Mario Monti, le Raymond Barre italien ?

Mario Monti va présenter la liste des ministres de son gouvernement. Il cumulera les postes de chef du gouvernement et de ministre de l’Economie. Cette situation n’est cependant pas nouvelle. En France, sous la IIIème République, le Président du Conseil cumulait généralement cette fonction avec un autre portefeuille ministériel. Le poste de ministre de l’Economie n’est pas le plus anodin, surtout en période de crise. Ainsi du 29 août 1976 au 5 avril 1978, Raymond Barre avait cumulé les fonctions de Premier ministre et de ministre de l’Economie et des finances. Universitaire réputé, ce dernier était considéré alors comme « l’un des meilleurs économistes de France », par le Président de l’époque Valéry Giscard d’Estaing. Il était arrivé aux affaires dans une situation de crise économique. Confronté aux hausses du chômage et de l’inflation liées à la crise économique mondiale des chocs pétroliers ainsi qu’à la hausse de la dette, Raymond Barre mena une politique budgétaire stricte. Comme Raymond Barre, Mario Monti est un europhile convaincu. Tous deux ont occupé des postes à la Commission européenne avant de devenir chef du gouvernement de leur pays. Egalement économiste et universitaire de formation, Mario Monti va lui aussi cumuler les fonctions de chef du gouvernement avec celle de ministre de l’Economie. L’argent est le nerf de la guerre, surtout en période de crise. On comprend que le nouveau chef du gouvernement italien cherche à maitriser au mieux les finances du pays. Dans un contexte d’austérité, le Raymond Barre italien, à l’instar du Raymond Barre français, semble afficher sa volonté d’adopter une politique budgétaire stricte.

Articles liés