Le lobby gay italien exprime sa haine antichrétienne et sa dépravation par les blasphèmes les plus obscènes

La principale organisation LGBT italienne, Arcigay, a organisé le vendredi 13 mars à Bologne pour fêter le Carême chrétien une exposition d’affiches blasphématoires intitulée « Venerdi Credici » avec des photographies mettant en scène une parodie de la passion du Christ revue et corrigée pour satisfaire l’obsession (homo)sexuelle de ses auteurs. C’est volontairement que je ne publie pas ces photos ici en raison de leur caractère extrêmement blasphématoire mais le lecteur qui souhaiterait se faire une idée du niveau de dépravation et de haine antichrétienne des militants d’Arcigay pourront taper les mots “Arcigay” + Bologna + “foto blasfeme” et lancer la recherche d’images sur Google. Chose caractéristique de l’hypocrisie des milieux LGBT qui aiment tant se poser en victimes des phobies des autres, Arcigay multiplie depuis plusieurs années les agressions contre les évêques transalpins opposés à la dénaturation du mariage (comme à Trieste en janvier 2013 : voir cet article de Life Site News en anglais) et contre les militants pacifiques de la Manif pour Tous italienne (un exemple récent ici sur le Salon Beige).

L’archevêque de Bologne, le cardinal Caffarra, a fermement condamné cette « insulte abominable et satanique contre ce que la foi chrétienne a de plus cher : le Christ sur la croix » (le détail de la réaction du cardinal Caffara ici sur Médias-Presse-Info). Une insulte malheureusement encouragée par la municipalité qui a apporté son soutien financier à l’exposition du Cassero LGBT Center. L’évêque se demande à juste titre si cette liberté d’expression transformée en liberté d’insulter ne laisse pas présager la fin proche de la démocratie. Une interrogation d’autant plus justifiée que l’Italie a adopté en 2013 une loi liberticide contre l’homophobie, permettant ainsi aux militants homosexualistes de poursuivre leurs critiques devant les juges et d’agresser sans crainte ceux qui ne partagent pas leurs opinions et leurs obsessions.

Aveuglés par leur idéologie haineuse, les organisateurs de l’exposition font la sourde oreille aux protestations des habitants de Bologne et prétendent que c’est uniquement la partie politisée des catholiques qui critiquent l’événement et qui ne veulent pas comprendre que l’événement représente la libération des homosexuels face à des symboles jugés comme oppressifs. Il s’agirait, d’après le collectif LGBT, d’un « clin d’œil aux superstitions et aux croyances qui polluent notre culture ».

L’archevêque de Bologne a quant a lui fait un parallèle très juste entre les attaques des milieux LGBT et la destruction des symboles chrétiens par l’État islamique de l’autre côté de la Méditerranée. Car après tout la gauche LGBT et les islamistes ont bien plus en commun qu’ils ne se l’imaginent, et notamment le mépris des chrétiens et de leur religion et la volonté d’imposer à tous une idéologie totalitaire. Les idéologies totalitaires, de la Révolution française à l’islamisme en passant par le national-socialisme, le socialisme bolchevique et le socialisme LGBT actuel ont d’ailleurs toujours combattu le christianisme car suivre le Christ libère des autres formes de soumission et rend donc l’individu difficilement contrôlable par le Système.

 

Articles en italien :

– http://bologna.repubblica.it/cronaca/2015/03/20/news/caffarra_al_comune_revochi_la_salara_ad_arcigay-110051380/

http://bologna.repubblica.it/cronaca/2015/03/19/news/merola_cassero-109970958/

http://www.ilgiornale.it/news/politica/party-blasfemo-su-ges-i-soldi-dei-contribuenti-arcigay-1106696.html

– http://www.avvenire.it/Chiesa/Pagine/bologna-caffarra-foto-blasfema-cassero.aspx

 

Autres articles

16 Commentaires

  • queniart , 24 Mar 2015 à 11:48 @ 11 h 48 min

    on se croirait chez nous ou ce sont les gays qui commandes nos politiques,et,donc s’octroient tout les droits,rien qu’a voir les gouvernements laïcs de sarkozy et hollande

  • Ajax , 24 Mar 2015 à 14:45 @ 14 h 45 min

    Malheureusement pas que de ces deux là.

  • Gisèle , 24 Mar 2015 à 17:12 @ 17 h 12 min

    Alors pourquoi avez vous tous revoté pour EUX ???????
    La France va vivre d’autres catastrophes , tout comme les autres pays d’Europe qui sont en guerre contre Dieu et la Vie .
    Les conséquences des choix des mauvais chefs qu’elle s’est choisis … ( Marthe Robin )

  • jsg , 24 Mar 2015 à 17:49 @ 17 h 49 min

    Quand ces gens là se font insulter, ils font comme d’autres minorités , ils pleurnichent à la stigmatisation, se réfugient tout tremblans auprès de ces associations qui font chier la terre entière et récupèrent ainsi une la pitié des niais, et gobent-tout.
    Ces agissements ne sont même pas de la provoc, mais, le symbole de ce que sont ces individus, des sous-merdes, des pousse-cacas et je pèse mes mots.

  • Gisèle , 24 Mar 2015 à 23:46 @ 23 h 46 min

    Lors de sa Passion , Jésus a subi des insultes et reçu des crachats .
    Pas de surprise alors …

  • Cap2006 , 25 Mar 2015 à 7:27 @ 7 h 27 min

    La liberté d’expression ne souffre d’aucune exception… enfin ne devrait dans une démocratie.

    A priori, personne ne semblait obligé de voir ces oeuvres, dont vous faites une formidable publicité.

    Votre comparaison entre les blasphémateurs occidentaux et les destructeurs islamistes est assez audacieuse…

    Le blasphème interpelle la foi, remotive le croyant, soulève la nécessité de poursuivre l’évangélisation, et surtout définit la religion moquée comme le référentiel de notre culture. Le jour où il ny aura plus de blasphème, c’est que la religion chrétienne aura disparu… ou alors qu’elle sera obligatoire comme dans toute bonne théocratie.
    la destruction de toute trace de la culture pré islamique appauvrit la foi, trompe le croyant, et trahi la longue histoire de l’humanité.

    Plutot que de vous sentir faibles, dans votre religion que vous sentez fragile, sachez que derrière chaque blasphémateur, il y a un croyant à la dérive… Osez les rencontrer ! Osez leur parler de votre dieu amour et tolérance ! enfin, faites votre job de croyants :-))

  • Volpette , 25 Mar 2015 à 9:13 @ 9 h 13 min

    Nous ne sentons ps le moins du monde notre religion comme une chose fragile, non. Nous la sentons comme le roc sur lequel s’apuie la vie de milliards d’humains, au contraire.
    Mais l’humanité est fragile, tentée par le mal et c.est pourquoi il est bien inutile d’ajouter à sa peine en ridiculisant ce qu’elle vénère, son Dieu, sa Foi. Tout a déjà été dit sur ce respect des autres qui veut que ma liberté en quoi que ce soit, s’arrête là où commence la leur.

Les commentaires sont fermés.