L’exil massif des jeunes cerveaux français

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à faire leurs valises pour aller se vendre à l’étranger, à peine leur diplôme en poche. Une tendance dont le gouvernement ne se vante pas.

Les jeunes diplômés n’hésitent plus à s’expatrier pour trouver leur premier job. D’après le ministère des Affaires étrangères, il y a en ce moment 1,6 million de français inscrits sur les registres à l’étranger, dont 270 000 sont âgés de 25 à 35 ans. On estime aujourd’hui qu’un étudiant en école de commerce sur cinq, et un sur dix en école d’ingénieurs, partent une fois leurs études terminées. Ce qui ferait rien que cette année, pour ces filières, près de 40 000 jeunes diplômés.

Actuellement le top 3 des pays d’accueil sont la Suisse, le Royaume-Uni et les États-Unis. Mais le Canada est la destination la plus prisée. Et le phénomène n’est pas prêt de se calmer puisque 27% des jeunes diplômés, en recherche d’emploi, voient leur avenir à l’étranger, d’après le baromètre Ifop pour le cabinet Deloitte sur l’humeur des jeunes diplômés. Ils n’étaient que 13% l’an dernier…

Lire aussi :
> Ces jeunes Français qui osent en Oz

Articles liés

26Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Tarantik , 15 avril 2013 @ 13 h 07 min

    Evidemment !
    Que leur propose la France d’aujourd’hui ?

    La morosité socialiste
    Le mépris affiché d’un pouvoir décadent
    Le mensonge permanent
    Un état qui vampirise ceux qui tentent de progresser socialement
    L’enrichissement indu des élites et le copinage à tout va
    La corruption des mœurs et des institutions
    La lâcheté politique
    Peu de chance de promotion sociale
    Le tout coiffé par un président faible et manipulateur…

    Beau programme réjouissant pour leur donner l’envie de rester !

  • psdlb , 15 avril 2013 @ 13 h 28 min

    Cela fait trois ans que je suis expatrie a Sydney, en Australie. J’y suis venu avec ma femme et notre petite fille par gout du voyage pour un an ou deux. Je pense qu’on va rester encore quelques annees. C’est d’ailleurs ce que m’ont conseille mes anciens patrons et clients que je revois a chaque retour annuel en France. Quel comble.

    Depuis 6 mois je vois arriver de plus en plus de francais experimentes (5-10 ans) qui viennent pour des raisons economiques. C’est sans doute la premiere fois que la France vit une migration economique – qui ne fait que commencer – depuis plus de cinquante ans. Inquietant. De ma promo d’ecole de commerce, plus de 30% vit a l’etranger (Londres, New York, Bruxelles,,..)

    Si ce n’etait que l’environnement economique, je pense que je reviendrai d’ici quelques mois – la France, mes racines et proches me manquent beaucoup. Quand je vois la facon dont le gouvernement actuel joue avec notre avenir, se detourne des sujets clefs (chomage, croissance), et meprise son peuple, je choisi, en conscience de continuer mon exil, pour offrir un meilleur avenir a mes (futurs) enfants.

  • SERGIO , 15 avril 2013 @ 13 h 48 min

    Si j’ avais 30 ou 35 ans de moins , c’ est probablement ce que je ferais….
    En France ( tant que ces pourris seront au pouvoir….) : NO FUTURE !….

  • jejomau , 15 avril 2013 @ 14 h 08 min

    Exil fiscal chez les socialistes surtout !

    On se demande pourquoi les services spécialisés ne cherchent pas à savoir pourquoi le trésorier du PS, pédéraste et propriétaire de Têtu, très grand ami de Hollande….. J ai nommé : Jean-Jacques Augier… avait deux comptes offshore aux îles Caïman ?

    D où vient cet argent ? Où va cet argent ? Comment sont financés les associations LGBT et pornographiques ? Quels sont les circuits financiers ?

    Bizarre quand même que çà n intéresse personne : ni les journaleux , ni les députés, ni les services fiscaux……

  • Pernollet , 15 avril 2013 @ 16 h 37 min

    Oh, que vous avez raison, Tarantik. si j’étais jeune et à la recherche d’un meilleur avenir, je quitterais la France aussi sec.

  • Charles Martel , 15 avril 2013 @ 17 h 10 min

    Situation pour le moins inquiétante, où les jeunes français de souche sont obligés de s’expatrier pour vivre décemment de leur travail après un diplôme chèrement gagné, tandis que les jeunes diplômés du tiers monde, formés dans les universités françaises aux frais des contribuables français dans le but de fournir à leur pays d’origine l’élite intellectuelle dont ils ont tant besoin, s’installent en France et sont payés moins cher. La tiers-mondisation progressive et inexorable de la France est donc bien réelle, et pas uniquement par la colonisation de peuplement orchestrée par l’islam et le ventre des femmes musulmanes. Il suffit pour s’en persuader d’évoquer le PIB par habitant de la France, au 20ème rang mondial et en forte baisse :
    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/classement-pib.shtml
    C’est ce que la postérité retiendra lorsqu’il s’agira de faire le bilan des 30 dernières années et de leurs gouvernements et présidents respectifs !

  • Goupille , 15 avril 2013 @ 17 h 46 min

    Et hop !
    Le marronnier…
    Cela s’accélère : la dernière fois, c’était il y a ? Un mois ? Trois semaines ?

    Heureusement qu’il en reste pour lutter contre la racaille socialiste.
    No comment.

    Honte à ceux qui partent.

Les commentaires sont clôturés.