Et si la statue Verity était «pro-vie» ?

Ilfracombe (Angleterre). Verity crée la polémique. Avec ses 20 mètres de haut, la dernière statue en bronze de Damien Hirst surplombe le petit port de pêche d’Ilfracombe. Elle représente le corps d’une femme enceinte dont un des côtés laisse paraître l’anatomie et donc, l’enfant. Dérangeante, mais sans doute moins que certaines réalisation de Damien Hirst (une des dernières ayant nécessité le sacrifice de 9 000 papillons), elle montre que le fœtus est un petit enfant.

« Je la trouve wahou !  Vous savez d’un côté, il y a une représentation belle, calme et émouvante d’une femme qui attend, et de l’autre côté la complexité, moitié animal moitié humaine, qui porte l’humanité et incite à la réflexion. C’est fantastique ». Ainsi en parle Rob Lawson, le responsable du port. La municipalité compte sur Verity pour attirer des touristes alors que la petite station balnéaire souffre de la crise et que certains de ses hôtels ferment.

Mais l’objet d’art est loin de faire l’unanimité. « Si cette statue obtient le feu vert, je mange mon chapeau. C’est une monstruosité qui ne fait que booster l’égo de Damien Hirst. Je ne donnerai pas un sou de ma taxe d’habitation pour ça », dénonce une habitante. Une autre y voit « une tentative pathétique pour choquer, la silhouette adorable d’une jeune femme avec une brutale entaille qui révèle le fœtus. Du porno soft en guise d’art. » Qu’en pensez-vous ?

Autres articles

3 Commentaires

  • Isidore , 21 Oct 2012 à 15:29 @ 15 h 29 min

    L’idée exprimée est très bonne. Dommage que pour l’exprimer,il soit évidemment nécessaire de représenter un ventre ouvert. Intellectuellement,on comprend,émotionnellement, c’est autre chose,à la fois émouvant,bien sûr,mais également plutôt repoussant.
    Prendre ça pour du porno,c’est ne pas être sensible à,je cherche le mot, à la vérité de la nature.Si pour certains c’est porno que de reconnaître et saluer d’où nous venons tous ?

  • Goupille , 21 Oct 2012 à 17:03 @ 17 h 03 min

    Cela n’a rien de porno, c’est morbide.

    Si c’est porno, ce n’est pas du porno-chic, c’est du porno hyper-hard, avec mise à mort, eviscération et pourquoi pas, anthropophagie, comme ce sympathique Japonais qui est retourné chez lui sous les crépitements des flashes. Le quart d’heure de notoriété dû à chacun, selon Andy Warhol, pape de la déjante…

    C’est dérangeant, parce que c’est la mise en volume d’une planche d’anatomie, que cela sent la table de dissection et que le rapprochement violent de la mort et de la vie en formation est difficilement supportable, surtout sur une place publique.
    Compatissons avec les riverains qui vont devoir, chaque matin, ouvrir leurs volets sur ce choc… Nous ne voulons plus savoir que, pendant des siècles, la mort rôdait autour de la naissance.

    Mais c’est une superbe illustation de ce qui fait la différence entre les sociétés post-chrétiennes et les sociétés asiates : ce n’est que du bronze.
    Telle exposition abominable a présenté des prisonniers chinois disséqués et fondus dans le plexiglas… Cette superbe jeune femme et son enfant ne sont pas des victimes des Gardes Rouges. C’est déjà bien.

    Quant à y chercher un message pro-vie ?.. Si une morte en fait deux, la réciproque n’est pas vraie.
    Et tout adulte, et même les enfants en Maternelle Ed Nat, savent que ce ne sont pas les cigognes qui apportent les bébés…

  • Finton Wade , 24 Déc 2012 à 13:11 @ 13 h 11 min

    Non ce n,est pas du porno!LOL Qu’est-ce que vous allez chercher là ? C’est la sicence de la vérité! Avez vous peur de voir la réalité de l’enfant dans l’uterus? Oui, l avortement tue cet enfant! Voilà ce qui vous répugnent!

Les commentaires sont fermés.