Louis Aliot contre « l’IVG de confort », Valérie Rosso-Debord et Gaëlle-Marie Zimmermann hystériques

Invité mardi soir dans l’émission “Mots Croisés” sur France 2, Louis Aliot a critiqué l’“IVG de confort”, le qualifiant de pratique “dramatique”. “Le non-remboursement de l’IVG non thérapeutique est quelque chose qui a toujours fait partie” du programme du Front national, a souligné son vice-président. “Il y a des femmes qui voudraient garder leur enfant” et “tout est fait pour qu’elles le laissent, cet enfant”, “tout est fait pour inciter à l’avortement et rien n’est fait pour préserver la vie et l’accueil de la vie, alors que nous avons besoin de naissances”. “Vous n’avez qu’à aller visiter les plannings familiaux et vous verrez la détresse des jeunes filles” a lancé Louis Aliot à ses contradicteurs (Michel Sapin et Daniel Cohn-Bendit). “Certaines voudraient garder les enfants mais elles ne peuvent pas, parce qu’il n’y a pas de politique incitative à l’accueil de la vie, voilà la vérité”. “Il faut tout faire pour garder l’enfant. On ne parle pas de grippe ou de médicament, on parle d’accueil de la vie. On parle d’un être, qui, s’il se développe, est un être vivant” a-t-il continué. Petit rappel tout de même : l’enfant est vivant dès la conception…

Réactions. Le site de France Télévisions s’interroge finement : “les catholiques intégristes sont-ils ‘dragués’ par Louis Aliot (FN) ?” Il faudrait donc être “intégriste” ou même “catholique” pour refuser le “droit à l’avortement”… La secrétaire nationale de l’UMP Valérie Rosso-Debord a quant à elle retweeté la réaction d’une journaliste. ‘IVG de confort’ ? Il faut vraiment être un sacré abruti pour imaginer qu’une IVG puisse être ‘confortable’ !!!” Avant d’ajouter sur son compte Twitter : “MLP veut remettre en cause le planning familial il faut le dénoncer !”

La blogueuse “sexo” (sic) Gaëlle-Marie Zimmermann explique sur “Le Plus” du NouvelObs.com, en réaction aux propos de Louis Aliot, qu’elle “[va] interrompre (sic) [sa] grossesse”. Ni par “nécessité”, ni en raison d’une “quelconque indication thérapeutique” : “dans mon cas, l’IVG est la seule solution. C’est… Comment trouver les mots ? Ah, voilà : c’est le confort. MON confort”, écrit-elle. “Je ne me sens pas tellement en détresse, vous savez. Le bouillon de culture cellulaire qui joue à se multiplier dans mon utérus n’a pas grand-chose à voir avec un enfant que j’aurais désiré”, continue Gaëlle-Marie Zimmermann. “Pour être honnête, je prends ça comme un simple contretemps mécanique et chimique, à ce stade. A peine l’éventualité d’un fœtus.” À vomir. L’enfant n’est pas un “projet parental” ? Alors ce n’est pas un enfant… Il faut vraiment être aveuglé par l’idéologie pour ne pas comprendre à quelles horreurs ce type de raisonnement a déjà conduit !

Autres articles

18 Commentaires

  • Charles , 1 Fév 2012 à 22:28 @ 22 h 28 min

    Robert,

    Il ne s’agit pas d’honneur en prononçant des mots courageux et inefficaces
    ni meme de raisonnement mais plutot de “sensations” qui sauvent.

    Il faut faire “sentir” l’importance du nouveau né pour notre civilisation.
    Sans le respect de cette vie nouvelle,il n’y a plus de civilisation

    Toutes les approches sur le bien et le mal depuis 37 ans ont toutes échouées.

    Toutes les approches sur le droit a la vie contre le droit de choisir ont ECHOUEES.

    Il faut donc approcher la forteresse abortive de maniere differente
    en attaquant par la porte de coté (amendement)et non pas par la porte de face (abrogation).

    L’argument sur les memes MOYENS pour choisir entre A et B est imparable.

    Toute mineure enceinte scolarisée doit pouvoir se faire offrir les moyens pedagogiques
    et logistiques (logement etc) et affectif(vie en residence) de choisir la voie B.

  • Robert , 1 Fév 2012 à 23:11 @ 23 h 11 min

    Charles,
    Ce que vous dites, des associations le font depuis longtemps.
    Le seul “écueil” c’est que l’avortement est devenu un dogme. Il a permis de transformer la société en divisant, de désacraliser la vie et de prendre le contrôle des consciences par la mentalité contraceptive comme par la pornographie et les relations sexuelles précoces.
    Si vous touchez à n’importe quel endroit cet édifice, vous mettez en cause ce dogme et menacez directement son clergé. Attendez-vous donc à une réaction disproportionnée.
    Et ceci quel que soit la tactique employée, que ce soit demander l’application stricte de la loi Veil ou sa suppression. Cela a surpris et surprendra encore certains qui croient que comme eux sont plus malins que les autres qui se trompaient, ils vont être entendus.
    L’ADV après d’autres ont réalisé qu’ils sont traités comme SOS Touts-Petits dès qu’ils parlent de solutions et de propositions concrètes pour diminuer les avortements, etc…
    Alors, quelle que soit la méthode, moralement acceptable s’entend, elles me conviennent toutes. Du moment que les voisins ne voient pas leurs divergences comme un fossé empêchant l’union ou la coopération et que personne ne rêve trop fort d’une union qui permettrait plus d’efficacité. Car cela est impossible et pas forcément souhaitable.
    Cela fait quarante ans que les pro-vie font leur possible et l’unité de façade, c’est déjà un bon commencement, commence à se faire peu à peu.
    Alors, ne commençons pas à sortir des grands projets révolutionnaires et soutenons tous les mouvements et initiatives, quelle que soit leur tactique et leur méthode, catholique ou pas.
    C’est mon point de vue que je partage et j’ai une certaine expérience de ce milieu.
    Un exemple, vous parlez de civilisation, mais ce terme n’a déjà plus le même sens pour différentes communautés sur notre sol. Pour certains, c’est un héritage chrétien, pour d’autres issu des Lumières et de la Révolution, d’autres encore de l’islam et ainsi de suite. Rien que l’usage de ce terme pose un problème de compréhension.
    Et quand vous dites;
    “Toutes les approches sur le bien et le mal depuis 37 ans ont toutes échouées.

    Toutes les approches sur le droit a la vie contre le droit de choisir ont ECHOUEES.”

    permettez-moi de vous dire que c’est faux.
    Depuis combien de temps évoluez-vous dans le milieu pro-vie?
    Il y a vingt ans, aucune manifestation publique n’aurait réunie mille personnes, aucun débat public ou médiatique n’aurait permis l’émergence de la réalité pro-vie, les témoignages sur l’avortement étaient rares et aussitôt contestés et ainsi de suite.
    Les uns et les autres commencent à comprendre certaines erreurs, limites, ou nécessité d’évoluer. On peut mieux faire, mais pire aussi!
    Mais je n’aurais jamais cru pouvoir débattre ouvertement avec des étudiants de l’avortement sans être insulté. Or, comme d’autres, j’ai pu le faire.
    L’avortement cessera d’être ce qu’il est aujourd’hui un jour, c’est à dire un droit intangible.
    Nous devons y croire et y travailler car si la vie est sacrée, c’est un principe indépassable. Actuellement, c’est le droit à l’avortement qui est sacré. Comment accepter d’opposer à cela un “amendement” alors que ce principe est inacceptable? Comme préalable peut-être, mais sans renoncer à la finalité.
    Mais les moyens peuvent diverger, sans s’opposer, nous allons tous vers le même but.
    Et avec plus de réussite que jamais.

  • Charles , 2 Fév 2012 à 7:41 @ 7 h 41 min

    Robert,

    Decidement on ne se comprend pas et Dieu sait si je m’efforce d’ etre le plus clair possible.

    Il y a 2 PB dans votre commentaire,le tout debut et la fin.

    Vous dites donc 2 choses:

    1. Au début “ce que vous dites des associations le font depuis longtemps”
    2.A la fin “Et avec plus de réussite que jamais”

    Les lecteurs jugeront.De plus,je fais des captures d’ écran en reference.

    Les associations SOS Tom Pouce et SOS tout petits etc
    ne font absolument pas ce que je préconise depuis 20 ANS.

