Épitaphe

par Philippe Simonnot*

En fin de vie, Stéphane Hessel fut à la philosophie ce qu’est Marcela Iacub à la littérature :

Pire qu’une nullité, une dégueulasserie

exploitée par des marchands de papier.

Le titre d’Indignez-vous ! aurait dû être : Soyez indignes !

Perdez toute dignité !

Ou encore : soyez des cochons !

L’impudeur du vieillard démagogue a été le signe avant-coureur de la marée montante du nouveau populisme.

Ce fut la mort de la pensée d’un homme.

Laissons les morts enterrer les morts.

*Philippe Simonnot est journaliste et économiste. Il est l’auteur de Chômeurs ou esclaves, Le dilemme français, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

Articles liés

28Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bayle , 2 mars 2013 @ 11 h 00 min

    Sans m”associer tout à fait à vos propos, je souhaite simplement que ce Monsieur ne soit pas enterré au PANTHÉON comme le demande certains membres des partis gauchistes. Pour le reste, ce fut certainement un résistant contre l’occupant comme l”ont été beaucoup de communistes, mais APRÈS 1941 ! Obéissance à Staline oblige ! Là personne n”en parle !

  • Koba , 2 mars 2013 @ 11 h 18 min

    Les communistes qui ne commencent à resister que sur ordre de Staline n’est qu’un mythe.En réaliter .L’organisation spéciale du PCF fut reconnu comme unité combattante à partir d’octobre 1940 donc juste après l’invasion de la France et non au commencement de l’opération barbarossa.

  • PHILIPPE SIMONNOT , 2 mars 2013 @ 11 h 34 min

    J’ai écrit seulement sur sa fin de vie. Lindignation ne mène nulle part. La prêcher est vraiment déguelasse. Et le succès de ce prêche est obscène.

  • PHILIPPE SIMONNOT , 2 mars 2013 @ 11 h 35 min

    J’ai écrit seulement sur sa fin de vie. Lindignation ne mène nulle part. La prêcher est vraiment déguelasse. Et le succès de ce prêche est obscène.

  • PHILIPPE SIMONNOT , 2 mars 2013 @ 11 h 37 min

    Il y a loin de l’indigantion à la résistance. C est même tout le contraire

  • PHILIPPE SIMONNOT , 2 mars 2013 @ 11 h 41 min

    Bravo pour cette remarque. Mais, encore une fois, j’avais limité mon épitaphe à la fin de vie.

  • PHILIPPE SIMONNOT , 2 mars 2013 @ 11 h 42 min

    Ily a loin de l indignation à la résistance. C est même tout le contraire.

Les commentaires sont clôturés.