Pour la Pologne, l’attentat de Barcelone démontre une fois de plus la nécessité pour l’Europe de revenir à des politiques d’immigration responsables

Pour la Pologne, l’attentat de Barcelone démontre une fois de plus la nécessité pour l’Europe de revenir à des politiques d’immigration responsables

Il y a eu la condamnation officielle des attentats de Catalogne par le premier ministre Beata Szydło et par le ministère des Affaires étrangères, dans un communiqué où la Pologne, comme d’autres pays, exprime bien naturellement sa solidarité avec l’Espagne et sa volonté de soutenir les États qui luttent contre le terrorisme. Mais il y a eu aussi d’autres propos, que l’on aimerait entendre dans les cercles dirigeants en Espagne, en Italie, en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Scandinavie, qui sont en première ligne face au terrorisme islamique.

C’est ainsi que le vice-ministre de la Défense polonais Michał Dworczyk a affirmé : « L’attentat terroriste qui a eu lieu à Barcelone est une preuve de plus que la politique migratoire et la politique de sécurité doivent être conduites de manière très réfléchie et responsable (…). La sécurité qui règne en Pologne est entre autres le résultat de la politique conséquente du gouvernement », a déclaré le vice-ministre qui a demandé que les dirigeants européens « revoient leurs idées en matière de politique migratoire » : « Nous sommes tous secoués par les informations qui nous arrivent d’Espagne, et nous nous joignons à la douleur des familles des victimes […]. On ne peut toutefois pas fermer les yeux sur le fait que nous avons en Europe un grave problème avec l’afflux d’immigrants illégaux. C’est une très mauvaise idée que d’inviter des gens qui ne peuvent pas être contrôlés, dont on ne peut pas affirmer qu’ils ne représenteront pas un danger pour les citoyens de l’UE ». […] J’espère que ces événements dramatiques seront aussi une occasion de réflexion pour certains fonctionnaires de la Commission européenne et certains leaders politiques de l’UE, l’occasion de revoir leurs idées en matière de politique migratoire et de relocalisation forcée de personnes dont ont ne peut pas établir l’identité avec certitude. […] En Pologne, nous n’acceptons pas et nous n’accepterons pas que se forment des enclaves avec des gens qui ne s’assimilent pas, qui ne veulent pas appartenir à la société. »

Dans le même esprit, le ministre de l’Intérieur polonais Mariusz Błaszczak expliquait le soir de l’attentat islamiste de Barcelone que « la Pologne est en sécurité, elle n’est pas confrontée à ce genre de situation, parce qu’il n’y a pas d’enclaves où vivent des gens qui ne s’intègrent pas avec le pays où ils ont émigrés ». Il a également confirmé, promettant que son pays ne céderait pas aux exigences de la Commission européenne, que le gouvernement du PiS ferait tout pour que cela ne change pas et n’accepterait pas la relocalisation en Pologne de « réfugiés ». Et ce d’autant plus que, ainsi que l’a redit le ministre, le système de relocalisation des « réfugiés » est un mécanisme « incitant des millions de gens à traverser la mer pour venir en Europe », et que « cela a une fin tragique, nous avons affaire à un choc des civilisations, il faut le dire ouvertement et c’est le problème de toute l’Europe ». Et c’est pourquoi le ministre de l’Intérieur polonais estime qu’il faut « que l’Europe ferme ses portes ».

Ces nouveaux attentats sont aussi l’occasion de rappeler l’appel dramatique lancé en mai par le premier ministre polonais aux Européens : « Nous n’accepterons aucun chantage de la part de l’Union européenne. Nous n’allons pas prendre part à la folie des élites bruxelloises ! Nous avons le courage de poser la question aux élites politiques en Europe : où allez-vous, où vas-tu, Europe ? Sors de ta léthargie, car sinon tu pleureras tous les jours tes enfants ! »

(Article publié originellement sur le site Visegrád Post)

Autres articles

17 Commentaires

  • Tonio , 19 Août 2017 à 9:50 @ 9 h 50 min

    J’aimerais savoir en quoi l’UE est-elle responsable de la surpopulation africaine ?
    Pourquoi serait-elle contrainte d’absorber le trop plein démographique de pays qui ne font rien, n’ont jamais rien fait pour contenir et développer rationnellement leur démographie ?
    Si c’est pour se faire pardonner les guerres coloniales, on doit aéors demander “Jusqu’où faut-il remonter dans l’Histoire pour apurer les comptes ?”
    La conquête romaine ?
    Et pourquoi alors ne pas demander de comptes pour la conquête arabe ?
    L’UE a peur pour son pétrole et ses matières premières, alors on allègue “la solidarité humaine” … à sens unique: l’Arabie n’accueille pas au même rythme les surplus d’Africains; d’ailleurs ils ne voudraient pas y aller en Arabie!

