Éric Zemmour : «Gérard Depardieu n’est pas Danton, Obélix, Cyrano mais avant tout et pour toujours Jean-Claude dans Les Valseuses»

Le Zemmour du mardi. Depardieu n’est pas Danton, qui a préféré être guillotiné plutôt que d’emporter la patrie à la semelle de ses souliers. Il n’est pas Obélix non plus, le Gaulois bataillant pour la liberté de son pays occupé par les Romains. Il n’est pas Cyrano qui chérit les glorieuses défaites davantage que les victoires minables. Non, Depardieu est avant tout et pour toujours le personnage de son premier succès, Les Valseuses, dans les années 70. Il y jouait alors, avec son compère Patrick Dewaere, un jeune homme d’époque, cheveux longs et idées courtes, amoral et jouisseur, qui se baladait dans la vie comme dans un supermarché, s’emparant de tout ce dont il avait envie, comme un enfant gourmand, sans tabou ni interdit. Dans Les Valseuses, Depardieu fut l’incarnation la plus magnifique de cette génération consumériste, sans transcendance, sans Dieu ni patrie. Tout s’achète et tout se vend, finalement, même les enfants. Quand on peut choisir son sexe, pourquoi ne pourrait-on pas choisir son pays. Et puis, Depardieu a grandi, mûri. Il a appris à compter. Il est un homme d’affaires comme Bernard Arnault et tous les patrons qui se sont exilés pour mettre à l’abris leur magot. C’est pourquoi la droite libérale le bénit et croit habile de dénoncer le matraquage fiscal de gauche, en reprenant les principes individualistes et libertaires de cette gauche qu’elle dénonce habituellement.

“Depardieu choisit seulement sa région de prédilection, dans la grande nation européenne où la concurrence fiscale est un moteur de la croissance, protégée par la Commission de Bruxelles.”

Depardieu est un citoyen européen, il met en pratique la devise de François Mitterrand. La France est sa patrie mais l’Europe est son avenir. Comment Hollande et Ayrault peuvent-ils lui en vouloir ? Depardieu choisit seulement sa région de prédilection, dans la grande nation européenne où la concurrence fiscale est un moteur de la croissance, protégée par la Commission de Bruxelles. Et puis, Depardieu est un homme libre. Son corps lui appartient. Il le trimballe où il veut, quand il veut. Les frontières sont des lignes désuètes, dépassées. Au lieu de tancer Obélix et le sommer de revenir en Gaulle, Harlem Désir devrait se souvenir de ce qu’il disait au bon vieux temps d’SOS Racisme. Depardieu n’est qu’après tout un immigré inquiet sur son sort dans son pays et qui a bien le droit d’espérer un avenir meilleur dans une autre contrée. Depardieu est un citoyen du monde, comme Daniel Cohn-Bendit, comme Les Verts, comme toute l’extrême-gauche, qui maudissent cette France du repli, cette France moisie. Depardieu a bien raison d’abandonner cette France de merde, bled de merde, comme il disait dans Les Valseuses. Quand Depardieu tournera son prochain film, rien ne l’empêchera de profiter, comme d’habitude, du régime fiscal hexagonal si avantageux pour le cinéma, ni de faire rémunérer tous les techniciens qui le filment, le maquillent, lui font répéter ses répliques (ou les lui soufflent) [comme] des intermittents du spectacle payés par les cotisations chômage de ces imbéciles de Français restés au pays. Et quand il sera gravement malade, il accourra dans un hôpital français dont le déficit est financé par les mêmes. Mais Depardieu aurait tort de se priver, quand y a d’la gêne, y a pas de plaisir !”

Sur ce sujet, lire aussi :
> Affaire Depardieu : Copé dénonce « un matraquage fiscal »
> Le socialisme, un drame pas drôle ! par Christian Vanneste
> Dans Le JDD, Gérard Depardieu répond à Jean-Marc Ayrault
> Exil fiscal de Depardieu : la gauche vomit sur notre Obélix national

Autres articles

17 Commentaires

  • FIFRE Jean-Jacques , 18 Déc 2012 à 12:25 @ 12 h 25 min

    Je comprends bien votre agacement, mon Cher Eric ZEMMOUR. Vous ne pouvez approuver qu’un homme à la situation établie, comme vous le feriez pour un moins nanti, fausse compagnie à la nation de laquelle il provient quand celle-ci souffre de mille maux…J’aime, comme vous, la France pour tout ce qu’elle représente. Mais aujourd’hui elle se trouve entre les mains de gens qui la dévoient au regard de tous ses idéaux, de tous ses intérêts, de tout ce qui en fait ce pays que nous aimons.
    Donc G DEPARDIEU, qui soit dit en passant joue, en l’occurence, un rôle de bouc émissaire (mais pas au cinéma cette fois) me semble légitimé à se protéger, en partant, fut-ce pour une période déterminée. Que peut-il faire d’autre en refusant de subir ? Parions que beaucoup de ceux qui vilipendent son attitude n’ont pas la possibilité de faire comme lui, mais qu’ils agiraient comme lui dans sa situation (Cf : le ministre du porte monnaie national n’a t-il pas lui même un compte en Suisse(ou en tous cas ne l’eut-il pas dans un passé récent).
    En 1793 beaucoup de citoyens ont dû s’exiler pour préserver l’unité de leur tête avec le restant de leur corps. Souvenons nous en car eux aussi étaient Français et aimaient la FRANCE.

