De notre responsabilité face au chaos civilisationnel

Un coup de gueule de Sabine Faivre*

On entend ici ou là des responsables politiques, associatifs tirer à boulet rouge sur le gouvernement, accusé de tous les maux, dénonçant l’incurie de la politique actuelle, sa dérive morale, et relayant même des appels à l’insurrection.

Cette attitude est grave et irresponsable.

Non seulement ces personnalités ne mesurent pas l’impact de leurs propos, mais en plus ils ne réalisent pas leur responsabilité dans l’état de la France aujourd’hui.

Où étaient-ils, ces illustres chevaliers blancs, lorsqu’il fallait soutenir ceux qui luttaient pour contenir les dérives lors de la révision des lois de bioéthique, je veux parler des députés UMP, et de tous ceux qui ont bataillé dans l’hémicycle pour empêcher le vote de lois iniques, portant atteinte à la dignité humaine ?

Où étaient-ils, ces hérauts de la morale, lorsqu’il était question de soutenir un candidat qui se présentait devant les Français avec un tel engagement au service des valeurs (cf. l’entretien dans Le Figaro Magazine du 10 février 2012), une telle Espérance pour l’avenir ?

Ils n’étaient pas là. Ils étaient dans leur tour d’ivoire, à gloser sur l’eugénisme d’État, à annoncer la fin de l’humanité. En faisant cela, à force de jouer les Cassandre quand il y avait matière à espérer, ces gens-là ont fait advenir la catastrophe.

Car la catastrophe est là, et bien là.

Maintenant, ces mêmes personnalités revêtent leur armure de pourfendeur du mariage gay, criant haro aux idéologues et à la culture de mort, alors que ce sont eux qui ont contribué, par leur inintelligence politique, à leur donner les clés du pouvoir. De cela, ils devront rendre compte devant les générations futures.

Maintenant, faute de projet politique, les voilà à réclamer ce vers quoi les conduit naturellement leur posture catastrophiste : l’insurrection. Beau programme ! Bel exemple pour l’avenir !

Espérons que des forces constructives parviendront à porter le mouvement citoyen né de la Manif pour Tous, le plus haut possible, et par une voie noble. Pour le bien de l’homme et de l’humanité.

*Sabine Faivre est enseignante et psychologue.

Autres articles

53 Commentaires

  • Gérard(l'autre) , 3 Avr 2013 à 18:36 @ 18 h 36 min

    Hé Bien ! … il suffit de se relire ! Pas trop compliqué je pense !

  • eljojo , 3 Avr 2013 à 18:49 @ 18 h 49 min

    La vidéo, c’est du vent, car ce discours n’est pas suffisamment précis pour en tirer des conclusions pratiques…

    Quant à ce métissage, il n’est en soi que la réalité d’un multiculturalisme qui existe de fait et qu’une politique d’immigration zéro ne changera pas.

  • eljojo , 3 Avr 2013 à 18:56 @ 18 h 56 min

    Ces reports de voix sont difficiles à quantifier. Typiquement certains abstentionnistes du premier tour ont pu voter au second et réciproquement.
    De même les électeurs de Bayrou ne se sont pas totalement reportés sur Sarkozy.

    Il est néanmoins probable que des électeurs FN aient voté Hollande au second tour, ce qui prouve qu’ils avaient voté Le Pen au premier tour pour son côté populaire et non pour ses valeurs.

    Autrement dit ces gens n’auraient jamais voté UMP quoiqu’il arrive.

    “Ce qu’il y a de bien avec les chiffres, c’est qu’on peut leur faire dire ce qu’on veut…”

    Enfin, en ce qui concerne le mariage gay et l’ump, force est de constater que c’est l’ump qui s’est opposé le plus vigoureusement au mariage gay, le FN restant extrêmement timoré sur la question, du moins sa présidente. Ce qui est cohérent avec son appel du pied à un électorat de gauche.

    Autrement dit, le plus flou actuellement sur le mariage gay, ce n’est pas l’UMP, mais le FN. C’est un fait objectif et mesurable.

    Le reste n’est que supputation et procès d’intention.

  • eljojo , 3 Avr 2013 à 20:20 @ 20 h 20 min

    Vous apprendrez donc avec douleur que si la Marche pour la Vie a été annulée en 2013, c’est entre autres parce que ses organisateurs s’occupaient déjà d’organiser celle du 13 janvier (je le sais, ce sont des amis à moi…).

    En soi, le message de la Manif est le même que celui de la Marche. La différence de mobilisation réside en deux éléments : le caractère ponctuel de la Manif qui s’oppose à un projet de loi précis, et sa stratégie de communication qui évite par tous les moyens un amalgame avec la sphère identitaire.

    La raison derrière cela, c’est que les catholiques pratiquants sont très opposés au FN (6% pour, en regard à 15-20% à l’échelle nationale).

    Alors oui il y a un vrai engouement populaire derrière la Manif, mais oui la masse de cette Manif est contre le FN. Ce sont des faits objjectifs, pas des incantations.

    Quant à parler d'”UMPS” c’est de l’idéologie. En effet le FN est par certains points (l’âge de départ à la retraite par exemple) aussi stupide que le PS et une part de l’UMP. Ainsi le système de retraite a été conçu dans une société où la majorité des gens mourraient avant de partir à la retraite. Voilà une des causes objectives de le dette, cause le FN ignore dans une logique socialiste. De même le FN et le PS se rejoignent dans leur vision d’un état omniprésent.

    En revanche, sur un certain nombre de valeurs morale, le FN est plus proche de l’UMP.

    On le voit, les choses sont complexes, et parler d’UMPS, c’est de la propagande, grossière.

  • eljojo , 3 Avr 2013 à 20:31 @ 20 h 31 min

    Il y a une autre option, qui consiste à aller débattre réellement avec le FN.

    Et si vous sortiez des jeux de mots – pourris – comme UMPS, et des calculs incantatoires sans aucune consistance statistique, pour entrer dans un débat d’idée ?

    Ainsi, il faut être d’une mauvaise foi singulière pour ne pas voir les divergences entre l’UMP et le FN, que ce soit sur la fiscalité, sur les valeurs sociétales ou sociales, sur le rôle de l’Etat, etc.

    Oui, ils sont d’accord sur l’Europe et sur la mondialisation, mais cela ne cache pas le reste !

  • steph , 4 Avr 2013 à 0:05 @ 0 h 05 min

    Mais quelle absurdité, madame !
    Croyez-vous que la France s’est subitement transformée en cloaque depuis le jour de l élection du brave hollande ? Non, ce que nous voyons est la suite logique de la politique précédente. Au lieu d y aller lentement mais sûrement, la vitesse est plus rapide dans certains domaines, ce qui fait que nous avons une chance de ne pas y arriver ! Personnellement, je ne vois pas de raison de préférer une voie a une autre, puisqu elles vont au même endroit, ni d insulter les “chevaliers blancs” comme vous le faites.

  • notraffaire , 4 Avr 2013 à 12:48 @ 12 h 48 min

    Charles

    Tout à fait d’accord avec votre analyse

    Nous avons la droite la plus bête du monde mais est ce vraiment la droite ?

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France