Angela Merkel s’en prend à la France : « La médiocrité ne doit pas devenir l’étalon de la zone euro »

J-2 avant le vote grec. Faut-il craindre le pire ? Non, explique Nicolas Doze vendredi sur BFM TV : “Le reste du monde s’est préparé à toute éventualité, les banques centrales de la planète entière sont prêtes à déverser des liquidités s’il y a un problème lundi matin et l’euro-groupe est prêt, également, à tenir une réunion de crise dimanche soir par téléphone.”

En attendant, le stress gagne l’Europe : “On a un flou total sur comment on va aider les banques espagnoles” explique le chroniqueur. “Personne ne sait et ça, les marchés n’aiment pas ça. Le taux d’emprunt de l’Espagne à dix ans est monté à 7%, cote d’alerte atteinte. On voit que la France et l’Allemagne s’invectivent et ça n’est pas terminé !”

Le plan Hollande, une incitation au laxisme budgétaire ?

Car jeudi, François Hollande a présenté un plan pour l’Europe “mais ça aura beaucoup de mal à passer, à cause de l’Allemagne, évidemment”. François Hollande veut “donner au futur mécanisme de sauvetage de l’Europe une licence bancaire pour lui permettre d’avoir accès aux liquidités de la BCE et d’aider les banques ou les pays en difficulté. Seulement, Merkel ne veut pas que ce mécanisme soit une incitation au laxisme.”

Le président français réclame aussi “une garantie européenne des dépôts”. “Seulement, Merkel ne veut pas que le contribuable allemand assure finalement l’ensemble de cette garantie.”

“Et puis, comme les eurobonds, ça ne passe pas, hier, on a inventé les ‘eurobills’. Alors, ce serait des mini-eurobonds, car, avec une maturité très faible, remboursables au bout de six mois, au bout d’un an, histoire de rassurer les Allemands”, explique Nicolas Doze.

L’Allemagne ne veut pas d’eurobonds et dit ses quatre vérités à la France

Mais “un élément nouveau (…) change la donne” : Angela Merkel a parlé vendredi. “Texto”, cela donne : “Je déplore un manque de confiance dans la zone euro. Des eurobonds sont dans l’intérêt de certains, mais mèneraient l’Allemagne à la médiocrité. L’Europe doit discuter des différences croissantes entre la puissance économique de l’Allemagne et la puissance de la France. La médiocrité ne doit pas devenir l’étalon de la zone euro.” Plus tôt dans la matinée, Jean-Marc Ayrault tentait d’amadouer l’allié récalcitrant allemand : “Entre amis, on doit pouvoir se dire les choses”.

“Là, les choses sont claires”, conclut Nicolas Doze.

Lire aussi :
> La France en pleine tempête dans moins de deux mois, par h16 ?
> My name is Bond, Euro-Bond, par Jean-Yves Naudet
> L’Allemagne ne paiera pas, par Philippe Simonnot

Autres articles

7 Commentaires

  • pat61 , 16 Juin 2012 à 10:44 @ 10 h 44 min

    Oui, elle s’en prend à la France, mais surtout à celui qui représente notre pays, HOLLANDE, et ce n’est pas un cadeau…

  • Richard , 16 Juin 2012 à 14:27 @ 14 h 27 min

    Tout a fait d’accord avec Pat 61, Hollande nous envoient dans le mur, il est le chef de fil de l’Europe
    du sud, Ces pays qui ont dépensés sans compter,avec une très mauvaise gestion,et c’est à l’Europe
    de payer.MME Merkel ne veut plus les soutenir, ces pays irresponsables, et nous combien de temps allons nous tenir?????

  • web123 , 16 Juin 2012 à 15:03 @ 15 h 03 min

    @pat61 @Richard

    Vous êtes “gentils” de vous en prendre à Hollande, mais si on est dans la merde jusqu’au coup c’est à cause de 10 de gouvernance à droite dont les 5 dernières années sous Sarkozy. Merkel a pointé les 10 dernières années en France pour se moquer de nous, ça concerne la droite et pas Hollande, elle se fout de la gouvernance de droite.

    Le boulot pour l’Europe fait par la droite est si mauvais que l’Europe, la construction européenne, devient dès le début du mandat d’Hollande le dossier chaud alors qu’on parle de l’Europe et pas de la boulangerie du coin.

