Déficit budgétaire : comment satisfaire les exigences de Bruxelles ? Nicolas Doze prédit du “tripatouillage”

80 milliards d’euros en structurel à trouver en 3 ans, c’est l’exigence de Bruxelles vis-à-vis de la France. Ce lundi 2 mars sur BFM Business, Nicolas Doze s’est intéressé aux nouvelles exigences de la Commission européenne envers notre pays qui va bénéficier de deux années supplémentaires pour ramener son déficit budgétaire sous la barre des 3% du PIB. Il prévoit le règne du “tripatouillage” dans les mois et années à venir :

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • charles-de , 2 mars 2015 @ 17 h 11 min

    Ils le trouveront le pognon, DANS NOS POCHES !

  • Gisèle , 2 mars 2015 @ 22 h 45 min

    En euthanasiant les improductifs …
    En prenant le contrôle des soins : – accès dégressifs aux soins selon l’avancée en âge .
    – droits aux soins limités pour les français de souche .
    – enfin … accès aux soins très limités pour les
    catholiques .
    ( le rêve de mr Macron )

  • maginet , 3 mars 2015 @ 14 h 08 min

    et vendant les derniers bijoux , les actions comme Safran et autres , les églises, les gares , les gendarmeries tout est à vendre

  • Charles , 4 mars 2015 @ 12 h 47 min

    Près de 40% (36.8 %) des Allemands ne croient plus en l’euro
    et veulent en sortir considérant que les désavantages ne justifient pas les avantages.

    Ne comptez pas sures médias de l’empire pour en parler.

    Le seul parti opposé à l’euro rigide AfD peut considérer son avenir sereinement.

    http://www.finanzen.net/nachricht/devisen/Vertrauen-in-Europa-sinkt-Mehr-als-ein-Drittel-der-Deutschen-will-Euro-Austritt-4204540

Les commentaires sont clôturés.