Nationalisation temporaire de Florange : Michel Godet VS Valérie Rabault

Invité vendredi dans le Soir 3 de France 3, l’économiste Michel Godet a expliqué au député socialiste de Tarn-et-Garonne Valérie Rabault qu’avec l’argent des contribuables que le gouvernement semblait prêt à dilapider dans l’usine à gaz Florange, on pourrait créer 100 fois plus d’emplois viables pérennes. Par exemple, avec 6 000 euros investis dans un chômeurs de longue durée accompagné, il est possible de créer un emploi marchand qui, au bout d’un an, permettra à l’État de récupérer “deux fois plus” que la somme investie, explique l’auteur de La France des bonnes nouvelles. Et puis, “à 100 km de Florange, ils cherchent désespérément des chaudronniers, des mécaniciens, des tourneurs-fraiseurs. Ils n’en trouvent pas. Assurons la mobilité des gens…” Une intervention intelligente et pleine d’espérance qui, espérons-le, aura convaincu des Français rendus accros à l’État :

Articles liés