L’armée polonaise et la Vierge Marie

L’armée polonaise et la Vierge Marie

Pour les catholiques polonais comme pour les catholiques du monde entier, le 15 août est la fête de l’Assomption de la Vierge Marie. Le culte marial étant au centre de la religiosité sur les bords de la Vistule, au pays de Saint Jean-Paul II le 15 août est donc une fête importante, et c’est par dizaines de milliers que dans les semaines qui précèdent l’Assomption les pèlerins convergent de tout le pays, à pied, vers le sanctuaire de Jasna Góra, à Częstochowa, qui abrite l’icône miraculeuse de la Vierge Noire.

Mais en Pologne, le 15 août est aussi la Fête de l’Armée polonaise, et nombre de catholiques varsoviens, au sortir de la messe ou avant de s’y rendre, vont aussi applaudir le défilé militaire organisé à cette occasion avenue Ujazdowskie, dans le style de ce qui est organisé le 14 juillet sur les Champs Élysées à Paris. Ce sont les frères Kaczyński (Lech, président de 2005 à sa mort à Smolensk en 2010, et Jarosław, premier ministre en 2006-2007) qui ont remis cette tradition d’avant-guerre au goût du jour. Et si le 15 août était déjà la Fête du Soldat pendant la IIe République polonaise (1918-45), c’est parce que c’est le 15 août 1920 qu’a débuté la contre-offensive des forces polonaises commandées par le maréchal Piłsudski qui ont renversé le cours de la guerre avec la Russie bolchevique et empêché, pour près de vingt ans, à la révolution marxiste-léniniste de s’exporter vers l’ouest.

Une bataille décisive appelée en Pologne « Bataille de Varsovie » ou « Le Miracle de la Vistule », car si le socialiste Piłsudski attribuait la victoire à sa stratégie, l’Église polonaise et une part importante des concitoyens du maréchal héros de l’indépendance de la Pologne y ont vu une intercession de la Vierge Marie. Celle-ci avait été proclamée reine de Pologne par le roi Jean Casimir en 1656, après qu’elle fût déjà intervenu en 1655 pour la défense de Jasna Góra contre les Suédois.

Comme quoi, ce n’est pas la foi chrétienne qui empêche les Européens de se défendre contre leurs envahisseurs, mais plutôt leur manque de foi.

Cud nad Wisłą-Jerzy KossakJerzy Kossak, « Miracle de la Vistule »

Autres articles

8 Commentaires

  • André , 16 Août 2016 à 10:52 @ 10 h 52 min

    Etant frontalier avec la Belgique, donc ma langue maternelle fut le Wallon, je n’avais jamais entendu parler de Pologne durant ma prime enfance et cependant j’étais noyé parmi des polonais durant les années 1940. J’apprendrai que des polonais sont arrivés dans ma région pour être travailleurs dans les mines dans les années 1920. Mômes nous n’avons jamais détecté la moindre différence peut être quelquefois la consonance du nom. Ce fut le cas avec un grand nombre d’italiens d’ailleurs, jamais eu aucun problème de communautarisme…. Bref, je découvrirai beaucoup plus tard que la Pologne est très catholique, mais bien harcelé à proximité par une URSS, qui de nos jours s’est démantelée. Après avoir un peu bourlingué, je suis revenu dans mon vieux trou vivre le reste de mon âge, parce que ce trou n’est pas contaminé et je pense qui ne le sera pas par les loups sauvages assoiffés de sang.
    En parcourant un article sur un autre site, j’ai décidé de publier ma réflexion dont voici le lien:
    http://france.libre1.overblog.com/2016/08/islam-preparatifs-vers-l-armenie-en-france.html

  • HuGo , 16 Août 2016 à 10:52 @ 10 h 52 min

    Je viens de lire que Louis XIII promulgua le 10 février 1638 que le 15 août serait le jour de la fête nationale française !
    Ainsi donc, rien n’étant irréversible, – heureusement quand on songe au nombre de lois scélérates qui sont passées en Occident ces dernières décennies – , on peut espérer que la France refondra son jour de fête nationale un 15 août tout comme la Pologne en a fait récemment la fête de l’Armée. On peut imaginer. Quel beau duo cela ferait ! Deux Nations catholiques qui renaitraient de leur misère, et à nouveau brilleraient à la face du monde ! La Pologne en a déjà pris un peu le chemin.
    Le chef de l’État acceptant à nouveau de plier le genou devant la souveraine Mère. Combien de désastres à venir, voire pire encore avant un ressaisissement populaire salutaire. Je n’imagine pas du tout possible que cela se fasse sans pleurs ni grincements de dents ni sang versé, mais avec l’aide de la prière, plus particulièrement le Rosaire, la Nation française peut émerger victorieuse et repartir de l’avant !

  • bernique , 16 Août 2016 à 10:58 @ 10 h 58 min

    Ne pas oublier le rôle du général Weygand dans la stratégie et le conduite de la guerre en 1920. La République FM ne le lui pardonna jamais !

  • Olivier Bault , 16 Août 2016 à 12:26 @ 12 h 26 min

    Pour ce qui est de la Bataille de Varsovie, le maréchal Piłsudski a préféré ne pas suivre les recommandations jugées trop prudentes de ses conseillers militaires français. Par ailleurs, les livraisons d’armes et de munitions françaises étant très gênées par le blocus allemand et tchécoslovaque et par le blocus des ports par les syndicats pro-communistes, les Polonais doivent beaucoup, pour leur guerre d’indépendance contre la Russie bolchevique, aux importantes fournitures militaires livrées par ses propres moyens et gratuitement par la Hongrie.

  • bernique , 16 Août 2016 à 12:53 @ 12 h 53 min

    Pilsudski a été si prudent qu’il a filli manquer l’instant opportun de la contre-offensive préparée par Weygand. Le sabre d’honneur remis par la Pologne à celui-ci témoignait de la reconnaissance qu’elle lui devait. Il lui a été scandaleusement volé par le gouvernement du Front Populaire.

  • André , 20 Août 2016 à 9:19 @ 9 h 19 min

    Il y a maintenant quelques mois, un arabe, l’un de mes anciens élèves, est venu passer des vacances chez moi. En fouillant dans mes archives dans la cabane où il avait installé ses pénates, il m’a ressorti de vieilles photos.
    Puisque que nous parlons de la Pologne, sur la photo dont je donne le lien un groupe d’enfants, d’une même classe parmi lesquels on découvre une bonne dizaine de polonais ou plus et 7 ou 8 italiens. Mais où sont passés les français ? Il est vrai que mômes on se fiche un peu de la nationalité à partir du moment où il y a une bonne entente. Un idiot a eu la bonne intelligence de tenir une ardoise d’autrefois sur laquelle on peut lire la date:
    http://img.over-blog-kiwi.com/0/32/37/32/20160820/ob_c5efba_af397511-d270-4481-8a8c-78a2dbc38ec5.jpg

Les commentaires sont fermés.