Nigel Farage : “Le Brexit est le début de la fin pour l’Union Européenne”

Nigel Farage : “Le Brexit est le début de la fin pour l’Union Européenne”

Faut-il encore présenter Nigel Farage, la figure majeure du Brexit ?

Pendant plus de 25 ans, Nigel Farage à la tête du UKIP (United Kingdom Independance Party) s’est inlassablement battu pour une idée fixe : obtenir la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Il s’est fait remarquer année après année par des interventions spectaculaires au Parlement Européen, malmenant les dirigeants de l’Union.

Depuis le vote du Brexit le 23 juin 2016, Nigel Farage s’est retiré de la présidence de son parti. Il continue d’intervenir au Parlement Européen où il est élu jusqu’en 2019, ainsi que dans le débat public. En outre, il anime quotidiennement une émission de radio.

Il répond aux questions de Nicolas de Lamberterie pour TV Libertés au sujet des négociations du Brexit, de la vague d’attentats au Royaume-Uni, et de sa vision de l’avenir de l’Union Européenne et de son avenir personnel :

Autres articles

1 Commentaire

  • SONJA , 29 Août 2017 à 14:12 @ 14 h 12 min

    Nous ne comprenons pas qu’ERIC ZEMMOUR soit autant décrié par le “politiquement correct”: c’est un éveilleur comme le sont quelques uns, trop peu en conscience (Carl YUNG disait: ” le pire des péchés est l’inconscience”. Concernant par exemple les Droits de l’homme…”. a Sciences Po, nous décortiquions tous les textes “corpus” des nations. Nous décryptons d’emblée les “JANUS”. Conscients des réalités cachées, nous constations l’ignominie, la volonté et les aspirations scabreuses des politiques imposées depuis 1974 dont nous subissons depuis tous les aspects délétères et mortifères que nous vivons aujourd’hui pour le pire des devenir. Ne prenons que quelques exemples.
    Aldous HUXLEY dans son “meilleur des mondes” le prédisait. ORWELL, après ces contes “lafontainien” a décliné ce qu’il a prédit avec justesse etc…

    En opérant, nous disertions sur les mensonges édités dans la presse française lors du conflit en YOUGOSLAVIE, alors que sur le terrain la réalité s’avérait inverse de ce que l’on serinait aux citoyens: époque où kourchner et le bhl se faisait photographier sur des sacs de riz… Bref.

    MALRAUX a dit: “pour faire… il faut commencer par la culture…” Ce qui a suivi en 1974 a été de déconstruire la Nation pour une illusion européenne.

    La connaissance sur la fin des empires aurait dû être un révélateur de cette négation du réel. Dès lors nous savons que les réformes; notamment dans l’éducation nationale, sont pensées pour niveler et adapter les enfants au “rien”. Acculturer notre progéniture française au “savoir” de l”histoire et traditions; au respect et à la volonté d’apprendre tant il est bon de connaître. C’est un pouvoir sur l’ignorance et c’est là que se situe la sélection, naturelle ou méritée. Depuis 68, cette régression est perceptible. Tout pour diluer la population planétaire dans le même moule.
    Les post soixanthuitards en majorité, devenus parents, dévoient et gangrènent la société: enfants rois, irresponsabilités, sans épaisseur culturelle donc sans référence et avec perversion du réel (publicité consumériste, jeux et virtualité, instantanéité du plaisir…) grave… Macron fait partie de cette génération qui ne nous assure rien de bon, il manque de cette dimension fondée sur l’érudition et de la pondération, maîtrise et notion du temps préfigurant la sagesse.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen