été touchées de façon inappropriée par des garçons de leur âge, a révélé lundi Ann Coffey, membre travailliste du Parlement britannique.

Un sondage YouGov réalisé sur 800 adolescentes dans le cadre du programme “End Violence Against Women” établit en effet que 29% des filles de 16 à 18 ans ont subi un attouchement sexuel dans leur établissement. 28% ont déjà vu des images à caractère sexuel sur des téléphones portables à l’école. Enfin, 71% y entendent tous les jours ou plusieurs fois par semaine des injures à caractère sexuel…

La faute à la pornographie, qui “déforme” la vision de la sexualité des jeunes hommes, dénonce Ann Coffey. Pour la présidente du groupe parlementaire consacré aux enfants fugueurs et disparus, nombreux sont ceux qui développement “une attitude et un comportement nuisibles” qui consiste à voir dans le sexe opposé un objet sexuel. Le résultat ? Un “préjudice physique et émotionnel” pour ces demoiselles qui pourrait nuire jusqu’à leurs perspectives de carrière. Ann Coffey demande donc que les cours d’éducation sexuelle et de relation amoureuse dans les écoles deviennent obligatoires. Actuellement, seuls les cours expliquant la procréation humaine sont imposés. Où comment un véritable désastre moral se mue en opportunité pour l’État de se substituer aux parents dans l’éducation de leur(s) enfant(s)…

Autres articles

8 Commentaires

  • mariedom , 14 Nov 2012 à 11:53 @ 11 h 53 min

    Non, pas à la pornographie : au manque d’éducation ! Le problème est que les parents n’éduquent pas leurs enfants à ces thématiques là, les laissant apprendre avec la propagande de l’école qui voudrait “libérer toutes les sexualités”, ou pire, à la pornographie. Mais ce dernier n’est pas la cause, ce n’est que la conséquence d’un abandon de poste généralisé de la part des parents qui instruisent et oublient d’éduquer.

  • jejomau , 14 Nov 2012 à 12:00 @ 12 h 00 min

    La faute aux professeurs qui n’ont plus d’autorité. La faute aux professeurs qui ne savent pas COMMENT on impose l’autorité avec des moyens simples au rang desquels il faut déjà établir un rapport hiérachique avec les jeunes. La faute à ces professeurs qui laissent faire parcequ’ils croient qu’il faut être dans l’air du temps.

  • scaletrans , 14 Nov 2012 à 12:10 @ 12 h 10 min

    @ maridon & jejomau

    Les deux mon général !

  • C.B. , 14 Nov 2012 à 14:37 @ 14 h 37 min

    Afficher une attitude de refus du laxisme suppose beaucoup de force de caractère pour braver les critiques (généralement explicites) de “ringardisme”, de “totalitarisme”. Parents et professeurs qui s’y opposent sont taxés de “vieux jeu” si pas de “facho”. Certains ont la force de caractère qui s’impose, et avancent stoïques (et confiants dans l’avenir), d’autres tentent de “ne pas faire de vagues”. Le relativisme est redoutable.

  • Gérard , 14 Nov 2012 à 16:02 @ 16 h 02 min

    Je voudrais bien savoir ce que dévoilerait un sondage honnête sur l’appartenance ethnique de ces garçons. Il n’était jamais question d’attouchements ou d’injures envers les jeunes filles ou les femmes avant l’immigration massive des maghrébins en Europe. Aujourd’hui on dénonce ces “incivilités” dans tous lles pays envahis … !
    Pourquoi ne pas le dire ?

  • Robert , 14 Nov 2012 à 18:27 @ 18 h 27 min

    La mentalité contraceptive généralisée et la sexualité précoce promue auprès de jeunes de plus en plus issus de familles décomposées ou de parents isolés souvent des femmes, eux-mêmes issus de cette mentalité sexualité précoce plus mentalité contraceptive.
    L’éducation, c’est la mission et le rôle de la famille.
    La sexualité nécessite d’être d’abord contenue et ordonnée et pour être mise en oeuvre dans de bonnes conditions d’une maturité affective et d’une relation stable. Toutes ces conditions son dévalorisées et ringardisées.
    La pornographie n’arrive pas seulement après, avec Internet elle touche des petits enfants dans des familles stables qui ont cédé, n’y voyant pas forcément malice, devant la tyrannie du progrès.
    Les écoles laïques en France offrent aux collégiens des ordinateurs, comment les parents peuvent-ils encore éduquer leurs enfants dans ces conditions?
    La pornographie est une catastrophe qui entre de façon intrusive par les nouveaux moyens de communications. Même un avorteur acharné comme Israël Nisand le reconnait, tout en continuant de banaliser la pornographie auprès des adultes.
    Il y a aussi la mode indécente, les relations hypersexualisées et les moeurs d’importation.

  • JSG , 14 Nov 2012 à 18:31 @ 18 h 31 min

    Oui, mais voilà ce sondage vous ne l’aurez pas sous peine de voir les ligues contre le racisme, l’antismitisme et autres se dressées comme un seul homme en criant au crime contre l’humanité -pourquoi pas-, et autre qualificatif débile.
    Sur le fond, vous avez raison, se tapper une blanche quel pieds, à défaut de tournante dans un local à poubelle, et des autres fous, qui leur collent une sac sur la tête craignant de ne pas maitriser leurs pulsions, en minaudant que la femme est une fleur qu’il faut protéger !
    Alors, nos jeunes filles, ou les leurs qui osent s’occidentaliser, pensez-donc, on peut y aller, c’est du pain béni !
    Des gamins pyisiquement matures (j’ai bien dit physiquement) à douze ans, qui font la taille d’un bon de Souche adulte, que voulez-vous faire ! Merci Giscard et ton regroupement familial, et merci aux crétins goitreux qui l’on affublé du droit du sol !
    Pour en revenir au sondage, ce serait plutôt les statistiques, celles de la police, et celles des prisons. Certains seraient ravis que ces chiffres sortent une bonne fois pour toutes car au delà de la fameuse stigmatisation qu’on nous balance en argument, ça ferait peut-être réfléchir la société et remettrait en cause le fameux vivre ensemble, le multiculturalisme imposé, qui ne laisse même plus ceux qui souhaient sincèrement se fondre dans notre société, en les récupérant dans des associations de couleur, de religion, et de tout ce qui peut contrarier une société qi’ils envient à en crever.
    JSG

Les commentaires sont fermés.