Bruxelles : le français interdit dans le métro

La chanson française – et francophone – interdite dans le métro du Bruxelles ! La STIB exige que les chansons qui passent sur les ondes dans ses infrastructures soient “en anglais ou dans une autre langue”… mais pas en français, ni en néerlandais.

Dans le conflit linguistique qui sévit en Belgique, la régie des transports de la capitale belge aura donc fait le choix de s’interdire la culture des deux communautés du pays, wallonne et flamande. Un paradoxe, pour le deuxième pays néerlandophone – après les Pays-Bas – et membre éminent de la francophonie.

Seule concession : les groupes francophones et néerlandophones pourront être diffusées… tant qu’ils chantent en anglais.

Autres articles

3 Commentaires

  • SAINT MARTIN Louis , 28 Mai 2011 à 10:14 @ 10 h 14 min

    Ces dispositions ubuesques – interdire l’utilisation des deux langues officielles du pays – devraient mettre la puce à l’oreille de tous les crétins “multiculturalistes” de France et de Navarre : il arrivera peut-être que le métro parisien interdise les chansons en français et en arabe sur son réseau.
    Mais, me direz-vous, l’arabe n’est pas une des deux langues officielles de notre pays.
    Doux naïf. Au train où va la dhimitisation de la France, cette reconnaissance officielle de la langue de Mahomet ne sera pas nécessaire, je le crains.
    Comment peut-on ignorer que tous les pays à composante multi-culturelle explosent de violence, jusqu’à ce que la communauté la plus puissante, la plus volontaire, ou la plus “couillue” (qu’on me pardonne cet écart de langage auquel je ne vous ai pas habitués) l’emporte sur toutes les autres : ce fut le cas de la Servie, du Kosovo, de la Bosnie, du Liban, de l’Egypte (avec les Coptes), de l’Inde (massacres entre musulmans et hindouistes), de l’Indonésie, du Soudan, du Nigéria, du Rwanda, du Congo, du Tibet et j’en oublie……

    Mais, après tout, n’est-ce pas le but de la révolution mondiale et du grand capital, pour une fois unis comme les deux doigts de la main pour détruire les nations ?
    En particulier les nations dites chrétiennes ?

  • Etienne Danois , 31 Mai 2011 à 13:44 @ 13 h 44 min

    Quelle honte! Quelle lacheté de la part de mes compatriotes de la STIB…..Ne pas avoir le courage de respecter et défendre les droits fondamentaux des Bruxellois de s’exprimer et d´écouter leurs langues natales, que se soit le flamand ou le français. Jacques Brel ne peut même plus bruxeller à Bruxelles selon la STIB…. Dans un société honorable, cet affrond devrait être puni par la “démission” immédiate des responsables. Mieux dit pars JD sur http://jacquesdanois.blogspot.com/2007/11/pays-natalpays-fatal.html

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France