Quand l’UE finance le développement de pays riches concurrents

La moitié de l’aide européenne au développement est distribuée à des nations riches ou en passe de le devenir. Par exemple, l’argent du contribuable européen sert à la promotion touristique d’un parc national islandais et d’une série télévisée pro-UE en Turquie. 1,8 million d’euros ont également récemment été distribués à la Barbade (40e PIB par habitant du monde, devant le Portugal ou la Pologne) pour construire un hôtel et un complexe de loisirs où 200 jeunes seront formés chaque année en « gestion de l’hospitalité »

Si, en France, une telle gabegie n’émeut pas la classe politique, des députés anglais tirent la sonnette d’alarme et se demandent pourquoi l’aide britannique à l’international (bientôt 0,7% de leur PIB et dont 15% va au programme d’aide européenne au développement) est distribuée à des pays comme le Brésil – dont le PIB vient de dépasser celui du Royaume-Uni, à l’Islande – qui doit 2,3 milliards de livres à la Perfide Albion depuis la crise bancaire de 2008 ou encore à l’Argentine, membre du G20 qui n’a jamais cessé de revendiquer les Îles Malouines.

Une “farce” qui consiste à financer un laboratoire de police scientifique, un centre de langues ou à payer pour soutenir le secteur financier de la Barbade, une île où les femmes vivent en moyenne 80 ans et où le taux d’alphabétisation dépasse les 99% !

Cité par le Daily Mail, le député conservateur Dominic Raab juge “ridicule que le contribuable britannique dépense près d’un milliard de livres, donc une proportion importante de l’aide internationale, en faveur de pays intermédiaires”. Il accuse l’Union européenne de “mauvaise administration” des fonds destinés en théorie à des pays pauvres et même de “fraude”.

Comme d’autres collègues, il n’accepte pas que son pays finance le développement de la Chine, nation que le Département du développement international du Royaume-Uni a cessé d’aider il y a un an. Car Bruxelles prend en charge là-bas 22 projets pour un total qui dépasse les 35 millions d’euros alors que le Soleil levant compte plus de 150 milliardaires !

Les élus anglais britanniques pointent aussi du doigt la Turquie, +8,5% de croissance en 2011 (la deuxième meilleure croissance du globe), qui a reçu 775 millions d’euros d’aides la même année, en vue de son adhésion (même pas souhaitée, 84% des Français interrogés par l’Ifop pour Le Figaro en septembre 2012 y sont hostiles).

Autres articles

13 Commentaires

  • Frédérique , 24 Sep 2012 à 9:27 @ 9 h 27 min

    C’est bien pour ça qu’il ne faut pas donner plus de pouvoirs à l’U.E et même lui en retirer, car bon nombre de ses décisions vont à l’encontre de la défense des intérêts des nations qui la composent.

  • Lach-Comte , 24 Sep 2012 à 11:19 @ 11 h 19 min

    La Chine n’est pas le Pays du Soleil Levant ! C’est le Japon …
    Souvent, on se demande pourquoi l’on dit que le Japon est le pays du soleil levant. En fait, le soleil joue un rôle très important dans la mythologie et la religion. C’est de là que vient son nom de Terre ou pays du Soleil levant.
    Le drapeau japonais est composé d’un cercle rouge sur fond blanc. Ce cercle représente le soleil levant. Dès le XVIe siècle, on trouve le soleil levant sur l’étendard de certains clans. Mais c’est en 1870 que fut adopté officiellement la forme actuelle du drapeau du Japon qui représente le pays du soleil levant.

