Royaume-Uni : le lobby homosexuel s’attaque à la succession au trône

Le Parlement britannique devrait prochainement adopter une loi permettant au premier enfant du Prince William de devenir monarque indépendamment du fait qu’il soit garçon ou fille (actuellement, le premier enfant mâle du souverain est appelé à régner, les filles sont admises dans l’ordre de succession si aucun enfant du souverain n’est un garçon). Toutefois, Paul Flynn, un parlementaire travailliste pro-LGBT, souhaite également introduire un amendement qui permettrait à un roi homosexuel ou une reine lesbienne et pour leur partenaire de même sexe d’être reconnu officiellement comme conjoints. Ces derniers auraient le titre de prince ou princesse consort. Le parlementaire militant voudrait également que les enfants de ce « couple », nés grâce à l’insémination artificielle ou la PMA, puissent succéder au monarque sur le trône si le « couple » est marié ou a conclu un partenariat civil.

Cet amendement, qui n’a pas beaucoup de chance d’être adopté, constitue néanmoins un pas de plus de la part du lobby homosexuel qui s’attaque désormais aux règles de succession au trône britannique.

Autres articles

17 Commentaires

  • Gisèle , 23 Jan 2013 à 15:37 @ 15 h 37 min

    GOD SAVE THE QUEEN !!!!!!!!!!!!!

  • JSG , 23 Jan 2013 à 16:51 @ 16 h 51 min

    Oui, mais si ça passait, il faudrait en changer quelques paroles
    changer God…
    et changer
    Queen…
    Où vont-ils !
    Toutes ces propositions de loi, me semblent indiquer une civilisation qui cherche à se détruire. Comme un enfant qui détruit le château de sable qu’il vient de terminer.

  • diego , 23 Jan 2013 à 16:58 @ 16 h 58 min

    Plutôt God save the “Gouine”…

  • clausewitz , 23 Jan 2013 à 19:31 @ 19 h 31 min

    On marche sur la tête !

  • Alonié de Lestres , 23 Jan 2013 à 21:47 @ 21 h 47 min

    Non ! Ce sera God save the Queer…

  • Olizefly , 23 Jan 2013 à 21:58 @ 21 h 58 min

    Mort de rire.

  • Dominique , 23 Jan 2013 à 23:55 @ 23 h 55 min

    ils sont complètement fous !

Les commentaires sont fermés.