  • Francois Desvignes , 18 Déc 2012 à 12:43 @ 12 h 43 min

    Analyse de petit boutiquier aigri.

    Authentiquement minable :

    La République est infanticide a proportion de son hypocrisie c’est-dire- au delà de toute mesure ;
    La République est francophobe a proportion de ce que la France reste chrétienne car la république est christicide de naissance
    La république n’a aucune morale, aucune vertu, qu’une ambition : celle de faire de ses administrès, qu’elle méprise, des choses.

    Depardieu nous l’a dit avec son émotion et le talent que ses détracteurs fielleux n’auront jamais.

    Car il y a une différence entre Depardieu et ceux qui le critiquent : ceux qui le critiquent s’aiment suffisamment eux -mêmes pour ne plus aimer personne d’autre qu’eux-mêmes.

    Alors que si Depardieu est confit de contradictions et de défauts, lui, n’ a jamais oublié d’aimer

  • gerard , 18 Déc 2012 à 13:02 @ 13 h 02 min

    tien.. c’est assez rare pour le dire..;
    M Zemmour s’achète une conduite?
    avant, il était plus audacieux.

    aller..un petit effort M Zemmour; il ne vous a pas échappé que si on taxait moins les Français , cela n’arriverait pas..et en plus, les riches , on les insultent..moi je souhaiterais qu’on les remercie et qu’on leurs dise que les Français les aiment car ils ont besoin d’eux.

    mais ça…c’était avant….!! “gag”

  • Murex64 , 18 Déc 2012 à 13:21 @ 13 h 21 min

    Bien bravo !

  • Garcia , 18 Déc 2012 à 14:33 @ 14 h 33 min

    Que l’on n’approuve pas G Depardieu, soit , mais que nos “élites” fassent appel à l’argument moral alors là c’en est trop ! Et pour parodier Rostand c’est un peu court messieurs les hypocrites !
    Qu’en est-il du cumul des mandats et des émoluements y afférents ? Qu’en est-il du refus de rendre transparents les frais de représentation des députés ? Qu’en est il de tous les gaspillages des élus dénoncés par la cour des comptes ? Qu’en est il du nombre pléthorique des élus , le plus élevé dans le monde ? Et j’en passe… La France 24 ème au rang de la corruption dans le monde !
    Ah non s’il vous plait messieurs les politiques, les Harlem Desir et autres faux culs qui nont jamais vécu que de l’argent public, ne savent pas ce que créer ,entreprendre, risquer , travailler signifient , épargnez nous vos airs courroucés et vos diatribes moralisatrices ! Plus grand monde ici bas ne vous accorde crédit.
    On ne peut demander aux citoyens de ce pays un civisme que l’on méprise dans ses plus hautes instances.

  • hector galb. , 18 Déc 2012 à 14:39 @ 14 h 39 min

    Pour une fois, je suis en désaccord avec Zemmour , au sujet de Depardieu s’installant en Belgique.

    Dès lors qu’on est pieds et mains liés, qu’on vous dénie les moyens de vous battre (de vous défendre, je ne parle même pas de gagner) , qu’on vous envoie à la piscine avec des boulets aux pieds, il n’y a rien de grand et courageux à accepter ce sort et à foncer sur le champ de bataille ou à s’y maintenir.

    Les “élites” , qui se prennent pour des chefs alors qu’elles n’en goûtent que les bons côtés, ont aussi des responsabilités à subir, elles un devoir de moyens et si elles sont incompétentes, ou traîtres, elles doivent dégager et le corps doit être purgé. Voilà comment ça fonctionne (plus ou moins bien) normalement. Mais ces élites s’accrochent tout autant que les Depardieu décrochent et je vois là les deux faces d’un même “crime”.

  • marie-france , 18 Déc 2012 à 16:05 @ 16 h 05 min

    je suis en désaccord avec Zemmoor!De Pardieu n’a pas volé son argent et il est libre d’aller ou il veut,pourquoi lui ferait il des “sacrifices” quand au gouvernement(députés ,sénateurs,)et tous ceux qui gravitent autour comme la “ma^tresse”(à quel titre d’ailleurs??) tous ces immigrés qu’on loge et soigne gratuitement!pourquoi paierait il pour les autres???POUR ËTRE SOLIDAIRES de tous ces nuisibles?MOI JE LUI DONNE RAISON ,et il aime la France mais c’est son choix ,qui sont ces minables de Flanby et toute sa troupe haineuse comme la filipetti pour lui, cracher dessus!!elle cette saloprie aime les immigres et leur culture elle le rend hommage ,c’est ce là le patriotisme?????

Les commentaires sont fermés.