« L’avortement ne sauve jamais la vie d’une mère, il tue juste un bébé »

En cas de cancer ou de grossesse extra-utérine, l’objectif des médecins est évidemment de sauver la vie de la mère et le décès de l’enfant n’est alors qu’une conséquence (involontaire) des soins qui lui sont prodigués. Ce n’est donc pas un avortement car l’intention d’avorter n’existe pas. C’est le message que cette vidéo irlandaise (très professionnelle, à quand ce type de productions en France ?) produite par l’organisation “pro-vie” The Life Institute (site) tente de faire passer auprès du grand public. “L’avortement ne sauve jamais la vie d’une mère, il tue juste un bébé”, explique-t-elle en anglais avant d’appeler à “la tolérance zéro pour ce qui concerne la désinformation [opérée auprès] des femmes” dans le but de les effrayer et de les amener à soutenir sa légalisation. La vidéo conclut en invitant les internautes à faire pression pour que le Gouvernement fasse respecter et soutienne l’interdiction de l’avortement en Éire malgré le lobbying et la politique des petits pas de groupes “pro-choix” comme Marie Stopes International.

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • petrusa , 16 octobre 2012 @ 11 h 19 min

    je pense qu’il ne faut pas absolument interdire j’ai l’exemple d’une jeune fille ne voulant rien dire a son père et l’avortement etant interdit il y a de cela beaucoup d’années elle est allée dans un pays ou cela se pratiquait elle est revenue mais elle en est morte car cela avait été fait tres mal ! il faudrait accepter pour certains cas je pense

  • Kergoat , 16 octobre 2012 @ 11 h 43 min

    @petrusa
    Une autre personne est morte aussi je crois…

  • Lach-Comte , 16 octobre 2012 @ 12 h 37 min

    @petrusa
    il ne vous est pas arrivé d’imaginer cette fille en bonne santé, accouchant d’un beau bébé en bonne santé, et au bout du compte d’un papa et grand-père heureux ! En tout cas, 2 personnes vivantes alors que votre histoire est une histoire de mort(s) … Il n’y a rien à accepter !

  • Frédérique , 16 octobre 2012 @ 16 h 03 min

    Cette histoire aurait pu avoir une fin heureuse, si la famille n’avait pas eu comme conviction qu’une fille mère était une fille perdue, dont aucun homme ne pourrait plus s’éprendre, ou qu’elle n’aurait plus jamais la même place dans la sociètè.Si on acceptait les enfants nés hors mariage comme des dons de dieu, y aurait-il autant d’avortements?

  • SUCCOJA Michèle , 16 octobre 2012 @ 16 h 07 min

    Je peux comprendre le désarroi de certaines jeunes filles, mais il faut responsabiliser la jeunesse car derrière chaque cas, il existe un père, des parents et des grands-parents.
    Aujourd’hui il y a suffisamment de méthodes pour éviter une grossesse, sauf cas de viol, alors évitons les avortements et ne cédons pas toujours à la facilité.

  • marée , 18 octobre 2012 @ 20 h 31 min

    Votre TITRE “c’est vraiment n’importe quoi!!!!

Les commentaires sont clôturés.