  • Gisèle , 19 Août 2017 à 10:48 @ 10 h 48 min

    Chaque humain nait là où Dieu l à décidé,que ce soit famille ou pays .
    Ce remaniement fait partie du plan de l ennemi de Dieu qui s en prend à l ordre divin .
    Pourquoi les pauvres de l’Inde ou les habitants de l Himmalaya ne décident pas eux aussi de venir vivre chez nous et profiter du tout fait, tout gratuit, tout dû ?

  • Gisèle , 19 Août 2017 à 11:01 @ 11 h 01 min

    Cette migration à t elle bien comme but, l accès à une vie digne,l accès à la nourriture nécessaire à cette vie par le travail, et la volonté d échanger les savoirs faire, la culture,la recherche du bien commun …ou ….l accès à tout ce qui a été construit par le travail des générations passées pour s en emparer sans effort, l’accès à un continent pour le soumettre ?
    Je vous laisse le choix de la réponse ..

  • HuGo , 19 Août 2017 à 11:44 @ 11 h 44 min

    On ne peut qu’approuver le gouvernement polonais, à moins de perdre toute raison.

  • Chevalier- de Moncaire , 19 Août 2017 à 12:36 @ 12 h 36 min

    POLONIA TIENE RAZÓN LA HISTORIA Y SUS ACONTECIMIENTOS LO DEMUESTRAN Y LOS ESPAÑOLES HABLEN EL IDIOMA QUE HABLEN TENDRIAN QUE METERSELO BIEN EN SUS CABECITAS
    La Pologne a raison. L’Histoire et ses évenement le prouvent et les espagnols n’importe quelle soit leur langue devraient se mettre ceci dans leurs petites têtes-

  • petitjean , 19 Août 2017 à 12:42 @ 12 h 42 min

    Le fanatisme musulman vient encore de frapper
    Ce drame, après tant d’autres, n’est-il pas la conséquence des politiques menées depuis plus de 40 ans ?
    Ce drame, après tant d’autres, n’est-il pas la conséquence de la trahison des « élites » ?
    Ce drame, après tant d’autres, n’est-il pas la conséquence de l’extraordinaire veulerie des peuples européens ?
    A-t-on au moins le droit de se poser ces questions fondamentales ?
    Enfin quoi , les attentats en France ont fait plusieurs centaines de morts et de blessés, dont beaucoup sont mutilés et resteront invalides à vie, et pourtant les français n’ont demandé aucun compte à leur gouvernement et rien, absolument rien, n’a été remis en cause dans la politique migratoire que je qualifie de criminelle !
    De passage à Madrid récemment j’y ai vu de grandes affiches appelant à l’accueil des migrants. Récemment à Barcelone plus de 150 000 personnes ont manifesté en faveur de l’accueil de ces migrants. Quand on connaît la situation de l’Espagne qui compte plus de 25% de chômeurs, on est stupéfait de tant d »aveuglement
    Mais je ne doute pas qu’un sursaut se prépare. Je viens de voir des images de Barcelone où les lieux de l’attentat se couvrent de fleurs et de bougies. Cette vigoureuse riposte va certainement dissuader les islamistes.
    J’attends maintenant les déclarations des familles des victimes qui, dans une magnifique mise en scène des médias, vont déclarer : « vous n’aurez pas ma haine »
    Tant de paresse, tant de lâcheté méritent le pire des châtiments…………………………….

  • jejomau , 19 Août 2017 à 14:21 @ 14 h 21 min

    La Pologne chrétienne et majoritairement blanche a raison de se mfier. Cette poufiasse ci-dessous en apporte la preuve : “les blancs naissent tous racistes” dit-elle…

    https://twitter.com/SanglierSympa?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Flesalonbeige.blogs.com%2Fmy_weblog%2Fweb.html

    …. Je ne sais pas encore mais on va certainement finir par le devenir …

Les commentaires sont fermés.