Morale laïque : les dix commandements de Peillon

Quel titre faut-il donner à Vincent Peillon ? Ministre de l’Éducation nationale ? Ministre de la Ré-éducation mondialiste ? Ou bien Haut-commissaire au Changement-des-mentalités-en-s’appuyant-sur-la-jeunesse (voir sa circulaire du 4 janvier 2013) ?

En tout cas, Vincent Peillon veut un “réarmement idéologique” des professeurs (Le Nouvel Observateur du 25 avril 2013). Idéologie ? Cela étonnera peut-être les naïfs qui croyaient encore à la neutralité du service public de l’éducation nationale. Mais les inventeurs eux-mêmes de cette neutralité ont avoué à plusieurs reprises qu’elle n’était qu’un mensonge. Et qu’il ne faut aucunement s’en scandaliser, puisqu’il s’agissait d’un mensonge nécessaire. Un politicien en vue de la Troisième république, René Viviani (qui fonda L’Humanité avec Jean Jaurès et fut, entre autres, président du Conseil et ministre de l’Instruction publique) l’a très bien expliqué :

“La neutralité est, elle fut toujours un mensonge […]. Un mensonge nécessaire lorsque l’on forgeait, au milieu des impétueuses colères de la droite, la loi scolaire […]. On promit cette chimère de la neutralité pour rassurer quelques timidités dont la coalition eût fait obstacle au principe de la loi. Mais Jules Ferry avait l’esprit trop net pour croire en l’éternité de cet expédient […].”

René Viviani, dans L’Humanité du mardi 4 octobre 1904.

Bref : nous manipulons le peuple, nous lui mentons, nous le trompons, mais loin d’en avoir honte, nous devons en être fiers, puisque nous sommes, nous, l’élite, et que le peuple, encore imprégné des préjugés catholiques, n’aurait pas accepté notre si belle école laïque si nous lui avions dit d’emblée que c’était une machine à déchristianiser la France.

Les esprits curieux pourront trouver la citation exacte, et même l’article intégral de René Viviani sur le site de la BNF. Ils pourront du même coup constater que cet intéressant aveu était fait, précisément, au sujet de la morale laïque que le ministre de l’époque voulait déjà imposer. Car les socialistes ont de la suite dans les idées.

Loin de moi, bien sûr, l’idée de critiquer la morale laïque que Vincent Peillon nous annonce. Venant du gouvernement HollandeAyraultValls-Peillon-Taubira, que le monde entier nous envie, elle ne pourra être que sublime. D’autant que les maçons de la secte GOF (Grand Orient de France) y auront certainement mis la patte. Je m’inquiète pourtant d’un détail. Un détail minime, mais qui pourrait tout faire rater : cette morale laïque ne possède pas de résumé clair et officiel, avec des formules nettes et tranchantes, faciles à expliquer et à mémoriser, comme les 10 commandements de la morale catholique.

À un mois de la rentrée, rien ne semble fait ! Avouez qu’il est temps de s’en préoccuper !

N’écoutant que mon devoir républicain, je me suis mis au travail et, pour ma part, je propose ceci (que les lecteurs de Nouvelles de France n’hésitent pas à suggérer leurs améliorations : je n’ai pas encore envoyé ma copie au ministre !) :

1. — Tu honoreras la Laïcité plus que tout autre divinité.
2. — Tu ne parleras de l’Homosexualité qu’avec respect.
3. — Tu ne travailleras pas le jour du Travail (fête sacrée du 1er mai).
4. — Tu ne favoriseras ni ta nation, ni ta race, ni ta lignée.
5. — Tu respecteras le droit qu’ont bébés, pépés et handicapés à être éliminés.
6. — Tu te libèreras du modèle familial traditionnel (Chacun engendre comme il lui plaît : aux enfants de se démerder !)
7. — Tu pousseras l’État à confisquer, redistribuer et dilapider, pour promouvoir l’Égalité.
8. — Tu marcheras docilement dans le sens du Progrès (sans t’accrocher à une vérité figée).
9. — Tu loueras chaque jour la Liberté d’expression, comme un principe intangible et sacré.
10. — Et tu protègeras efficacement cette Liberté en dénonçant immédiatement à l’autorité tous les propos racistes, xénophobes, révisionnistes, homophobes, antisémites ou non-politiquement-corrects que tu entendras prononcer.

NB : Afin que l’on puisse plus aisément apprécier la sublimité de cette morale laïque, il peut être utile de la comparer aux dix commandements de la religion catholique. Inspirés de plusieurs passages de la Bible (notamment Exode 20 et Deutéronome 5), ces dix commandements ont été mis en vers français dès 1491, pour faciliter leur mémorisation :

1.- Un seul Dieu tu adoreras / Et aimeras parfaitement.
2.- Dieu en vain tu ne jugeras / Ni autre chose pareillement.
3.- Les dimanches tu garderas / En servant Dieu dévotement.
4.- Tes père et mère honoreras / Afin de vivre longuement.
5.- Homicide point ne seras / De fait ni volontairement.
6.- Luxurieux point ne seras / De corps ni de consentement.
7.- Le bien d’autrui tu ne prendras / Ni retiendras à ton escient.
8.- Faux témoignage ne diras / Ni mentiras aucunement.
9.- L’œuvre de chair ne désireras / Qu’en mariage seulement.
10.- Biens d’autrui ne convoiteras / Pour les avoir injustement.

Autres articles

62 Commentaires

  • esprit libre , 1 Août 2013 à 17:38 @ 17 h 38 min

    Par goût du bon mot, je dirais : “Des coups de mitres pour ce pitre !”
    Il a le discours d’un commissaire politique de camp de rééducation…
    Ne laissez pas les enfants venir à lui : il les déconstruira !
    Nous allons lui faire sa rentrée en septembre s’il persiste dans ses projets scélérats !

  • Lieutenant X² , 1 Août 2013 à 17:40 @ 17 h 40 min

    XD excellent! Oui, envoyez le au ministre et à son clergé du GOF! Ca leur fera plaisir puisque apparemment ils en redemandent!

  • Gisèle , 1 Août 2013 à 19:00 @ 19 h 00 min

    Et la charité sera remplacée par la solidarité .
    Quant à la foi et à l ‘ espérance ….. décérébration contrôlée et asservissement par le NOM

  • Gisèle , 1 Août 2013 à 19:02 @ 19 h 02 min

    Des projets scélérats pour la * famille * enfin celle qu’ils ont inventée ??? ils en ont dans les cartons pour fin août !

  • Tarantik Yves , 1 Août 2013 à 19:40 @ 19 h 40 min

    Quel titre donner à Peillon ?
    “Le Grand fanatique” peut-être ?

  • Charly , 1 Août 2013 à 19:41 @ 19 h 41 min

    “Quel titre faut-il donner à Vincent Peillon ?” : Ministre de la subversion, du bourrage de crane, etc.
    Très impliqué dans la franc-maçonnerie, donc farouchement hostile à la religion catholique, Peillon a été placé à la tête de ce ministère pour imposer notamment l’idéologie du genre (dont l’objectif est de déconstruire l’être humain).
    Car il n’agit ni en ministre de l’Instruction publique ni en ministre de l’Éducation en principe nationale. C’est le serviteur d’un régime qui, pour imposer la dictature du relativisme, a dévié vers un totalitarisme autant sournois (car utilisant les relais de l’éducation et de l’information) que violent (mission dévolue à son collègue Manuel Gaz).
    Il est l’une des pièces maîtresses de ce système nihiliste qui veut casser la famille, cellule de base de la société.

  • MLF44 , 1 Août 2013 à 19:48 @ 19 h 48 min

    AUX CHIOTTES PEILLON ET SA TRONCHE DE LOPEEEEEEETE!

Les commentaires sont fermés.