De notre responsabilité face au chaos civilisationnel

Un coup de gueule de Sabine Faivre*

On entend ici ou là des responsables politiques, associatifs tirer à boulet rouge sur le gouvernement, accusé de tous les maux, dénonçant l’incurie de la politique actuelle, sa dérive morale, et relayant même des appels à l’insurrection.

Cette attitude est grave et irresponsable.

Non seulement ces personnalités ne mesurent pas l’impact de leurs propos, mais en plus ils ne réalisent pas leur responsabilité dans l’état de la France aujourd’hui.

Où étaient-ils, ces illustres chevaliers blancs, lorsqu’il fallait soutenir ceux qui luttaient pour contenir les dérives lors de la révision des lois de bioéthique, je veux parler des députés UMP, et de tous ceux qui ont bataillé dans l’hémicycle pour empêcher le vote de lois iniques, portant atteinte à la dignité humaine ?

Où étaient-ils, ces hérauts de la morale, lorsqu’il était question de soutenir un candidat qui se présentait devant les Français avec un tel engagement au service des valeurs (cf. l’entretien dans Le Figaro Magazine du 10 février 2012), une telle Espérance pour l’avenir ?

Ils n’étaient pas là. Ils étaient dans leur tour d’ivoire, à gloser sur l’eugénisme d’État, à annoncer la fin de l’humanité. En faisant cela, à force de jouer les Cassandre quand il y avait matière à espérer, ces gens-là ont fait advenir la catastrophe.

Car la catastrophe est là, et bien là.

Maintenant, ces mêmes personnalités revêtent leur armure de pourfendeur du mariage gay, criant haro aux idéologues et à la culture de mort, alors que ce sont eux qui ont contribué, par leur inintelligence politique, à leur donner les clés du pouvoir. De cela, ils devront rendre compte devant les générations futures.

Maintenant, faute de projet politique, les voilà à réclamer ce vers quoi les conduit naturellement leur posture catastrophiste : l’insurrection. Beau programme ! Bel exemple pour l’avenir !

Espérons que des forces constructives parviendront à porter le mouvement citoyen né de la Manif pour Tous, le plus haut possible, et par une voie noble. Pour le bien de l’homme et de l’humanité.

*Sabine Faivre est enseignante et psychologue.

Autres articles

53 Commentaires

  • Charles , 2 Avr 2013 à 18:23 @ 18 h 23 min

    Pour ma part,je ne voterai jamais pour un candidat UMP.
    Les élites de l UMP sont encore pire que celle du PS.

    L’avantage du PS c’est que nous avons enfin des millions de nouveaux résistants dans la rue.
    Des gens qui sous l’UMP restaient bien au chaud chez eux
    parce que l’invasion des quartiers pauvres ne les concernait pas.

    En revanche les “importations” d’enfants exotiques adoptés dans les maternelles
    des quartiers riches ou protégés concerneront leurs enfants et leurs petits enfants.

    Ils ne veulent pas de gouters d’anniversaire avec 2 papas pour les amis
    de leur fils.ou de leur petit fils.

    Tout se passe comme en Mai 1940.

    Avant le 10 mai 40,les bullots de France disaient
    “les Allemands n’attaqueront pas,dormons tranquille”.

    Puis le 10 Mai est arrivé.

    Fin Mai,nous avions les Stukas de la Luftwaffe en piqué qui mitraillaient
    les colonnes de civils sur les routes du Nord pour créer le chaos.

    Eux,ils avaient enfin compris ce que d’autres avaient annoncé en vain
    en 1939 et meme jusque Avril 1940.

  • Charles , 2 Avr 2013 à 19:59 @ 19 h 59 min

    Le futur de l’UMP consiste a passer sous les 10%
    au niveau national en 2014.

    Nous aurons donc un FN entre 20 et 30%
    et une autre force politique venue de la manif pour tous entre 7 % et 15 %.

    La conjonction FN et XY fera entre 27% et 45% aux 1er tours.

    Les electeurs résiduels de l’UMP pourront alors suivre
    la tendance au 2eme tour

  • HDL , 2 Avr 2013 à 20:32 @ 20 h 32 min

    Un seul mot (irresponsable bien entendu) de Frigide Barjot le 24/03 et nous étions tous sur les Champs! Insurrection peut-être mais quid de la suite?
    Nous n’avons actuellement aucune personne suffisamment charismatique (connue) en France pour prendre la tête d un mouvement populaire qui puisse transcender la politique. Dommage!

  • degabesatataouine , 2 Avr 2013 à 20:37 @ 20 h 37 min

    Charles, un petit conseil pour maximiser votre louable action : mettez toujours le titre ou une description rapide du document proposé.
    Tout le monde ne clique pas sur un lien et ceux qui le connaissent ne perdent pas ainsi leur temps.

  • degabesatataouine , 2 Avr 2013 à 20:55 @ 20 h 55 min

    ” Espérons que des forces constructives parviendront à porter le mouvement citoyen né de la Manif pour Tous, le plus haut possible, et par une voie noble. Pour le bien de l’homme et de l’humanité.”
    *Sabine Faivre est enseignante et psychologue

    Tout commentaire affaibllrait la portée du texte.

  • Charly , 2 Avr 2013 à 21:00 @ 21 h 00 min

    Vous pensez réellement que Marine va conquérir la majorité à elle seule ? Chapeau ! Aucun parti de droite ou de gauche, n’a réussi à obtenir la majorité à lui tout seul. Pour arriver à constituer une majorité, chaque parti dominant a dû fédérer des partis alliés ayant une base électorale. Même en 1967 l’UNR, avait obtenu 36 % des voix. Sans alliés, il n’aurait pas pu gouverner.
    Donc, comme personne n’aura envie de gouverner avec le FN, celui-ci restera dans l’opposition. Il jouera le rôle qui a été celui du PCF jusqu’en 1981, un parti infréquenté car infréquentable..

  • Charles , 2 Avr 2013 à 21:04 @ 21 h 04 min

    HDL,

    Certes,vous avez mille fois raison.

    Ceci ne nous empeche pas de continuer la résistance,

    Les comités d’accueil et de résistance se mettent en place
    spontanément pour TOUS les prochains déplacements de Flamby de Fronce.

    Il faut les musiciens avec leurs instruments dans une salle de concert.

    Les musiciens se cooptent progressivement et s’entrainent
    au fur et a mesure des manifestations de résistance.
    Ils croisent d’autres membres de la résistance de France et reprennent confiance.

    Il manquent encore la partition globale et son chef d’orchestre.

    Cela viendra en son temps,sans doute en 2014/2015.

    D’un point de vue historique ,les choses se sont toujours déroulées de cette manière.

    Le simple fait de comprendre que l’orchestre ne peut rien faire
    sans chef d’orchestre est déja un pas de géant dans les esprits.

    Nous sommes de plus en plus nombreux a nous en rendre compte.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen