De notre responsabilité face au chaos civilisationnel

Un coup de gueule de Sabine Faivre*

On entend ici ou là des responsables politiques, associatifs tirer à boulet rouge sur le gouvernement, accusé de tous les maux, dénonçant l’incurie de la politique actuelle, sa dérive morale, et relayant même des appels à l’insurrection.

Cette attitude est grave et irresponsable.

Non seulement ces personnalités ne mesurent pas l’impact de leurs propos, mais en plus ils ne réalisent pas leur responsabilité dans l’état de la France aujourd’hui.

Où étaient-ils, ces illustres chevaliers blancs, lorsqu’il fallait soutenir ceux qui luttaient pour contenir les dérives lors de la révision des lois de bioéthique, je veux parler des députés UMP, et de tous ceux qui ont bataillé dans l’hémicycle pour empêcher le vote de lois iniques, portant atteinte à la dignité humaine ?

Où étaient-ils, ces hérauts de la morale, lorsqu’il était question de soutenir un candidat qui se présentait devant les Français avec un tel engagement au service des valeurs (cf. l’entretien dans Le Figaro Magazine du 10 février 2012), une telle Espérance pour l’avenir ?

Ils n’étaient pas là. Ils étaient dans leur tour d’ivoire, à gloser sur l’eugénisme d’État, à annoncer la fin de l’humanité. En faisant cela, à force de jouer les Cassandre quand il y avait matière à espérer, ces gens-là ont fait advenir la catastrophe.

Car la catastrophe est là, et bien là.

Maintenant, ces mêmes personnalités revêtent leur armure de pourfendeur du mariage gay, criant haro aux idéologues et à la culture de mort, alors que ce sont eux qui ont contribué, par leur inintelligence politique, à leur donner les clés du pouvoir. De cela, ils devront rendre compte devant les générations futures.

Maintenant, faute de projet politique, les voilà à réclamer ce vers quoi les conduit naturellement leur posture catastrophiste : l’insurrection. Beau programme ! Bel exemple pour l’avenir !

Espérons que des forces constructives parviendront à porter le mouvement citoyen né de la Manif pour Tous, le plus haut possible, et par une voie noble. Pour le bien de l’homme et de l’humanité.

*Sabine Faivre est enseignante et psychologue.

Autres articles

53 Commentaires

  • Charles , 3 Avr 2013 à 7:36 @ 7 h 36 min

    Si vous rapprochez la marche pour la vie (100.000 manifestants en 2012)
    avec la manif pour tous (1.4 et 1.8 M en 2013)
    ,c’est que vous n’avez rien compris.

    Si vous croyez encore a la finesse de communication
    comme la vraie raison du succès de Janvier et mars 2013
    ,je vous annonce bien des surprises pour le reste de 2013 et pour 2014.

    Je n’ai jamais appelé a la révolte,ni a rien qui ne soit légal de légal.
    Nous sommes nombreux a entrer dans une résistance LEGALE.

    Le 1er seuil de résistance étant le total dégout pour l’UMPS.

  • Henri , 3 Avr 2013 à 7:40 @ 7 h 40 min

    Sarkosy avait ses qualités certes, mais d’énormes complaisances et s’est réveillé trop tard que sur le plan soc iétal , négligeant la résistance à l’impérium mondialiste .

    .Mais enfin qui a nommé Luc Châtel au gouvernement, laissé Rosleyne Bachelot comme Ministre incompétente et sa folle idéologie ? Ne parlons du directeur de Science-Po.
    Au second tour j’ai voté pour lui et je regrette la folle décision des français de donner une légitimité à Hollande aux législatives.
    Mais de cette catastrophe nous sommes tous responsables, la presse la première ivre de son pouvoir et de sa folle idéologie, et maintenant que l’illégitimité d’Hollande crève les yueux , oui il faut en appeler à une insurrection des coeurs , à un harcelement physique jusqu’àc e qu’il tombe. Nous devons comme pendant la guerre entrer en résistance. faire appel à une autre politique. Rien de fou la dedans .
    Nous n’aoonçons pas la catsroophe nous la vivons, etr nous cherchons à en sortir , à affreter des barques pour y échapper et à nager dans les eux glacés du Titanic.
    IL n’y a pas que la famille ne jeu, l’école sombre, l'”économie sombre.
    Résistons tous ensemble et arretons ce jeu.

