Is communism back in Poland ?

Les protestations ne cessent pas en Pologne après la décision de l’autorité des média (KRRiT) de refuser une concession pour émettre sur la TNT à la seule télévision catholique polonaise (voir notre article « Pologne : pluralisme médiatique en danger » du 9 janvier). La semaine dernière, Lux Veritatis, la fondation propriétaire de TV Trwam et aussi de la radio catholique Radio Maryja (Radio Marie) et du quotidien Nasz Dziennik (Notre Journal), comptabilisait déjà 1,4 million de signatures de protestations envoyées au KRRiT. L’émigration polonaise aux États-Unis (environ 667 000 habitants des États-Unis parlent le polonais dans leur vie quotidienne) et au Canada avait organisé le 12 février des manifestations devant les consulats polonais et samedi c’est dans les rues de Varsovie qu’environ 10 000 personnes manifestaient pour la liberté des médias.

Limiter la portée de cette chaîne catholique aux vues conservatrices et très critique pour le pouvoir actuel

Pendant ce temps, le parti au pouvoir (Plateforme civique, PO) cherchait à couper court aux questions de l’opposition à la commission de la culture et des médias de la Diète qui avait convoqué les responsables du KRRiT, en demandant que soit votée une motion de report des discussions à après la décision en appel de la justice administrative.

Les concessions étant déjà distribuées, la décision de la justice n’aura de toute façon  pas pour effet de permettre à la chaîne TV Trwam d’être vue par l’ensemble des foyers polonais et le pouvoir semble donc parvenu à ses fins en limitant la portée de cette télévision très critique pour le gouvernement aux seuls foyers équipés de la télévision par câble ou satellite, voire à la rigueur, si TV Trwam se voit attribuer une concession sur les multiplex suivants, aux téléspectateurs prêts à payer pour la voir puisque les prochaines concessions qui seront distribuées sur la TNT ne concerneront que des chaînes codées payantes.

Ainsi, dans un pays ou quelques grands groupes proches du pouvoir se partagent depuis la chute du communisme le paysage télévisuel polonais, la grande majorité des électeurs ne tireront leurs informations que de sources proches des partis PO et SLD (les sociaux-démocrates issus du parti communiste polonais), puisque la presse écrite et les sites d’informations sur Internet, plus diversifiés, ne sont lus que par un ou deux millions de personnes sur un total de 30 millions d’électeurs.

L’autorité des médias a beau prétendre que les raisons de son refus d’une concession pour TV Trwam sont à rechercher uniquement dans le manque de crédibilité financière de la chaîne catholique, une chaîne financée en grande partie par les dons faits à la fondation Lux Veritatis et qui émet depuis maintenant 11 ans, cette affirmation ne tient pas quand on compare les chiffres. En effet, certaines chaînes qui ont obtenu des concessions sont tout simplement bien moins crédibles que TV Trwam à la lumière des critères que la KRRiT dit avoir utilisés : actifs immobilisés, actifs circulants, ratio endettement/capitaux propres, etc.

Peut-on parler de discriminations contre les catholiques ?

Il semble que la tendance à vouloir restreindre la liberté d’expression des catholiques à la seule sphère privée soit arrivée en Pologne. La semaine dernière, c’est la Lot, la compagnie aérienne nationale polonaise, qui a annoncé sa décision d’interdire à son personnel de bord de porter des signes religieux (comme par exemple un pendentif avec une croix ou la Vierge Marie) avant de reculer devant le concert de protestations et de moqueries que cela a suscité dans ce pays ou plus de 90 % des habitants se disent catholiques et plus de 40 % vont régulièrement à la messe et où la laïcité est comprise de manière beaucoup moins rigide qu’en France.

Pourquoi donc, avec une telle proportion de catholiques, ne peut-on avoir, sur les 19 chaînes gratuites que comptera la TNT qui deviendra le seul réseau de télévision terrestre à partir de l’année prochaine en Pologne, une seule chaîne catholique pour assurer la diversité des points de vue et permettre aux quelques millions de catholiques qui se reconnaissent dans le conservatisme des médias de Lux Veritatis de pouvoir faire entendre leur voix aux même conditions que toutes ces autres chaînes apôtres du consumérisme, du libertinisme et du politiquement correct, se demandent l’Église catholique et la droite conservatrice polonaise. Dans un pays qui a vécu la censure politique et la propagande communiste, beaucoup voient dans cette histoire de concession un pas de plus vers l’imposition de la pensée unique européenne par les élites (appelées ici avec ironie « le salon ») dans cette Pologne où la pensée conservatrice et l’attachement à la religion et aux valeurs comme le patriotisme et le respect de la vie de la conception à la mort naturelle sont beaucoup plus forts que dans la « vieille Europe ».