    Elles font du SOCIAL et sont meme soutenues par des conseils generaux.
    Leur position SOCIALE ne derange absolument pas le zyzteme,
    bien au contraire leur travail permet au systeme de perdurer.
    Elles s’occupent des cas sociaux,des femmes egarées et a la derive.

    Vous faites semblant de ne pas comprendre la nuance fondamentale que je m’efforce de présenter.
    Je parle d’une demande d’ amendement avec debat contradictoire associé a cette demande.

    Je parle d’entrer (le nez bouché,certes) dans la logique de l’adversaire abortif
    qui s’appuie sur le dogme de l’egalité et du droit de choisir,
    donc de l’egalité dans le droit de choisir.

    Je reprends l’argument in extenso et je le retourne contre les abortifs.
    Comme dans le judo ,ou vous utilisez la force déployée par l’adversaire
    contre ce meme adversaire.

    Je sais vous ne comprenez toujours pas la nuance.

    Un defilé pro Bebe qui affiche des pancartes explicites type;

    PAS DE DROIT SANS MOYENS POUR BEBE

    OUI AUX DROITS & MOYENS DE CHOISIR BEBE

    OUI AU 1er LYCEE RESIDENTIEL DES MAMANS

    Il s’agit de concentrer ses forces sur une porte laterale VERMOULUE.
    Si elle craque,tout le reste craquera PROGRESSIVEMENT comme un chateau de cartes.

    Les bébés sauvés en LYCEES,au travers de Faceboook et de Skype sauveront les autres.
    Une affiche de type-
    AVORTER C’EST TUER
    est parfaitement juste mais ne sert a rien d’autres que de figer le débat.
    Donc une telle affiche est contreproductive.

    Il est difficile d’admettre chez les militants pro-vie que depuis 37 ans
    ils se sont plantés en terme de tactique.

    C’est tellement dur a admettre qu’ils preferent le deni du reel comme suit:

    “Non nous ne nous sommes pas trompés de tactique,nous avions raison ,
    d’ailleurs nous allons bientot reussir,nous n’avons jamais ete si nombreux”

    Ce sont vos propres paroles;
    “Et avec plus de reussite que jamais”

    Le zysteme rigole et n’a aucune crainte d’une telle démarche qui s’accroche
    sur un seul objectif IMMEDIAT depuis 37 ans ,l’ABROGATION

  • Charles , 2 Fév 2012 à 8:05 @ 8 h 05 min

    Imaginez un amendement de la loi Veil comprenant les modifications suivantes:

    “Toute personne mineure enceinte scolarisée devra se voir offrir un veritable choix
    entre celui d’avorter et celui d’enfanter.

    Pour l’option enfantement,ce veritable choix impliquant que des moyens pedagogiques adaptés au choix d’enfanter soient mis a sa disposition,ceci sous la forme d’une possibilité d’inscription
    dans un etablissement educatif destinés aux jeunes femmes enceintes.

    Cet etablissement (College et Lycée)offrant une pedagogie adaptée a l’etat de grossesse
    de toutes ses eleves,accompoagnée d’une option residentielle sur place et des services associés
    a la naissance d’un enfant et son mode de vie postnatal jusqu’a son 3eme anniversaire.”

    Donc lors de l’entretien prealable au CHOIX (entre A & B)l’adulte referent aura
    l’obligation LEGALE d’informer et de presenter les conditions concretes du choix B
    en residence educative avec une pedagogie adaptée (toutes les eleves sont ENCEINTES).

    Ceci suppose que au moins un lycée et un college soient en etat de fonctionner en France.

    Ceci implique que l’adulte puisse presenter des videos de classes fonctionnant sur ce systeme,
    avec par exemple des pouponnieres a chaque etage permettant aux mamans de suivre les cours
    tout en suivant leur enfant (oreillette radio).Tout reste a inventer dans ce domaine.

    Les enseignants savent que leur public est sous astreinte specifique à l’etat maternel et donc adaptent leur pedagogie avec des eleves pre adultes parce que responsables de leur enfant
    dont tres motivées pour apprendre….

    Ensuite,les 1eres photos et videos de cours et des images de groupe des enfant sauvés
    feront le tour de Facebook et auront un effet “devastateur” lors des autres entretiens prealables.
    Devastateurs pour les abortionistes j’entends.

