Syrie : les bobards qu’on nous raconte…

Tribune libre de Robert Ménard*

« Sous le porche, deux gamins trafiquent des munitions comme des billes et jouent aux “martyrs”, la nouvelle mode des cours de récréation qui consiste à s’écrouler à terre, comme fauchés au combat en s’écriant “Allah akbar”. » raconte Florence Aubenas dans Le Monde.

Que se passe-t-il réellement en Syrie ? Derrière les chiffres diffusés par l’Observatoire syrien des droits de l’homme – en fait, une ONG liée à l’opposition – qu’en est-il des violences, de leurs auteurs, de leurs alliés ? La fable que nous content la plupart des médias – un peuple pacifique opposé à un dictateur sanguinaire – a-t-elle un quelconque rapport avec la réalité ?

Reprenons.

Oui, le régime de Bachar el-Assad porte une immense responsabilité dans la situation actuelle.

Oui, le fils du despote Hafez, continuant à privilégier ses proches ainsi que ses coreligionnaires alaouites, a déçu tous ceux qui, au début des années 2000, ont cru au « printemps de Damas ».

Oui, le régime toujours en place est d’une rare brutalité, ses milices ne reculant devant aucune exaction, ses hommes multipliant les massacres.

Non, il n’est pas le seul à recourir à une violence aveugle : un vrai djihad est aujourd’hui à l’œuvre, loin, très loin des revendications populaires de 2011.

Non, l’Armée syrienne libre n’est ni libre, ni syrienne. Elle est aidée, financée, assistée par les Occidentaux et, surtout, par les monarchies du Golfe. Elle compte dans ses rangs de plus en plus de volontaires islamistes venus des quatre coins du monde musulman.

Oui, une bonne partie des opposants à Bachar el-Assad rêve d’imposer un régime où, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fera pas bon vivre pour les femmes et les minorités religieuses. Alors que, jusqu’ici, bon an mal an, laïcité et égalité hommes/femmes prévalaient.

Oui, la politique des Occidentaux est incompréhensible. Comme s’ils n’avaient tiré aucune leçon des lendemains du « Printemps arabe » en Tunisie, en Libye et en Égypte…

Oui, nous jouons avec le feu. À soutenir une opposition gangrenée par les islamistes, à fermer les yeux sur l’ingérence des pires des régimes de la région, à refuser de prendre en compte les inquiétudes de la Russie, nous pourrions installer demain à Damas un régime qui nous ferait regretter la famille el-Assad. Un comble !

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

66 Commentaires

  • Gérard (l'autre) , 3 janvier 2013 @ 8 h 34 min

    Yann …
    Mais comment n’avez vous pas compris ?
    Puisque vous osez faire un parallèle : les méchants nazis qui assassinent en Syrie aujourd’hui ce sont les islamistes ! Les djihadistes ! Les envahisseurs !
    Ceux qui veulent dilapider les femmes adultères et qui massacrent les chrétiens en ce moment !

    C’est quand on pense comme vous que l’on se retrouve un beau matin “islamisé” du jour au lendemain … en n’ayant rien compris !

  • scaletrans , 3 janvier 2013 @ 9 h 36 min

    Un petit tour sur ce site permettra à certains, qui ne voient la guerre en Syrie qu’à travers les médias occidentaux et les rodomontades des dirigeants, d’équilibrer leur jugement. Croyez-vous que le régime d’Assad aurait pu tenir si longtemps (et être peut-être en train de gagner la partie) s’il n’avait pas l’appui de la majorité de la population ?

    http://www.infosyrie.fr/re-information/

  • scaletrans , 3 janvier 2013 @ 9 h 40 min

    Et j’ajouterai que le sort des minorités, en particulier chrétiennes, au Proche Orient semble être le dernier des soucis des occidentaux. Assad protège les minorités, et même si ce n’est pas un tendre, les différentes religions se côtoyaient en paix jusqu’à cette libanisation forcée depuis l’étranger.

  • istina , 3 janvier 2013 @ 10 h 17 min

    Le 5 Juin 1944 quarante millions de Français Pétainistes
    le 7 Juin 1944 Quatre vingt Millions de Français
    s’y étaient ajoutés quarante millions de Gaullistes.

    Par contre après des mois et des mois de vaines attentes,
    nous débarquions enfin en France, la vie allait reprendre
    son cours d’avant Guerre. Nous en étions persuadés !

    Objectif les portes d’Alsace afin de nous assurer les ponts
    sur le Rhin.
    Ordres reçus ne perdez pas votre temps, ne vous occupez pas de ce qui peut
    se passer derrière vous 150.000 hommes qui arrivent s’en occuperont.

    Nous l’avons constaté en arrivant à Belfort notre première
    halte. Les Belfotins avaient planté les drapeaux noirs de la
    Famine. aux fenêtres, la ville crevait de faim.
    les Soldats partagèrent leurs rations avec la>Population.
    Et, pour la première fois, la honte nous avons découvert les
    Va-t-en Guerre tondre des femmes,leur peignant des Croix
    gammées avec du goudron .

    Les vainqueurs de l’après vingt cinquième heure triomphaient.
    la rumeur , elles travaillaient pour les boches donc, elle couchaient
    avec.
    Ce que ces connards l’avaient oublié que 2 Millions de Français
    prisonniers, servaient d’otages en Allemagne les épouses devaient nourrir leurs
    enfants étaient devenus femmes de ménage des seuls employeurs étant les Allemands
    nos nouveaux cousins fils ou petits fils de Nazis car plus ou moins,ils l’étaient tous ou alors,
    expliquez-moi pourquoi se sachant foutus,ils ont tenu le coup jusqu’aux débuts de Mai 1945.
    Le 7 Mai et non le Huit Mai 1945, nous rencontrions l’Armée Rouge en Autriche et le même jour, ce 7 Mai 1945 nous l’ignorions; l’Armistice était signé à Reims.

  • erilou , 3 janvier 2013 @ 10 h 18 min

    Cette affaire syrienne n’est pas sans me rappeler une autre affaire qui s’est déroulée pas très loin, en Iraq. Ce pays a été attaqué parce qu’il dissimulait soi-disant des armes de destruction massive (mensonge qui a coûté cher à un politicien anglais). Pour cela, il fallait aussi diaboliser le “dictateur” en place, dictateur qui protégeait quand même les minorités religieuses et comptait même un chrétien dans son gouvernement. Qu’est devenu l’Iraq aujourd’hui ? Un havre de paix et de démocratie ? Non, il est livré à la sauvagerie de factions islamistes rivales qui ensanglantent le pays et massacrent les minorités chrétiennes, qui soit dit en passant étaient autrefois majoritaires. Le même scénario s’est déroulé jusqu’ici à plusieurs reprises autour de la Méditerranée, et il se trouve encore des âmes simples pour n’y voir que du feu. Je trouve ça pitoyable. Personne ne veut donc voir que tout cela est l’oeuvre des américains qui ne raisonnent qu’en termes de business ? De même que les américains encouragent l’islamisation de l’Europe pour l’affaiblir économiquement, ils sont en train de piller toutes les régions du golfe pour assurer leur hégémonie économique et préserver leurs réserves de pétrole futures. Bien sûr, ils ne sont pas les seuls et certaines puissances du golfe, riches de leurs pétrodollars, alimentent les rivalités entre factions islamistes en finançant l’armement, mais avec la bénédiction des américains.
    Quant aux medias français, dites-moi quelle est la tendance politique de la majorité de leurs journalistes et qui les paie, je vous dirai pourquoi ils entretiennent le mensonge. Cette méthode ne date pas d’hier. Il est de notoriété publique que les journalistes français ont par exemple toujours eu les yeux de Chimène pour les dictateurs marxistes sanguinaires, et ont au contraire traîné dans la boue les présidents qui ont redressé leur pays, uniquement parce qu’ils étaient de droite. Il est aussi assez connu que, pendant la guerre froide, l’AFP était le repaire du KGB en France, et il n’est pas sûr que la tendance se soit inversée aujourd’hui.

  • Daquin , 3 janvier 2013 @ 11 h 03 min

    Même Pascal Boniface trouve qu’on a triché en Libye, et qu’il est compréhensique que la Russie ne veuille pas se refaire rouler par Obama, Clinton et l’ONU

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/603561-syrie-pourquoi-la-russie-ne-coopere-pas-avec-les-occidentaux.html

  • albatroce , 3 janvier 2013 @ 11 h 21 min

    L’affaire est grave! elle divise les Syriens,elle divise les Européens,elle divise les Francais. d’aucun ont des certitudes,d’autres des doutes,d’autres choisissent une neutralité les mettant à l’abri d’un possible echec d’analyse.
    Et comme moi,combien seront-ils pour dire qu’on ne combat pas le diable avec un peu d’encens!
    Ouvrez vos yeux,ouvrez vos oreilles,sortez de votre perpetuelle compassion pour “les héros djiadistes”
    qui ne sont que de vulgaires assassins,des monstres,qui trahissent leur propre Dieu en l’evoquant à toutes occasions,alibi funeste,à l’instant où ils tuent,où ils egorgent,où ils lapident! Les exemples ne servent plus,nous oublions déja le présent de l’aventure Lybienne,Tunisienne,Egyptienne,:Quel audace que de parler de PRINTEMPS ARABE, c’est 3 siecles de retour à un feodalisme religieux
    a un obscurantisme au relan nazi! La resistance s’accomode mal des motifs trop souvent douteux de ceux qui s’en prevalent. La resistance ca n’est jamais plus de violence pour combattre la violence,la resistance c’est agir avec un total don de soi,pour une cause juste et respectable:!
    Allez donc dire cela au trois quart des Syriens qui attendent la Paix

Les commentaires sont fermés.