    Le Merkozisme nous envoyait dans le mur, je suis ravi qu’il s’arrête.

  • Nasanboy , 16 Juin 2012 à 15:40 @ 15 h 40 min

    Eucore un qui rêve web123 à l’heure actuele il est de bon ton d’ouvrir les yeux, 10 ans de droite,12 ans de gauche etc…Les Français en ont ras la casquette de vos élucubrations gôchisantes,je ne pense pas que vous puissiez donner de leçons,à cette droite dont je ne suis pas étant un vrai Patriote,,NS a fait bien des erreurs mais il y a tout de même du positif,que vous rejetez bien sûr,L’époque Mitérannesque n’a rien de bien reluisant,une maitresse,et sa fille,à Matignon,élevées à nos frais,est-ce là vos exemples ? Le président normal en rut entre l’ex,sa maitresse(Pas encore divorcée…) Bel exemple car si NS a mit 5 années le fromage en peu de temps a comblé son retard, même prit une certaine avance alors ??
    No comment

  • GLEM56 , 16 Juin 2012 à 17:09 @ 17 h 09 min

    Monsieur WEB123 , voyez ci-dessous ce qu’on pouvait lire début mars sur le site de MARKETWACH Marketwatch est l’un des sites économique et financier les plus consultés au monde. Il appartient au Wall Street Journal, mais reflète très souvent les poinTs de vue de la City, surtout sur tout ce qui concerne l’Europe. Les textes publiés sur Marketwatch ont d’autant plus de diffusion qu’ils sont repris par d’autres publications.
    http://www.marketwatch.com/story/francoise-hollande-will-spark-next-euro-crisis-2012-02-08?siteid=rss

    HELAS , MARKETWATCH AVAIT VU JUSTE . EN 1 MOIS , PAR SA CROISADE ANTI MERKEL, HOLLANDE A FAIT VOLER EN ECLAT L’EQUILIBRE FRAGILE BATI PAR MERKEL ET SARKOZY, QUI DONNAIT ENCORE DE LA CREDIBILITE A L’EUROPE

    Le titre:

    FRANCOIS HOLLANDE VA DECLENCHER LA PROCHAINE CRISE DE L’EURO

    Voici les principaux points:

    – Hollande n’a aucune expérience, maire de Tulle depuis 8 ans, alors qu’il n’a guère que géré les parkings de la ville et le ramassage des ordures, il n’est pas à la hauteur pour gérer la plus grande crise que l’Europe doit affronter depuis WWII.
    – La seule chose qu’il connait, ce sont les arcanes du Parti Socialiste, il faudrait un leader charismatique du type De Gaulle ou Napoléon dans les circonstances présentes.
    – Il défend des solutions du passé, fondées sur le « emprunter/dépenser ».
    – Il ne comprend rien aux changements structurels que doit affronter la France.
    – Il va, par sa maladresse, remettre en cause l’accalmie fragile obtenue par Merkel, Sarkozy et la BCE.
    – Il va vouloir imposer une re-négociation du package de Décembre, ce qui fait que le Traité ne sera pas ratifié.
    – Il ne semble pas avoir été prévenu que la France a perdu son triple A, avec ses propositions de créer 60 000 postes d’enseignants et 150 000 emplois aidés, sa retraite à 60 ans contre 62, sa hausse des impôts sur les riches.
    – Les dépenses publiques françaises de 56% du GDP paralysent déjà toute croissance.
    – Il n’est pas l’homme qu’il faut pour augmenter la productivité alors que la France est sous compétitive avec un déficit du commerce extérieur de 2,7% du GDP.

  • BUREAU , 16 Juin 2012 à 19:51 @ 19 h 51 min

    Bonjour,
    Web123 est un doux rêveur …..
    Hollande va nous mener à la faillite. Il est normal que les allemands ne veuillent plus payer nos turpitudes. Nicolas avait raison de marcher avec Angela. Pauvre de nous. La France n’a plus les moyens, gare aux impôts après le second tour des législatives et ce n’est pas son programme qui va attirer les investisseurs ni relancer l’industrie et le commerce.
    Bien cordialement

Les commentaires sont fermés.