Les Espagnols suppriment les soins gratuits aux clandestins. Et nous ?

Pendant que le gouvernement de François Hollande vient de faire sauter tous les verrous pour ouvrir au maximum l’AME – Aide Médicale d’État (gratuité des soins pour les immigrés clandestins) – en revenant sur les restrictions (minimes) qu’avait imposé le gouvernement précédent de Sarkozy : le droit d’entrée de 30 euros, l’inscription sur des listes préfectorales, l’avis de la sécurité sociale pour les soins de plus de 15 000 euros et l’exclusion des cures thermales, de la naissance assistée et de la chirurgie esthétique (!), le gouvernement espagnol tanche dans le vif du sujet ensupprimant cette gratuité des soins, véritable pompe apsirante de l’immigration clandestine et vecteur de « tourisme sanitaire ».

Dans sa bataille pour l’austérité, le gouvernement espagnol a en effet décidé tout bonnement de priver de couverture sanitaire gratuite les immigrés en situation irrégulière. À partir du 1er septembre, seuls trois types de sans-papiers seront encore reçus sans payer : les mineurs, les femmes enceintes et les malades en situation d’urgence. Un millier de médecins, se déclarant objecteurs de conscience, annoncent toutefois qu’ils continueront à prodiguer leurs soins gratuitement (Source : Le Figaro).

Rappelons qu’en 2011, 220 000 personnes ont bénéficié de l’AME pour un coût global de 588 millions d’euros, contre 75 millions d’euros en 2000. Faut-il attendre d’être dans la situation catastrophique de l’Espagne pour retrouver une maitrise de nos comptes, arrêter avec un angélisme laxiste et aveugle, ainsi qu’une injustice frontale que la population française – qui cotise dans la douleur et se soigne de plus en plus difficilement – ressent de plus en plus profondément ?

Autres articles

20 Commentaires

  • Enoch , 21 Août 2012 à 9:34 @ 9 h 34 min

    Mais tout a fait, pour les socialistes, il va falloir que la France soit a genoux pour commencer le debut des reformes qui seront avant tout anti-sociale.

    Le socialisme a la francaise a toujours ete, etre genereux avec l’argent des contribuables. Bon, ils vont dans un premier temps pressuriser la vache a lait française, et puis quand ils en auront fini, ils vont reduire les avantages de cette meme vache a lait!!!

    Ce sera seulement lorsque la France fera defaut que peu etre la generosite de l’etat envers les autres s’arretera mais ils essayeront de leur donner le droit de vote au passage pour s’accorder le pouvoir advitam eternam!!!

    Le francais etant bien sur devenu l’esclave moderne qui travaille pour les autres, est interdit de certaine zone sous peine de mort, a le droit de se faire tabasser, voler mais doit respecter les limitation de vitesse. Bref nous sommes les dindons de cette horrible farce mais chaque cinq ans les gens en redemande encore et encore!!!

    Je propose la greve des impots sur le revenu de la part de ceux qui le paye!! Nous sommes la France sans nous l’etat providence est MORT!!!

  • Christiane Lapotre , 21 Août 2012 à 10:10 @ 10 h 10 min

    Je suis entièrement de votre avis, que ceux qui payent l’impôt sur le revenu fassent la grève de l’impôt en exigeant que l’Etat coupe toute aide sociale aux clandestins quelle que soit la
    forme sous laquelle elle se concrétise et, un comité de surveillance de l’administration devra être créé afin que les Français ne soient plus pris pour des dindons chez eux.

  • Mizette , 22 Août 2012 à 7:48 @ 7 h 48 min

    Non, Hollande et son gouvernement ne changeront pas leur façon de faire.
    Nos impôts augmenteront, soyons-en sûrs, mais nous continueront à assumer toutes les charges des clan destins.
    Souvenez-vous que les 30 euros qui restaient à leur charge pour les soins médicaux ont été supprimés, alors pensez-vous que le gouvernement va faire un virage à 180° ?
    C’est vrai, c’est totalement incompréhensible, mais c’est socialiste !

  • Secotine , 22 Août 2012 à 8:58 @ 8 h 58 min

    pas de panique….Les clandestins qui ne seront plus soignés en Espagne passeront les Pyrénées et viendront se faire soigner chez nous puisqu’en France il y l”obligation de soins” inscrite dans la loi.
    donc au lieu de 688 millions d’euros (enveloppe pour 2012) nous froerons sans doute le milliard pour 2013/14. Là encore, pas de problème, le gouvernement socialiste (n’y a-t-il pas social dans socialitste ?) décidera que les assurés sociaux ne seront plus remboursés et qu’en contre partie, non seulement ils payeront leurs médicaments mais leurs cotisations seront augmentées pour pouvoir soigner gratuitement ce nouvel aflux de rouristes médicaux.
    Il serait peut-être temps que les français se réveillent de leur sommeil estival.

  • Pesneau , 22 Août 2012 à 10:15 @ 10 h 15 min

    Pourquoi sommes-nous si bêtes? Où est l’esprit revanchard, qu’est devenu le tempérament gaulois, belliqueux et rebelle? On dirait que les Français traversent la vie en s’excusant. On les a mis à genoux, ils se ratatinent comme des feuilles mortes.
    ” Comprenne qui voudra “

  • jean-luc , 22 Août 2012 à 11:57 @ 11 h 57 min

    Normal 1er, alias François II le ventru, fait tout le contraire. Lui et toute sa clique der bons à rien inutiles des radicaux au Front de gauche en passant par les crétins Verts et bien sûr son propre parti, n’ont qu’un but: transformer la France en pays en voie de sous-développement tout en s’engraissant sur le dos des idiots qui ont voté pour le Président bon à rien, et favoriser l’entrée des musulmans sans doute pour que la France puisse adhérer à l’OCI. Malheureusement, il n’y a aucune alternative puisque la fausse droite, contaminée par les non-valeurs de gauche (dhimmisation, complaisance vis à vis de la délinquance, augmentation de l’assistanat, maintien de la sur-obésité de l’Etat) ne propose rien de vraiment différent.

  • Alain , 22 Août 2012 à 12:07 @ 12 h 07 min

    Il est tout à fait légitime de revendiquer l’injustice sociale en France, et surtout inciter les français à emmerger de leur profond sommeil, mais tous ces donneurs de leçons quand feront-ils les premiers pas ? Cela ne fonctionnera pas temps que les Françairs ne seront pas solidaires les uns envers les autres.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen