Le référendum, clé du redressement

Le référendum, clé du redressement

S’il en était besoin, la consultation du peuple britannique sur le brexit démontre que seul le référendum pourra permettre aux grandes démocraties occidentales de stopper un déclin qui, sans la mise en place de cette procédure de décision politique, deviendra irréversible.

En effet, la lutte longtemps sournoise menée par les élites politiques contre les souhaits et volontés exprimés par les peuples est devenue  un impitoyable combat au grand jour, que chaque partie entend désormais  mener avec vigueur et sans complexe :

•         Les dirigeants, éloignés comme jamais des aspirations populaires, expriment à l’envi qu’ils ont la mission autoproclamée de favoriser ce qu’ils appellent le sens de l’histoire, et qui peut se résumer en une seule formule : faire de tout individu un citoyen désincarné du monde.

•         Les peuples, de leur côté, n’ont plus l’intention de se laisser faire, et entendent reprendre en main leur destin, dans les cadres traditionnels leur offrant le meilleur épanouissement.

Dans ce contexte d’opposition frontale, les dirigeants vont continuer de développer leurs politiques autoritaires, s’appuyant sur la dictature médiatique qu’ils entretiennent parce qu’elle est leur meilleur allié. L’unique façon de les contrer consiste à mettre en place, dans tous les pays développés, la procédure du référendum d’initiative populaire.

Un tel référendum est un outil de décision politique utilisable par les citoyens d’un pays, sans que ces derniers dépendent d’une façon quelconque du bon vouloir de leurs dirigeants. Lorsque 2 % du corps électoral, par exemple,  le demande, qu’il s’agisse d’abroger, d’amender ou d’adopter une loi, le peuple doit obligatoirement être consulté par référendum, dont le résultat doit se traduire par la mise en place d’une loi traduisant le vote.

À titre d’illustration, si le référendum d’initiative populaire existait en France, une telle procédure aurait été organisée depuis longtemps sur la suppression des accords de Schengen : le vote aurait été positif, et les accords de Schengen seraient supprimés. Parce que cette procédure n’existe pas, et alors que le peuple français souhaite à une majorité écrasante la suppression de ces accords, les dirigeants politiques imposent leur maintien, et l’immigration incontrôlée et suicidaire ne cesse donc de se développer.

N’en doutons pas : seul le référendum d’initiative populaire permettra de détruire l’organisation antidémocratique mise en place par nos élites. Notre survie en dépend.

François Billot de Lochner,

président de la Fondation de Service politique,

de Liberté politique et de France Audace.

Autres articles

8 Commentaires

  • domremy , 1 Juil 2016 à 17:07 @ 17 h 07 min

    bien l article sur le réferendum, mais ce n est pas pour demain,la démocratie du peuple par le peuple n existe plus en France : Honte a tous nos politiques

  • jsg , 1 Juil 2016 à 22:23 @ 22 h 23 min

    le réferendum, les gouvernements doivent le confondre avec le spéculum, vu ce qu’ils nous font avec…
    Chirac et sa clique qui s’asseoient sur le résultat.
    le brexit que les grands bretons veulent refaire ?
    Les peuples sont plus ou moins éduqués, et on ne leur fait plus prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, comme disait le Grand Homme.

  • Droal , 2 Juil 2016 à 8:43 @ 8 h 43 min

    Le 29 mai 2005 la caste politique de ce pays a rompu avec le peuple français qui s’est formé en 20 siècles d’histoire, si l’on part de Vercingétorix, en 15 siècles si on part de Clovis, en 10 siècles si on part de Hugues Capet.

    Nous sommes en 2016 et le fossé est devenu un abîme entre les abstentionnistes et les autres, ceux qui soutiennent le « régime », les « ayant droits » du système, ceux qui peuvent « vendre et acheter » et les « damnés de la terre »…

    On assiste bien au triomphe de la Démoncratie.

    Mais jusqu’à quand ?

    Vingt siècles de larmes et de sang pour arriver à François, au Gay pouvoir, à l’adoration de l’€urope ?

    Sans blagues !?

  • André , 2 Juil 2016 à 8:55 @ 8 h 55 min

    Soyez humbles, patients, charitables. Tous les événements doivent maintenant s’accomplir. Ce ne sont pas les appels qui ont manqué depuis des décennies d’autant que depuis des lustres il y a internet qui permet de communiquer en faisant le tour de la terre. Et c’est justement à ce moment là, moi qui avais quitté votre monde, je fus abasourdi par le niveau culturel des français. La bête immonde a maintenant quasiment les pleins pouvoirs sur toute la planète, qui osera lutter contre la puissance de la bête? Voir apocalypse de Saint Jean. Vous ne pouvez plus faire marche arrière, malheureusement, ça je le savais depuis 2008, mais je nourrissais l’espoir que les français se cultiveraient et ouvriraient les yeux vers la lumière, or nous sommes en 2016 et la situation ne fait qu’empirer. Faites l’effort de ne pas vous laisser prendre pour ceux qui sont encore extérieurs, dans les mailles du filet. Mon novel ami d’Outre Atlantique a mis ses talents à refaire une vidéo, mais je doute fort que la population comprenne. Y voir mon explication qui l’accompagne:

    https://youtu.be/nhdZjy0Q004

  • Jean-Michel Thureau , 2 Juil 2016 à 10:00 @ 10 h 00 min

    Le référendum a des vertus, mais, plus précisément, c’est l’absence de référendum qui est dramatique.

    Les peuples qui ne disposent pas du référendum d’initiative citoyenne sont gouvernés par des politiciens professionnels qui prennent toutes les décisions souverainement et en dernier ressort et le peuple, aucune, jamais.

    Monopole du pouvoir et abus de pouvoir sont indissociables : quand on concentre tous les pouvoirs entre ses mains, il est tentant, et courant, d’en tirer des profits personnels. C’est la raison pour laquelle la gestion des régimes autoritaires est généralement catastrophique.

    La “République Française“ actuelle en offre un exemple typique : depuis un demi-siècle, chaque gouvernement, de droite comme de gauche, a mené, globalement, la même politique que ses prédécesseurs, aggravant le coût de fonctionnement de l’État et son emprise sur la société civile. Avec pour résultats une profonde dépression économique, la précarité sociale, l’insécurité, le désaménagement du territoire…

  • Boutté , 2 Juil 2016 à 10:45 @ 10 h 45 min

    Voila bien pourquoi de Merkel à Junker en passant par Gras-du-Bide et Tête d’Oeuf personne ne veut entendre parler de référendum .Ecouter le peuple ? et puis quoi encore ! On est en Démocratie, comme le fût feu l’URSS .

  • André , 2 Juil 2016 à 12:20 @ 12 h 20 min

    Pas de référendum. Les français n’ont plus le droit à la parole en France et je vais vous le prouver. Demandez un peu la fermeture des mosquées, lieux maudits où poussent, bourgeonnent et fleurissent les terroristes, non seulement vous allez vous faire éjecter, mais en plus vous risquez de passer devant les tribunaux pour incitation à la haine raciale et religieuse. Par contre vous allez avoir la surprise que les musulmans vont réclamer la fermeture des églises et ils auront gain de cause. Pour vous ce sera une surprise, mais pas pour moi. Voilà l’avantage que je possède sur vous. Prenez soin de faire des captures de mes commentaires parce qu’un jour quelqu’un vous demandera avez-vous été prévenus. La France est au pouvoir de la bête immonde. Maintenant les événements doivent s’accomplir, la France doit subir le retour du bâton, effet boomerang.

Les commentaires sont fermés.