  • Sigurdur , 24 Sep 2012 à 22:04 @ 22 h 04 min

    Personnellement je ne vois ce qu’il y a de mal à tout ça. Je vous rappelle que l’Islande à remboursé sa dette l’année dernière au FMI, quel autre états peut en dire autant 3 ans et demi après l’effondrement de sa monnaie? Je ne sais pas d’où sortent ces 2,3 milliards de livre ni qu’est ce que la Perfide Albion, mais il faut nommer ses sources, monsieur, car je n’en ai jamais entendu parlé, et j’aimerai beaucoup savoir ce qu’il en est.
    Et en ce qui concerne l’adhésion de la Turquie, personne ne m’a demandé. Faites attention à ces pourcentages, qui quoi qu’on en dise ne représentent pas le peuple mais une statistique. D’une manière générale, je pense que les français, comme n’importe quel peuple au monde, gagneraient à s’ouvrir et à accepter les autres plutôt que se renfermer sur lui même comme il est doucement et insidieusement préconisé dans cet article, qui me choque beaucoup par ailleurs, car il reflète tant d’égoïsme, de chauvinisme, et de mépris.

  • Eric Martin , 25 Sep 2012 à 0:26 @ 0 h 26 min

    Pour les 2,3 milliards de livres, je cite Universalis :

    “Au début de l’année 2010, le président islandais Ólafur Ragnar Grímsson oppose son veto à une loi qui autoriserait le remboursement des dettes contractées au Royaume-Uni et aux Pays-Bas par la filiale locale de Landsbanki, l’une des banques qui s’est trouvée en défaut de paiement en 2008. Ces deux États avaient indemnisé les déposants à la suite des pertes occasionnées, mais ils exigent à leur tour que le gouvernement islandais leur verse respectivement 2,3 milliards de livres et 1,3 milliard d’euros. À la fin de l’année, ce dossier n’est toujours pas réglé.”

  • Richard , 25 Sep 2012 à 8:14 @ 8 h 14 min

    ce’n’est pas grave!! nous n aurons pas de problèmes, LE QATAR vous dis je, ils investissent dans tous les domaines, sans payer d’impôts, Alors, que nous, nous sommes taxés au premier centime impossible pour des jeunes de créer leur entreprise, 2 poids 2 mesures,

  • Christiane Lapotre , 25 Sep 2012 à 12:13 @ 12 h 13 min

    L’Europe n’a cessé de ” s’ouvrir” et d’agrandir le cercle pour inclure toujours d’autres pays dans l’Europe. A quoi cela a-t-il servi ? L’argent des Français a servi à financer en plus des pays européens en faillite, des pays extra-européens et, loin de créer de l’emploi l’Europe a toujours créé plus de dettes et plus de chômage. Même l’Argentine et la Chine ont été financées. Pourquoi ? On délocalise de plus en plus, on détruit notre industrie, notre agriculture, notre élevage, en un mot notre économie et des gens comme vous s’en trouvent satisfaits. Est-ce que les Français étaient plus malheureux quand des droits de douane existaient ? L’Europe actuelle ne fait que le bonheur des banquiers qui continuent de piller l’économie mondiale et veulent mettre les peuples sous tutelle. Est-ce que cela vous satisfait ? L’ Europe, oui, mais pas celle de Bruxelles. Une Europe des Nations souveraines, responsables et libres. Nous refusons le mondialisme qui veut réduire les peuples en esclavage pour le profit exclusif d’une mafia financière. Quant à la Turquie, nous n’en voulons pas comme membre européen mais rien n’empêche d’avoir des ententes commerciales comme avec d’autres pays du globe. Ecoutez les interventions de Nigel Farrage, un député au parlement européen qui dit clairement que le parlement européen agit contre l’intérêt des peuples, au seul bénéfice des banquiers. il serait temps que les peuples se soulèvent contre cette prison qui s’appelle l’Europe, prennent leur destin en mains, au lieu de le confier à des institutions qui les mènent à leur perte.

  • Michel , 25 Sep 2012 à 20:27 @ 20 h 27 min

    Exact. La Chine est le pays des “matins calmes”.
    Enfin, peut-être plus depuis que Mao est passé par là…

    Blague de l’époque soviétique : “C’est quoi le bonheur en URSS ? C’est : ‘Quatre heures du matin. Toc, toc, toc, toc… – C’est qui ? demande l’habitant – Ivanov, c’est ici ? – Non, c’est en face’ !”

Les commentaires sont fermés.