Entrepreneurs français : La tentation de Londres

La pression fiscale en France aurait détruit plus d’un million d’emplois en 20 ans. “Les entrepreneurs en ont marre, il n’y a rien qui change, les taxes sont trop élevées, le système administratif est largement trop lourd, le droit du travail en France est archaïque” et rien ne s’est arrangé depuis l’arrivée de François Hollande à l’Élysée, au contraire, détaille Didier Delmer. Fondateur de Business Booster, il a créé plus de 1 200 sociétés britanniques en quatre ans, pour le compte de Français, et vu son chiffre d’affaires multiplié par 13 ! La tentation de Londres est en effet forte pour les entrepreneurs français : là-bas, par exemple, un salarié payé 2 000 euros par mois coûte à son employeur 2 200 euros contre près de 4 000 en France… Un reportage signé “C dans l’air” sur France 5 :

Autres articles

15 Commentaires

  • Dominique , 29 Mar 2013 à 19:14 @ 19 h 14 min

    Vive la Monarchie !

  • colombus , 29 Mar 2013 à 20:24 @ 20 h 24 min

    La spirale infernale est enclenchée, toutes les forces vives de la nation émigrent.

    Jeunes et entrepreneurs, c’est la fuite des cerveaux.

    Les entreprises s’expatrient, les politiques pleurnichent, les bobos dansent.

    La France s’enfonce inexorablement dans l’avachissement et la médiocrité.

    Passons à autre chose !

    Il y a encore sur cette terre des endroits où tout est possible mais ce n’est sûrement pas la France !

    Ce pays ne mérite pas qu’on fasse un effort pour lui.

    Partons aussi, il est encore temps !

  • degabesatataouine , 29 Mar 2013 à 21:30 @ 21 h 30 min

    Et les quelques 80 milliards que coûte l’immgration par an, à part des impôts ou de l’endettement, il vient d’où l’argent?
    Et pour payer les intérêts de la dette il vient d’où l’argent,sinon des impôts?
    Et avec la préférence nationale y aurait-il besoin de créer des emplois? C’est vrai que ce fainéant de Français de souche ne veut pas travailler.
    Mais pourquoi Londres?Dans les pays du tiers monde la main d’oeuvre est encore moins chère avec une bonne “sweat shop ” de gamines de douze ans.

    Voir la gueule de ces gens là vous donne l’envie de rejoindre celle de Mélenchon ,et ce n’est pas peu dire.

  • Tintin , 29 Mar 2013 à 23:19 @ 23 h 19 min

    Le faux libéralisme du U.K. ne fait plus illusion… les impôts y sont colossaux (1/4 des enfants vivent dans des familles qui n’ont jamais travaillé de leur vie en U.K. ! Et tout cet assistanat se paie), les administrations y sont pléthoriques (6 mois pour créer une société) et confuses etc.

    Je ne voudrais pas casser les espoirs et les utopies, mais le U.K. est aujourd’hui même, moins riche par habitant, que la France (même si la France est plus endettée et que de fait la différence est plus artificielle)…

    Si vous voulez du presque libéralisme économique c’est en Asie qu’il faut désormais chercher…

  • PAD , 30 Mar 2013 à 1:03 @ 1 h 03 min

    Vous êtes vraiment des nulles et des lâches de publier ce genre d’article! La fuite, vous les “libéraux-conservateurs” c’est tout ce que vous savez prôner.

    “Celui qui n’est pas capable de renier son père ou sa mère – c’est à dire ses racines- n’est pas digne de moi” qu’il s’appelle le Christ ou surtout Mamon, le dieu de l’argent, celui qui grave sur ses billets de banque “In God we trust”!

    Allez à Londres, capitale encore plus politiquement correcte que Paris, avec un multiculturalisme qui fonctionne tout aussi mal, et surtout avec sa City et son cornichon tatchérien, paroxysme de cette société occidentale pourrie qui via “ses traders” expatriés français qui vont à la messe pour se donner bonne conscience et se faire pardonner du Bon Dieu de faire tourner une machine libérale de merde consistant “à mettre la main sur de la fausse monnaie imprimée par la Fed et la BCE, ladite fausse monnaie qui permet à la France, l’Europe, l’Occident d’acheter des produits de merde à la Chine”.(Roman Bernard)

    “Libéral-Conservateur” formule toute aussi pertinente que “Oui-Non” puisque que le libéralisme a besoin de tuer le conservatisme pour se répandre. Vous gémissez sur la loi Taubira alors que vous êtes ses premiers suppôts puisque vous nourrissez un Système qui a besoin de détruire toutes les valeurs communautaires, locales et familiales afin d’accoucher d’individus zombies atomisés et dociles à qui il est si simple de leur imposer le matérialisme et sa consommation de biens inutiles qui ont pour seul mérite de les propulser sur le podium des dépressifs!

    Vous savez pertinemment que la France va très mal et que cela ne peut plus durer. Dans un an, 5 ou 10 tout s’effondrera et au lieu de vous y préparer vous préférer vous barrer tout impatient que vous êtes à vous faire du fric facile!

    En fuyant, vous perdrez vos racines, sans gagner celles des britanniques, qui à l’instar du James Bond de Skyfall retourne aux siennes pour affronter son ennemi qui est probablement un adepte du mariage pour tous! Exemple à méditer!

  • penelope , 30 Mar 2013 à 11:46 @ 11 h 46 min

    je n’ai pas regardé ni écouté notre président le 29, moi; cela me devient impossible mais certes on ne peut empêcher les médias d’en parler les jours suivants, il y a une de ses propositions que je n’ai pas dû comprendre malgré l’exemple entendu, clairement expliqué; il s’agissait je crois de l’EDF dans l’exemple et de M. De Marjerie qui gagnerait parait-il trois millions de francs, qui lui ne serait imposé que sur un million et l’entreprise qui lui à déjà donné trois millions devrait en plus, payer une taxe sur les deux millions de différence, donc, l’entreprise verserait ainsi trois millions plus cette taxe sur l’argent que ce ce dit monsieur à pu placer en économies; comment l’entreprise pourra tenir; certes on à cité EDF car elle dépend en partie de l’état, elle où une autre, le fait est là; que cherche t-il? Surement à ce que les hauts employés soient payés beaucoup moins; encore des désertions à venir; moins ‘immigrés vivant de notre assistanat permettrait de faire d’autres économies.

  • Goupille , 30 Mar 2013 à 16:20 @ 16 h 20 min

    Et hop ! Le retour du marronnier !
    Et hop ! Le retour du commentaire : les rats quittent le navire !
    Et hop ! La réponse attendue : nous aimons la liberté, vous êtes des esclaves et des collabos !
    Et hop ! L’attaque basse et méchante : allez donc là-bas, vos rejetons y trouveront sûrement des fringues Vicomte Arthur, puisqu’il leur faut cela pour se sentir exister !

    Et hop ! Partez ! Nous épongerons la mouscaille. Et nous organiserons sans vous. Et reconquerrons ce terriroire, avec l’aide de Dieu. Et bon vent sur vos raffiots surchargés de pacotille !

Les commentaires sont fermés.