Quand l’UE finance le développement de pays riches concurrents

La moitié de l’aide européenne au développement est distribuée à des nations riches ou en passe de le devenir. Par exemple, l’argent du contribuable européen sert à la promotion touristique d’un parc national islandais et d’une série télévisée pro-UE en Turquie. 1,8 million d’euros ont également récemment été distribués à la Barbade (40e PIB par habitant du monde, devant le Portugal ou la Pologne) pour construire un hôtel et un complexe de loisirs où 200 jeunes seront formés chaque année en « gestion de l’hospitalité »

Si, en France, une telle gabegie n’émeut pas la classe politique, des députés anglais tirent la sonnette d’alarme et se demandent pourquoi l’aide britannique à l’international (bientôt 0,7% de leur PIB et dont 15% va au programme d’aide européenne au développement) est distribuée à des pays comme le Brésil – dont le PIB vient de dépasser celui du Royaume-Uni, à l’Islande – qui doit 2,3 milliards de livres à la Perfide Albion depuis la crise bancaire de 2008 ou encore à l’Argentine, membre du G20 qui n’a jamais cessé de revendiquer les Îles Malouines.

Une “farce” qui consiste à financer un laboratoire de police scientifique, un centre de langues ou à payer pour soutenir le secteur financier de la Barbade, une île où les femmes vivent en moyenne 80 ans et où le taux d’alphabétisation dépasse les 99% !

Cité par le Daily Mail, le député conservateur Dominic Raab juge “ridicule que le contribuable britannique dépense près d’un milliard de livres, donc une proportion importante de l’aide internationale, en faveur de pays intermédiaires”. Il accuse l’Union européenne de “mauvaise administration” des fonds destinés en théorie à des pays pauvres et même de “fraude”.

Comme d’autres collègues, il n’accepte pas que son pays finance le développement de la Chine, nation que le Département du développement international du Royaume-Uni a cessé d’aider il y a un an. Car Bruxelles prend en charge là-bas 22 projets pour un total qui dépasse les 35 millions d’euros alors que le Soleil levant compte plus de 150 milliardaires !

Les élus anglais britanniques pointent aussi du doigt la Turquie, +8,5% de croissance en 2011 (la deuxième meilleure croissance du globe), qui a reçu 775 millions d’euros d’aides la même année, en vue de son adhésion (même pas souhaitée, 84% des Français interrogés par l’Ifop pour Le Figaro en septembre 2012 y sont hostiles).

Autres articles

13 Commentaires

  • Sigurdur , 27 Sep 2012 à 16:58 @ 16 h 58 min

    Bonjour,

    Vous citez des faits qui datent de 2010 au présent, comme si en 2 ans et demi, rien n’avait changé? J’espère que vous avez mieux?

  • Sigurdur , 27 Sep 2012 à 17:07 @ 17 h 07 min

    Article de la RTBF du 5 sept 2011: http://www.rtbf.be/info/economie/detail_icesave-le-president-islandais-demande-une-enquete-de-l-ue?id=6699463

    Plus récemment dans le point: http://www.lepoint.fr/debats/l-islande-une-nouvelle-utopia-26-02-2012-1435208_34.php

    À la mi-février 2012, l’agence de notation Fitch a relevé d’un cran la note de l’Islande. À l’heure où un second plan d’aide à la Grèce a été adopté par les ministres de l’Union européenne, l’Islande, premier pays frappé par la crise financière, se relève. Sa croissance devrait afficher cette année plus de 3 %, le taux de chômage est retombé à 7 %, l’endettement des ménages s’est contracté et la balance commerciale est positive.

  • Eric Martin , 27 Sep 2012 à 17:13 @ 17 h 13 min

    Raison de plus pour cesser d’aider l’Islande.

  • Sigurdur , 27 Sep 2012 à 17:28 @ 17 h 28 min

    Vous dites que l’Europe est une prison, mais voulez remettre des frontières? Je suis d’accord avec vous, l’Europe est mal gérée, mal construite, mais que proposez-vous pour aller mieux? Vous parlez beaucoup d’argent, et ça à l’air d’être pour vous, comme pour beaucoup de détracteur de l’Europe notamment, quelque chose de très important. Et je vous rassure tout de suite, je partage cet avis, l’argent, c’est très important. Mais est-ce plus ou moins important que la paix, la tolérance, la générosité, la douceur, la beauté, notre environnement, notre famille, nous même, notre vie? Quel serait le message pour les générations à venir si au lieu d’avancer et de chercher à réparer ce qui ne va pas, nous reculions vers un fonctionnement mort et tout à fait dépassé, mais bon, ça marchait un peu, alors c’est moins pire?… De l’audace, Madame, de l’audace, de la force et de l’humanité. Ne perdons jamais de vue que notre société ( et je parle du monde entier et non juste de la petite france) qui s’est construite au fur et à mesure des siècles n’a qu’un but, et c’est de régler notre vie les uns AVEC les autres, et non les uns contre les autres. Tant que vous serez dans la lutte et non dans l’acceptation des autres et la tolérance, il n’y aura pas de paix possible… Allons de l’avant, s’il vous plait.
    A mon sens, l’Europe manque d’une présidence… Et même si ça n’arrangerait pas tout, ça arrangerait beaucoup de chose, il me semble.

  • Sigurdur , 27 Sep 2012 à 17:40 @ 17 h 40 min

    Ironie?… Sauf que dans la vraie vie, moi, j’ai créé mon entreprise, et ça marche très bien. En tout cas, bien suffisamment pour me satisfaire. Ce n’est pas vrai, créer son entreprise aujourd’hui, même pour un jeune comme moi, ce n’est pas impossible. Et devinez-quoi, Richard? Je paye des impôts! Et j’en suis très fier, parce que j’aime le pays dans lequel je vis et je suis né. J’aime me sentir impliqué dans la vie de ce pays. Parce que je suis français et que j’estime avoir beaucoup de chance d’être né ici, et non ailleurs où la vie est autrement plus compliquée.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France