Lettre ouverte aux députés et sénateurs de droite à propos du TSCG

par Dominique Droin*

Le 9 octobre prochain, le Président de la République vous demandera de voter le traité européen de stabilité financière. L’article 8 de ce traité menace de lourdes sanctions financières les pays qui ne ramèneraient pas leur déficit public au-dessous de 3% de leur PIB et leur dette au-dessous de 60% de ce même PIB.

Répondre favorablement au Président, voter le traité, cela signifie soit, que vous faites confiance au gouvernement actuel pour répondre à ce double objectif. Pari risqué. Soit, que vous acceptez délibérément de sanctionner financièrement votre pays, comme si cette malheureuse France ne souffrait pas déjà suffisamment.

La punition affligée aux contrevenants est de 0,1% de leur PIB. C’est-à-dire deux milliards d’euros en ce qui concerne la France. Que le gouvernement socialiste ne fasse pas redescendre le déficit public et/ou qu’il ne ramène pas la dette à moins de 60%, et ce sont deux milliards d’euros d’amende qui tombent sur les contribuables français, vos électeurs. Prendrez-vous ce risque ?

Vous ne pouvez pas voter ce texte uniquement par solidarité envers l’ancien Président de la République, qui l’a initié. Comme si celui-ci n’avait jamais commis d’erreurs.

L’intérêt de la France et des Français passe bien avant la discipline de parti, bien avant toute solidarité quelconque. Lorsque l’on dira au contribuable de votre circonscription, déjà trop pressuré, que l’on augmente ses impôts pour payer les amendes de Bruxelles, celui-ci aura une pensée pour vous qui vous êtes joints aux socialistes pour voter ensemble le TSCG.

En un mot, Mesdames et Messieurs les députés, les Français comptent sur le soin que vous portez à leurs intérêts, votre honnêteté intellectuelle et sur le sens que vous donnez à vos engagements pour ne pas voter, le 9 octobre prochain, le traité de stabilité financière.

Dans cet espoir, je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs, à l’expression de ma haute considération.

*Dominique Droin (blog) a été candidat sous l’étiquette Mouvement pour la France aux élections législatives de 2007 et 2012.

Autres articles

8 Commentaires

  • Frédérique , 28 septembre 2012 @ 21 h 36 min

    Je suis contre ce traité, mais il faut bien reconnaître que ce sera peut-être là, la dernière chance pour le gouvernement d’arrêter le pillage du trésor public, et puis après, un traité, ça s’abroge aussi quand on en a plus besoin ou quand il devient trop nuisible.

  • Goupille , 28 septembre 2012 @ 23 h 00 min

    “…ce sont deux milliards d’euros d’amende qui tombent sur les contribuables français, vos électeurs. Prendrez-vous ce risque ? ”
    Bien sûr qu’ils le prendront : le contribuable français a déjà payé pour les errements du Crédit Lyonnais et puis les erreurs de Bercy concernant Tapie, et puis Superphénix et le démentèlement prématuré de Superphénix, et puis la plantation des vignes des vergers et l’arrachage des vignes des vergers et des haies, et puis la replantation des haies, et puis et puis…
    Le contribuable français passe sa vie à payer, et il passe sa vie à réélire les mêmes qui les ont pressurés, eussent-ils été personnellement compromis dans des affaires politico-financières malpropres…

    “Mesdames et Messieurs les députés, les Français comptent sur le soin que vous portez à leurs intérêts, votre honnêteté intellectuelle et sur le sens que vous donnez à vos engagements pour ne pas voter…”
    Ah ! La courtoisie française, le cirage de pompes, la grosse ficelle à laquelle personne ne croit. Les godillots voteront comme leurs écuries leur diront de voter.
    Vivement le scrutin, que nous puissions enfin juger du nombre d’esprits libres que comporte cette assemblée non représentative.

  • François2 , 29 septembre 2012 @ 11 h 09 min

    Le problème n°1, c’est le “Traité Européen de Stabilité de Population”. Déjà il faut exclure la Hollande de l’Europe car, prévisioin statistique, elle ne sera plus de population majoritaire européenne et de religion chrétienne. La Belgique suivra. Ensuite l’Espagne et l’Italie suivront. La France aussi si elle ne fait rien (suppression absolument totale des immigrés, à remplacer au cas par cas par des expatriés sans aucune possiblité d’aquérir la nationalité française ni même par le sol ou par le mariage).

  • sam00 , 29 septembre 2012 @ 12 h 09 min

    Serait-il possible d’avoir une explication sur le calcul mathématique qui conduit à écrire qu’une amende de 1% du PIB Français (grosso modo 2000milliards) est égale à 2milliards?

    (2000×1)/100 = 2??

    Ne serais-ce pas plutôt 20milliards d’amende??
    Ou bien m’aurait-on mal enseigné les mathématiques?

  • droin , 29 septembre 2012 @ 14 h 19 min

    L’erreur est la suivante : l’amende n’est pas de 1%, comme je l’ai mis un peu étourdiement, mais de 0,1% ou un pour mille.

    Le PIB est de 2 000 milliards.

    Un pour mille de 2000 milliards, ça fait bien 2 milliards.

    Toutes mes excuses pour cette faute de frape.

    D. Droin

  • droin , 29 septembre 2012 @ 14 h 28 min

    Tout à fait d’accord, mais c’est un autre problème.
    En attendant, devait-on laisser celui développé dans la lettre sans réagir ? Je ne le pense pas.
    Quant au problème des populations, permettez-moi de vous conseiller un livre qui traite ce sujet avec une perspicacité qui vous séduira certainement : Les mosquées de Roissy de Philippe de Villiers.

  • sam00 , 29 septembre 2012 @ 15 h 44 min

    Il n’y a aucun problème et j’apprécie beaucoup votre réactivité aux commentaires.

    C’était vraiment une simple question … formulée de façon ironique … 1% ou 0,1%

    Par contre, un commentaire personnel : 1% serait une vraie amende, mais 0,1% n’est à mon sens qu’une tape sur les doigts …

    Un impôt de 0,1% de la richesse que vous produisez chaque année, franchement, vous vous en soucieriez?

    A mon avis, cela montre la portée de ce traité : une façade pour cacher les futurs déficits abyssaux; et donc la perte de valeur de la monnaie par impression massive.

    Je ne serais pas étonné que dans les semaines à venir nos élus nous présentent la chose comme étant 3% de déficit “structurel” et non plus 3% de déficit … il restera à définir le déficit structurel pendant que le chômage ira tutoyer les 4millions.

    Au plaisir de vous lire à nouveau

Les commentaires sont fermés.