Les Britanniques ne veulent pas du « mariage » homosexuel et encore moins de l’adoption

Mesure impopulaire. Les politiciens ont beau ne jurer plus que par le “mariage” homosexuel, y compris à “droite” (le Premier ministre David Cameron est pour, le ministre “lib-dem” des Egalité Lynne Featherstone juge “tout simplement pas juste” que les gays ne puissent pas convoler…), l’Office for National Statistics vient de révéler que plus de la moitié des Britanniques y sont opposés. Deux tiers d’entre eux pensent même que l’adoption d’enfants par les couples de même sexe n’aurait pas dû être légalisée il y a neuf ans ! Des résultats qui tranchent avec ceux d’un sondage réalisé en 2009 par l’institut Populus, selon lesquels 61% des Britanniques seraient favorable au “mariage” homosexuel, complaisamment cité par Tetu.com le 19 septembre dernier…

Depuis 2005, les Britanniques peuvent enregistrer un partenariat civil entre personnes de même sexe. On en comptabilise 1 000 par an. Malgré ce succès pour le moins mitigé, les trois principaux partis ont l’air décidés à voter une loi avant 2015.

Depuis les Sexual Orientation Regulations décidées par le Labour en 2007, une dizaine d’agences catholiques romaines d’adoption ont fermé faute de pouvoir n’offrir leurs services qu’aux couples homme-femme.

Autres articles