Et pourquoi l’Europe, si prompte a dénoncer le gouvernement conservateur hongrois lorsqu’une station de radio proche de la gauche libérale se voir refuser une concession, ne trouve-t-elle rien à redire quand c’est le gouvernement libéral polonais qui refuse une concession à la seule télévision proche de la droite conservatrice ?

De notre correspondant permanent en Pologne.

Autres articles

7 Commentaires

  • Agnieszka G. , 21 février 2012 @ 12 h 04 min

    Oui, les méthodes communistes sont de retour sur la scène publique en Pologne. Les médias en sont l’exemple le plus criant.
    À titre d’exemple, aucune des grandes chaînes télévisées publiques et privées (TVP 1 et 2, TVP Info; Polsat, TVN) n’a même mentionné (sans parler d’une vraie relation) qu’environ 10 000 personnes (selon certaines source 20 000) avaient manifesté samedi dernier dans les rues de Varsovie contre la politique médiatique du gouvernement de Tusk et pour la liberté des médias en Pologne. La télévision catholique TRWAM a déjà collecté presque 1.500.000 signatures de protestations contre la décision du KRRiT la concernant. Les autorités semblent ignorer ces voix et les institutions censées de contrôler le fonctionnement des mécanismes démocratiques se taisent. Yes, communism is back in Poland.

  • diego , 21 février 2012 @ 17 h 32 min

    Merci l’Europe… La chasse aux cathos est ouverte.!!!!! voir l’exemple de la France;

  • Miko. , 24 février 2012 @ 10 h 56 min

    commun-auté nommée européenne mais reste quand même commune.

  • jeffmoveone , 25 février 2012 @ 2 h 06 min

    Que font les anciens de solidarnosc? Pourquoi ne protestent ils pas? Des fois on a l’impression que l’on se sert de l’Eglise et qu’une fois qu’elle a bien servi , que ses serviteurs se sont bien fait martyrisés jusqu’à la mort, beaucoup d’intellos nostalgiques d’un gauchisme de salon ont tendance à la rejeter parcequ’elle est un obstacle au politiquement correct.Alors messieurs prenez vous 30 deniers et n’appelez plus au secours la prochaine fois.

  • Olivier Bault , 26 février 2012 @ 16 h 03 min

    Dans Solidarnosc il y avait des gens aux opinions très variées. La droite conservatrice (le parti Droit et Justice, PiS, de Kaczynski) regroupe de nombreux anciens de Solidarnosc qui se battent pour que TV Trwam puisse émettre sur la TNT. Mais il y a aussi la gauche issue de Solidarnosc, comme Adam Michnik, le rédacteur en chef du journal Gazeta Wyborcza, qui a déclaré au moment du changement de régime que ce qu’il craignait le plus, c’était de voir la Pologne se transformer en république catholique sur le modèle de la république islamique iranienne. Adam Michnik qui était une des figures de l’opposition au système communiste souhaitait sans doute plus un socialisme à visage humain qu’un renversement du régime et il a toujours défendu les anciens agents et apparatchiks, y compris le général Jaruzelski, avec lesquels il a de très bons rapports d’amitié. Et c’est malheureusement lui et ses amis journalistes qui font toujours autorité pour la plupart des journalistes français. Arielle Thédrel, du Figaro, dont les articles sont particulièrement tendancieux, l’a même qualifié dans un article de “conscience morale de la Pologne”, un qualificatif que je n’ai jamais entendu à propos de Michnik en 18 ans de vie en Pologne. Son journal est celui qui publie le plus de calomnies à propos des médias catholiques de Lux Veritatis, c’est une véritable obsession chez eux. Ces calomnies sont de temps en temps reprises dans les médias occidentaux, par exemple à propos de l’antisémitisme supposé de ces médias, en particulier de Radio Maryja.

  • rycho , 18 février 2013 @ 13 h 25 min

    erreur! 2,4 million de signatures de protestations envoyées au KRRiT…

  • rycho , 18 février 2013 @ 13 h 39 min

    Poniedziałek, 18.02.2013 policzono 2 mln 433 tys. 715 kopii podpisów w obronie TV Trwam http://www.radiomaryja.pl/multimedia/kolejne-marsze-w-obronie-tv-trwam-4/ – it’s true

Les commentaires sont fermés.