La justice anglaise condamne une femme qui avait laissé mourir son chien malade de faim et de soif

Royaume-Uni. Laura Shaw, une jeune femme de 23 ans sans emploi et alcoolique, est finalement ressortie libre du tribunal de première instance de Grimsby.

Poursuivie par la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA), elle a été reconnue coupable de cruauté envers les animaux et a écopé d’une interdiction d’en avoir la garde pour les dix prochaines années en plus d’une condamnation à 200 heures de travaux d’intérêt général et à payer 150 livres.

Elle avait laissé mourir de soif et de faim son chien malade, qu’elle avait enfermé dans les toilettes pendant six semaines. Le corps de la pauvre bête âgée d’au moins 18 mois avait été retrouvé en août dernier couvert de mouches, entouré de bols (vides) de nourriture qu’elle a tenté de manger mais aussi d’urine et de matières fécales (photo).

Selon le Procureur Nigel Graver, l’ancien domicile de la demoiselle était envahi par une « odeur fétide insupportable ».

Aujourd’hui à la rue, cette mère de deux enfants a expliqué avoir eu peur de demander de l’aide à un vétérinaire pour son chien (elle dit avoir tenté de lui donner du lait, qu’il aurait refusé), raconté avoir été cambriolée et être endettée à hauteur de 10 000 livres.

« Vous avez commis une infraction cruelle et méprisable. Les images que j’ai vues montrent l’horreur et la douleur qui ont dû être celles de Lulu avant de mourir très lentement” a déclaré le juge Sam Goozee pour qui « s’occuper d’un animal implique des responsabilités”.

La RSPCA dénonce “un incident choquant” et espère que cette condamnation aura pour effet de rappeler aux propriétaires d’animaux qu’ils ont le devoir de bien les traiter.

Autres articles

17 Commentaires

  • Gisèle , 30 Jan 2013 à 12:47 @ 12 h 47 min

    Et en France , la légalisation de la recherche sur le tout petit petit petit d’homme va être acceptée …..

  • hector galb. , 30 Jan 2013 à 13:10 @ 13 h 10 min

    Svp, évitez de reprendre le vocabulaire habituel des lamentations et essayez d’innover, Gisèle. Songez toujours quand vous écrivez que votre com ne doit pas faire plaisir à vos adversaires. Or dire que “ce qu’ils font n’est pas bien” leur déplaira seulement si vous avez su tourner la phrase d’une façon qui les choque ou les terrifie ou les ennuie. Parler de “tout petit d’homme”, ça me fait penser aux BD de Rahan, voyez ?

  • Aaron , 30 Jan 2013 à 14:09 @ 14 h 09 min

    Curieuse ja justice britannique…
    Par comparaison avec la décision, voici quelques jours, d’un autre magistrat qui a acquitté un allogène pour le viol d’une fillette de treize ans, cela veut dire qu’elle accorde plus d’importance à un animal (qui n’a pas d’âme) qu’à un être humain….

  • Kachina , 30 Jan 2013 à 14:22 @ 14 h 22 min

    Malheureusement , nos sociétés tentent de plus en plus de dé-responsabiliser les individus .On commence par ne pas prendre la mesure de la responsabilité qu’implique effectivement un animal ( 50 000 animaux euthanasiés chaque année en France , sans compter ceux qui restent dans les refuges ), ensuite , celle d’avoir un enfant ou de se marier etc…la liste est longue …

  • troir , 30 Jan 2013 à 17:00 @ 17 h 00 min

    Tu dis qu’il n’ont pas d’âme parceque tu es un animal toi aussi et donc tu sais de quoi tu parles !!

  • Aaron , 30 Jan 2013 à 18:05 @ 18 h 05 min

    Je n’ai pas souvenance d’avoir élevé les cochons avec vous pour vous permettre de me tutoyer; c’est d’ailleurs la moindre des corrections que de vouvoyer une personne que l’on ne connaît pas, a fortiori sur un site.
    Voilà pour la première mise au point.
    En ce qui concerne cette malheureuse affaire de mauvais traitement envers un animal, j’ai seulement établi un parallèle entre deux décisions rendues à quelques jours d’intervalle par deux juges différents.
    La première est inadmissible car le viol, quelque soit l’âge de la victime, est un crime.
    Dans la seconde affaire, la décision est tout à fait justifiée.
    Votre réaction “à chaud” me laisse penser que vous accordez plus d’importance à un animal qu’à un être humain, mineur de surcroît.

  • troir , 30 Jan 2013 à 18:11 @ 18 h 11 min

    Le respect cela se mérite et TU ne mérites en rien mon respect, tu seras donc tutoyé comme le petit enfant que tu as encore l’air d’être dans ta tête.

    Pour ce qui est de ton petit commentaire, l’homme est un animal que tu le veuilles ou non,pas comme les autres peut être, mais un animal néanmoins ! C’est biologique et ca toute ta haine de l’allogène n’y changera jamais rien !

    Et donc pour reprendre ma question : Qui es tu donc pour savoir que les animaux n’ont pas d’âme ? quel sont tes preuves ??

Les commentaires sont fermés.