Viktor Orbán rassemble plusieurs centaines de milliers de partisans à Budapest

Hongrie. Selon Libération de vendredi, “près de” 250 000 “partisans de la droite populiste (en fait conservatrice, ndlr) au pouvoir” ont défilé jeudi à Budapest pour la fête nationale avant d’écouter un discours de Viktor Orbán prononcé place du Parlement. Évoquant devant une foule aux couleurs magyares (rouge, blanc et vert) des héros comme Sándor Petőfi, le poète inspirateur du nationalisme hongrois, le Premier ministre a insisté sur l’indépendance et la fierté de son pays. “Nous ne serons pas une colonie”, a-t-il averti, des fois que Bruxelles écouterait aux portes… 2 000 partisans de la droite polonaise avait également fait le voyage, motivés par notre confrère conservateur Gazeta Polska. Un vieux proverbe ne dit-il pas “Hongrois et Polonais sont frères, ils se battent et boivent ensemble” ?

Côté opposants, rapporte Libé, 40 000 personnes se sont rassemblées séparément à l’appel d’un groupe né sur Facebook, un peu trop ambitieusement nommé “Un million pour la liberté de la presse”… Représentant le Parti socialiste européen et François Hollande, Harlem Désir a fait son intéressant et dénoncé un “gouvernement ultra-autoritaire” (mais qui laisse ses opposants manifester) ainsi qu’“une complicité coupable de la part du Parti populaire européen et de l’UMP qui continuent à soutenir Viktor Orbán” (qui ne font en fait rien d’autre que de respecter le choix du peuple hongrois aux dernières élections).

Autres articles

5 Commentaires

  • diego , 17 Mar 2012 à 18:05 @ 18 h 05 min

    Les français devraient prendre modèle sur les hongrois!!!! Mais il y a un tel terrorisme intellectuel de la gauche française et une telle manipulation des médias que je pense que ce ne sera pas demain la veille!!!!!!

  • e , 17 Mar 2012 à 18:27 @ 18 h 27 min

    je n’ai pas vraiment vu l’UMP et ses principaux membres manifester d’une manière ostentatoire leur soutien à la Hongrie fière de sa souveraineté ou alors ils l’ont fait avec une discrétion remarquable.
    J’aimerais bien qu’on me paie un voyage à Budapest (pour crier vivat Victor!) mais non c’est vrai je ne suis pas encarté. J’espère que M. Désir a pu profiter de son voyage pour visiter la ville cela vaut vraiment le coup
    à voir ici le drapeau avec deux noms significatifs
    http://kepek.zalaihirlap.hu/cgi-bin/kepek/index.cgi?view=galeria&gID=18335

  • Christiane Lapotre , 18 Mar 2012 à 16:01 @ 16 h 01 min

    Bravo peuple de Hongrie ! soutenez votre premier ministre Victor Orban et ne vous laissez pas diriger par le totalitarisme du parlement européen, tenez bon et faites le plier. Non seulement vous rendez service à votre pays mais vous montrez le chemin à suivre à nombre de Nations européennes qui veulent se soustraire à la dictature monétaire, économique et sociale de l’Union Européenne véritable rouleau compresseur des démocratie. Faites un pied-de-nez à ceux qui se sont cru obligés de se rendre à Budapest pour vous donner des leçons de ” démocratie “, alors qu’eux-mêmes ne se sont pas élevés contre la radiation, par le parlement, du référendum sur la constitution européenne contre laquelle le peuple avait voté NON. Nous saluons votre courage, votre patriotisme et votre détermination à faire de votre pays une Nation souveraine et indépendante.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France