    Mais rassurez vous les Dirigeants ProVie feront tout ce qui est possible pour empecher
    l’emergence de cette methode pragmatique et paradoxale qui aurait des effets positifs immediats,mais demontrant ainsi leurs erreurs tactiques anterieures depuis 37 ans.

    Ce qui pourrait etre commencé demain aurait du etre commencé il y a 37 ans….
    cette simple idée de faute/erreur grossiere est insupportable pour les coupables.

    Ex-Les eveques avaient les moyens d’encourager ce type de solution et ils n’ont rien fait.

  • Charles , 2 Fév 2012 à 10:30 @ 10 h 30 min

    Effarant de confusion et de maladresse.Je viens de reecouter Louis Aliot.

    Il est incapable de dire les MOTS suivants;

    “Vous devez donner aux mineures enceintes le DROIT et les MOYENS
    de choisir librement entre A comme Avortement et B comme Bebe”.

    “Donc,il faut que l’option Bebe soit une realité ACCESSIBLE pour elles.
    Chose que vous leur refusez depuis 37 ans au nom du droit de choisir…

    Donc il faut que soient mis en place des colleges et des lycées residentiels
    reservés aux mineures enceintes qui SOUHAITENT garder leur enfant”

    Il faut que la logistique educative s’adapte a l’etat de grossesse et de maternité
    pre natale et post natale des mineures scolarisées.”

    “Il faut que les mineures enceintes aient le droit et les MOYENS de choisir.
    Actuellement et ce depuis 37 ans vous avez toujours refusé le principe
    d’ouvrir des colleges et des lycées residentiels VOLONTAIRES
    reservés aux mineures enceintes soutenues
    au moins jusqu’au 3eme anniversaire de leur enfant
    et en tout etat de cause qu’elle puisse suivre leur scolarité normalement”.

    On remarque que a un moment precis Connebendite
    a eu peur de voir Aliot s’engager sur ce type d’argumentaire;

    “Le vrai droit et les vrais moyens de choisir par une pedagogie adaptée
    offerte réellement et concrétement aux mineures enceintes.
    cela implique l’ouverture de colleges et de lycées residentiels adaptés aux mineures enceintes.”

    Heureusement pour les abortifs, Louis Aliot n’ose pas parler de tels colleges et de tels Lycées.
    Heureusement pour eux ,il n’ose pas parler d’un amendement de la loi Veil allant dans ce sens.
    Heureusement pour les abortifs ,les conseillers du FN refusent de consulter les blogs
    ouverts tels que NDF et fdesouche.

    Ils refusent de faire des captures d’ecran des sites pour attirer l’attention des intervenants tels qie Louis Aliot sur des options dites de “LANGUAGE” avec des tirages papier
    des dites captures d’ecran.

  • Robert , 2 Fév 2012 à 14:00 @ 14 h 00 min

    Charles,
    Une simple question,
    Quelles oeuvres avez-vous faites en faveur de la vie pour appuyer votre parole d’autorité?
    Je dis d’autorité pour ne pas dire que vous prétendez donner des leçons aux autres.
    Présentez-nous votre oeuvre.
    Et combien de fois et ou êtes-vous allé tenir ce discours devant des jeunes?
    Parce que des bonnes idées, beaucoup de gens en ont. Mais en ce qui concerne leur réalisation, la pratique amène au réalisme ceux qui l’ont opéré et pour lesquels, tous confondus, j’ai beaucoup de respect.
    Je vous conseille de vous investir dans une association et d’apprendre l’humilité, sur le terrain.

  • Charles , 2 Fév 2012 à 15:10 @ 15 h 10 min

    Louis Aliot vient de s’exprimer ce matin ,je crois,sur Europe 1
    pour expliquer le mot “IVG de comfort”.
    Il reprenait une expression citée par des medecins effarés par la derive de l’avortement.
    Voir le lien sur le site du FN.

    Pour autant,l’idée du deremboursement de l’avortement est une maladresse ou une betise
    dans l’etat actuel du debat.en France.

    Ceci meme si sur le fond et sur le principe il a sans doute raison.

    Dans un debat public et politique a plusieurs etages ,il faut savoir commencer par le 1er etage

Les commentaires sont fermés.