  • Gisèle , 3 Avr 2013 à 10:59 @ 10 h 59 min

    Nous pourrons toujours tenter de créer un nouveau parti , la fièvre du pouvoir , de l argent , de la puissance , finira par pervertir le plus sage des candidats .
    Tout le monde sait que l enfer est pavé de bonnes intentions .
    La conversion journalière demandée par le ciel aux hommes de bonne volonté prévaut aussi pour les politiques .

  • Gisèle , 3 Avr 2013 à 11:07 @ 11 h 07 min

    Au fait !! Pourquoi ressortir un nouveau scandale juste au moment où le mariage pour tous est mis sur la table ??????
    Moi je ne suis pas naïve ! j’ai compris que cette bouffonnerie sert deux objectifs :
    1) détourner l attention du peuple avec un pseudo scandale .
    2) échanger l actuel ministre des finances contre un pion désigné de longue date qui attendait patiemment son tour .

  • PAD , 3 Avr 2013 à 16:45 @ 16 h 45 min

    QUAND LE CHRIST RECONNAISSAIT LA RÉALITÉ HOMOSEXUELLE

    Le terme grec eunychos signifie non pas castration mais « celui qui garde le lit nuptial » c’est à dire « celui qui a la charge de protéger la vertu des femmes alors que les guerriers sont occupés ailleurs », c’est à dire notamment homosexuel et n’implique pas uniquement le sens d’ éviration que l’on a attribué plus tard au mot « eunuque ». Donc quand Mathieu dit ( 19, 10-12) « il y a des eunuques nés, d’autres qui sont devenus tels, d’autres qui ont choisi cette voie par aspiration monastique et qui ne sont pas destinés au mariage », il parle notamment des homosexuels.

    Selon l’historien Yves-Marie Adeline, l’Hindouisme et sa philosophie rayonnèrent durant l’antiquité de la Chine à la Grèce. Comme le rappelle Michel Onfray, tous les philosophes gréco-romains furent très imprégnés des conceptions du mondes Hindous qui se fondent sur une constatation objective des lois de la nature. Comme le prouve aujourd’hui la science, à l’instar de l’Hindouisme il y a plus de 4000 ans, l’homosexualité est une réalité naturelle décidée par l’ADN concernant 5% de la population et non une volonté de ceux qui en font partie. En Inde, l’homosexuel n’ a pas le droit au mariage qui a pour objet unique la procréation et la transmission du patrimoine. Le sentiment amoureux entre deux personnes de sexes différents peut être une cause du mariage mais absolument pas son objet. C’est pour cette raison que le mariage l’homosexuel était ispso facto exclu. Mais l’homosexualité étant une réalité naturelle, elle fut reconnue et honorée, les homosexuels firent partie de l’élite intellectuelle et des monastères d’homosexuels existaient.

    Le Christ s’inscrira dans cette reconnaissance et dans cette influence de la vision indienne concernant l’homosexualité et le respect des plaisirs ( protection de la prostitué, du petit peuple, des parias – le centurion, zachée,et de l’adultère contre le clergé ultra puritain sadducéen) qui imprégnait profondément la pensée antique européenne. En effet, selon l’indianiste Alain Daniélou, le Christ qui comme autrefois Shiva ( dieu majeur de l’Inde correspondant au Dionysos européen) puis Mithra ( tous deux nés dans une étable, d’une Vierge, devant un Bœuf – la pureté- et un âne – la malédiction-, ayant vécu 33 ans avant de remonter au ciel) et comme son contemporain Simon le Magicien, s’insurgea contre le fanatisme puritain sémitique qui refusait la réalité des plaisirs et des orientations sexuels issus le Hindouisme et du monde gréco-romain.

    Selon Alain Daniélou et l’historien Jean Laccarère, ce fut le Christ qui était une des grandes sources d’inspiration des Gnostiques qui se fondaient sur le très bel évangile de Thomas, ( déclaré par les pères de l’ Église comme apocryphe; peut être car trop respectueux du plaisir et de la liberté de conscience? ) , Gnostiques massacrés jusque aux cathares par l’Église.

    Selon beaucoup d’historiens, le message très respectueux du Christ fut considérablement altéré par le puritanisme odieux voire injurieux de Paul de Tarse (voire sa diabolisation des homos dans l’épitre aux Romains par ex) repris par les pères de l’Église qui se réinscrivirent dans le courant judaïque d’avant le Christ -notamment saint Augustin- piliers doctrinaires de l’institution ecclésiale. Je suis persuadé que ce puritanisme est la source de tous les maux européens: diabolisation des homos (qui nous revient aujourd’hui en pleine face) et du plaisir, messianisme religieux puis politique qui engendrera les totalitarismes, le concept de « l’homme abstrait » de Descartes puis des Lumières issu du « sans sexe ni race » de Saint Paul, matrice du communiste, de l’Aryen et du zombie de la société de marché, tous trois hors racines et messianistes et de la société techniciste, car le puritanisme judéo-chrétien désigne la Terre comme un Objet donné par Dieu pour l’Homme qui doit croître et se multiplier à l’infinie dessus en l’exploitant sans vergogne s’il le faut ( cf la Genèse). Il n’est pas étonnant que la révolution industrielle apparue sous le Royaume Uni ultra puritain de l’ère victorienne et la société débilo-technologique aux US, la » Nouvelle Sion » (Renald Reagan)

    Le redressement de la France et de l’ Europe, se fera réellement par le retour, sur les ruines du christianisme dont plus personne ne veut, des valeurs et d’une spiritualité gréco-romaines beaucoup plus respectueuses des différences raciales, sexuelles, de conscience et de l’écologie. Spiritualité qui est paradoxalement bien plus proche du message du Christ que ne l’est l’Église et sa conception dogmatico-extriquée.

    Selon le théologien Jacques Ellul, le christianisme est la pire trahison du Christ, je ne saurai mieux dire.

    Je remercie NDF d’avoir le courage de publier mes propos qui vont à l’encontre de sa ligne politique, mais qui sont là non pour convertir mais simplement pour susciter le débat et la réflexion sur notre devenir.

    Navré pour les fautes, je tape trop vite sans me relire! 😛

  • Frédérique , 3 Avr 2013 à 17:40 @ 17 h 40 min

    Si l’UMP n a inclus pas le mariage homo dans son programme, c est juste pour créer une différence avec celui du PS, pas parce qu il est contre, il faut bien que les électeurs continuent de croire qu ils ont le choix entre la droite et la gauche, sinon ils iraient voter ailleurs. Le PS passait bien son temps à hurler contre le démantèlement des camps de roms ce qui ne l empêche pas une fois au pouvoir de les continuer.
    En octobre 2011, un fascicule d un goût plus que douteux à destination des lesbiennes financé par les pouvoirs publics (INPES) faisait l apologie de l homosexualité et dénonçait l injustice qui leur était faite de ne pouvoir se marier. Octobre 2011, gouvernement Fillon, président Sarkozy,UMP contre le mariage homo hein?

    http://www.planning-familial.org/sites/internet/files/fsf_brochure_210911_bassedef.pdf

  • Gérard(l'autre) , 3 Avr 2013 à 18:26 @ 18 h 26 min

    FRANCE … avec un A … Merci !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen