Blanrue censuré, la liberté d’expression bafouée

Pendant que nous avons reçu notre première couverture de neige qui restera et que le Québec se fige peu à peu dans le froid, ça bouge en France et pas qu’un peu ! La France fait l’Histoire — ou refait celle des autres ? Et ça fait froid dans le dos…

Paul-Éric Blanrue, vous connaissez ?

Si oui, vous avez tort. C’est un homme marqué, un infréquentable, un homme honni par la République et dont les propos sont tellement ignobles qu’on doit le censurer.

Oui, Paul-Éric Blanrue a été le premier auteur français à voir un de ses livres interdit de vente en France et dont les copies existantes doivent être envoyées au pilon.

Quelle est la différence entre les autodafés allemands de 1933 et le pilonnage français de 2013? Il y en a deux. Dans le cas allemand, ce sont les autorités politiques qui l’ont décidé. Dans le cas français ce sont les autorités judiciaires. C’est pire. Pire parce que désormais le Gouvernement n’a même plus à se salir les mains ni assumer le poids de ce geste inique puisque ce sont ses fonctionnaires judiciaires qui font la basse besogne.

Deuxième différence : c’est un parti politique allemand, le NSDAP qui a pris l’initiative de faire la campagne pour les livres à interdire. En France, c’est la LICRA, la Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme, une organisation communautaire qui y fait la pluie et le beau temps, qui est à l’origine de cette censure.

Organisation communautaire ? Voyons voir.

Pour une ligue antiraciste ça manque de couleur. Regardez la page du bureau exécutif : ce n’est même pas en Noir et Blanc, c’est en Blanc et Blanc, et très majoritairement juif. Pas de noir, pas de jaune, pas de brun, pas de basané, et peu, très peu de goys.

En effet selon l’Ifop, 64% des français sont catholiques, 27% sans religion, 3% sont musulmans, 2,1% sont protestants et 0,6% sont juifs. Pourtant les Français catholiques ne semblent pas très nombreux, et de loin, dans cet organisme. Ah je sais : ça doit être parce que les cathos, les blacks, les beurs, les jaunes, sont trop racistes pour en faire partie et que seuls quelques Élus le peuvent…

En fait cela s’explique par les racines profondes de la LICRA et surtout par sa raison d’être initiale, tel que l’expose magistralement Anne Kling dans La France Licratisée.

La LICRA sert d’autres fins que l’antiracisme et l’antisémitisme : elle sert de nos jours à étouffer tout sentiment identitaire, toutes critiques du communautarisme — lequel est pourtant incompatible avec le concept même de République — spécialement les critiques qui oseraient viser les organisations communautaires juives, qu’ailleurs on nomme aussi « un puissant lobby ».

J’assiste toujours à de telles situations avec effroi. Dans mon système de vie, dans mes valeurs, la liberté de parole est un élément essentiel et elle ne doit être limitée qu’exceptionnellement et certainement pas parce qu’elle déplaît, encore moins quand elle déplaît à une petite oligarchie ou à un groupe de pression.

Au nom de la Loi Fabius-Gayssot (il paraît que je suis antisémite si je nomme cette loi de son nom complet : « Cette loi est parfois désignée sous le nom « loi Fabius-Gayssot » par des antisémites et négationnistes »), il est interdit de dire autre chose qu’une vérité officielle d’État, il est interdit de questionner cette vérité officielle d’État, ni même d’en parler autrement que de la manière choisie par l’État.

Déjà que « Égalité » et « Fraternité » en ont pris un coup depuis longtemps, voilà que « Liberté » ne rime plus à rien, on le voit avec la censure de Blanrue. C’est supposément cela, la démocratie.

On nous accuse souvent, nous les survivalistes et prévoyants, d’être des conspirationnistes. Avouez que quand on met ensemble les pièces du puzzle, il y a de quoi !

> Vic Survivaliste anime un blog.

Autres articles

36 Commentaires

  • Bernard , 1 Déc 2013 à 10:08 @ 10 h 08 min

    Avouons que nous sommes bien dans une DICTATURE…..
    mais cela ne semble pas gêner nos Français enfumés !
    GRAVE pour leur AVENIR …

  • fleurdenavet78 , 1 Déc 2013 à 10:59 @ 10 h 59 min

    Nous sommes en dictature c’est vrai et de plus en plus.

    Peut-être pourriez vous diffuser ce livre à ceux qui lisent et écrivent dans vos colonnes, entre autres !

    Il faut réagir et c’est la seule solution que je vois dans l’immédiat, à part celle de mettre ce gouvernement et ces affidés en état de nuire.

  • David , 1 Déc 2013 à 11:05 @ 11 h 05 min

    On peut penser ce qu’on veux, et croyez moi je suis pour la liberté d’expression, mais franchement, comparer l’interdiction d’un livre (qui n’est pas forcement une bonne chose que le livre soit recommandable ou non) à un autodafé, me semble tout de même pour le moins exagéré.

    Les différences ont pourraient commencer par le nombres, par le fait que le livre en question pourra non seulement être passé entre amis ou même être vendu en Iran, au Venezuela, a Cuba, au Zimbabwe en Indonésie, en Corée du Nord, en Bolivie en Turquie et dans nombre de pays qui certainement faciliteront la publication de l’ouvrage, ou tout simplement des pays où il n’y a pas d’interdiction de livres, dans le second cas touts les livres étaient perdus, parfois (quand touts les exemplaires y passaient) à jamais.

    Pour les différences, alors pour la première, une decision judiciaire se base sur une loi faite par un pouvoir, c’est assez lié, et sur la base de même décisions (et ho crime je considère que les Nationaux-socialistes avaient même que sur le sujet de la censure créé des lois bien pire que celle actuelles en France socialiste) il vaux mieux que la justice tranche, il est extrêmement préoccupant quand c’est l’exécutif ou une de ses émanations qui agit directement pour un sujet de droit.

    Deuxième élément je ne suis pas pour la LICRA, mais que ce soit une association ou un parti franchement je ne vois pas la différence, il faudrait que l’auteur m’explique pourquoi la NSADAP trouve elle plus grâce à ses yeux.

    Pour la Loi Fabius-Gayssot, je ne sais pas quel est le nom de la loi, mais je tiens à préciser que Fabuis est née dans la religion chrétienne.

    Enfin je suis toujours surpris comment ceux qui parlent toujours des juifs (à l’instar des Nationaux-socialistes, ce qui ne veux pas dire qu’ils le sont) utilisen sur presque touts les sujet des points godwin.

  • J. Elsé , 1 Déc 2013 à 11:16 @ 11 h 16 min

    Comment se fait-il qu’on ne puisse plus noter les articles ? Si c’est pour empêcher d’être en désaccord avec l’auteur, cela s’appelle … Le mot m’échappe !

  • Bernard , 1 Déc 2013 à 13:51 @ 13 h 51 min

    mais IL EST JUIF………….. ( et je n’ai rien contre ! )

  • azerty , 1 Déc 2013 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Ce n’est pas parce que ce Garaudy bis est un “infréquentable” qu’il est de notre bord, ou en tout cas, du camp dans lequel je me situe.
    Les Soral, Dieudonné et leurs affidés commencent vraiment à prendre trop d’importance ici.

  • Charlotte Corday , 1 Déc 2013 à 14:00 @ 14 h 00 min

    Signez la pétition pour dissoudre la LICRA!

    ICI: https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/pouvoirs-publics-dissoudre-la-licra-ligue-contre-le-racisme-et-l-antis%C3%A9mitisme

    “La LICRA, Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme, au contraire de lutter contre ces idéologies fascistes qui portent atteinte à la notion même de la Nation, comme à celle d’Humanité, la LICRA, par ses actes est un trouble à l’ordre public perpétuel, perfide, et nocif au possible aux valeurs fondamentales garanties par les lois de la République, le venin despotique que ses dirigeants et membres veulent insuffler dans la veine démocratique, au profit de l’hégémonie esclavagiste américano-sioniste, imposée au peuple au niveau planétaire sous l’intitulé revendiqué “du nouvel ordre mondial”.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen