La justice anglaise condamne une femme qui avait laissé mourir son chien malade de faim et de soif

Royaume-Uni. Laura Shaw, une jeune femme de 23 ans sans emploi et alcoolique, est finalement ressortie libre du tribunal de première instance de Grimsby.

Poursuivie par la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA), elle a été reconnue coupable de cruauté envers les animaux et a écopé d’une interdiction d’en avoir la garde pour les dix prochaines années en plus d’une condamnation à 200 heures de travaux d’intérêt général et à payer 150 livres.

Elle avait laissé mourir de soif et de faim son chien malade, qu’elle avait enfermé dans les toilettes pendant six semaines. Le corps de la pauvre bête âgée d’au moins 18 mois avait été retrouvé en août dernier couvert de mouches, entouré de bols (vides) de nourriture qu’elle a tenté de manger mais aussi d’urine et de matières fécales (photo).

Selon le Procureur Nigel Graver, l’ancien domicile de la demoiselle était envahi par une « odeur fétide insupportable ».

Aujourd’hui à la rue, cette mère de deux enfants a expliqué avoir eu peur de demander de l’aide à un vétérinaire pour son chien (elle dit avoir tenté de lui donner du lait, qu’il aurait refusé), raconté avoir été cambriolée et être endettée à hauteur de 10 000 livres.

« Vous avez commis une infraction cruelle et méprisable. Les images que j’ai vues montrent l’horreur et la douleur qui ont dû être celles de Lulu avant de mourir très lentement” a déclaré le juge Sam Goozee pour qui « s’occuper d’un animal implique des responsabilités”.

La RSPCA dénonce “un incident choquant” et espère que cette condamnation aura pour effet de rappeler aux propriétaires d’animaux qu’ils ont le devoir de bien les traiter.

Autres articles

17 Commentaires

  • Goupille , 30 Jan 2013 à 23:07 @ 23 h 07 min

    Et là, @Aaron ne répondit pas.
    Car il avait émis cette phrase immédiate et idiote selon laquelle Dieu fit l’homme à son image (à Dieu ne plaise !) et qu’il lui donna toute autorité sur la création blablabla, perinde ac cadaver, jusqu’à destruction de tout ce qui n’est pas cette lèpre dont tout va crever.

    Alors, attribuer une âme à ce que l’on écrase…
    Relire “Si c’est un homme” : le principe du massacre aveugle est de dénier toute humanité, toute âme à ce que l’on va écraser comme une mouche.
    Car les mouches n’ont pas d’âme, dans le monde selon @Aaron.

  • Goupille , 30 Jan 2013 à 23:23 @ 23 h 23 min

    La législation française assimile un animal à un tabouret.
    Les associations de défense de l’Animal commençaient à faire bouger les mentalités.

    Et puis nous avons ouvert nos trontières à tous vents.
    Et puis des êtres plus premiers encore, encombrés d’interdits alimentaires de temps anciens, ont introduit l’égorgement des animaux.
    Et puis, pour des raisons de réduction des coûts d’abattage, les abattoirs français sont devenus hallal.

    Et les Français, en phase terminale selon @Gomez Aguilar, acceptent, comme ils acceptent tout.
    De manger de la charogne morte dans des souffrances abominables.

    Bon appétit, ô autruches intègres.

  • PATRIOTE , 31 Jan 2013 à 11:54 @ 11 h 54 min

    Monsieur, il faut considérer que l’homme est au-dessus de l’animal… Mais ce n’est pas mon cas!!

  • Gomez Aguilar , 31 Jan 2013 à 11:57 @ 11 h 57 min

    Excellent… 😀
    Gisèle aurait d’ailleurs pu faire pire… “Le tout petit petit de ceux-qui-marchent-debout…”

  • PATRIOTE , 31 Jan 2013 à 11:58 @ 11 h 58 min

    Aaron… Un peu de respect pour les cochons lol, et concernant les animaux, je ne considère pas les humains au-dessus de l’animal, pour moi c’est du 50/50… Et il ne faut pas oublier que l’animal souffre et saigne comme nous, cordialement!

  • Gomez Aguilar , 31 Jan 2013 à 12:02 @ 12 h 02 min

    Vous constatez donc bien, et de vous-même, que j’ai raison sur toute la ligne, eh bien voilà, on y arrive, finalement… C’était bien la peine de faire un foin pareil pour parvenir au même diagnostic…

  • Kachina , 31 Jan 2013 à 12:03 @ 12 h 03 min

    Ce n’est pas en adoptant un discours aussi agressif que vous arriverez à vous faire entendre et surtout comprendre !On vous traitera d’extrémiste dans cette cause et personne n’écoutera vos arguments .Pour une majorité de personnes , défendre la cause animale est moins noble que de défendre une cause liée à l’être humain .Alors , armez -vous de patience et montrez toutes ces cruautés envers le monde animal .Peu de gens réalisent la misère animale ou ne veulent pas la connaître car celà remettrait en cause leur mode de vie ( je fais notamment allusion au mode alimentaire ).
    Âme ou pas , les animaux sont des êtres sensibles et lorsqu’un mouton ou une vache sont égorgés selon le mode hallal , ils agonisent ,totalement conscients,pendant 15 minutes .Les abattoirs répondent à un marché en hausse mais aussi à un productivisme douteux car un animal inconscient se vide de son sang moins vite qu’un animal conscient.
    Evidemment , je suis sensible à la cause animale et je connais énormément de cas d’atrocités envers les animaux dans le monde .J’essaie de sensibiliser mon entourage PEU A PEU sinon on ne m’écoute pas .Je conseille la lecture de ce livre “faut-il manger les animaux ?” qui est édifiant.

Les commentaires sont fermés.