Marc Fiorentino : l’épargne des Français servira à payer la dette de l’État

L’État français a accumulé une dette de plus de 2 000 milliards d’euros, soit presque 100% du PIB, et l’économie est en berne, pourtant les investisseurs continuent à lui prêter car ils savent que l’État français, en dernier recours, fera un hold-up sur l’épargne des Français et se servira directement dans leur capital, explique Marc Fiorentino ce mercredi dans “C dans l’air” sur France 5 :

Autres articles

23 Commentaires

  • Retraité Volontaire , 3 octobre 2014 @ 9 h 42 min

    1. Ce qu’une personne reçoit sans avoir à travailler , une autre personne doit travailler sans en recevoir la récompense;
    2. Le gouvernement ne peut donner quelque chose à quelqu’un sans l’avoir enlevé à quelqu’un d’autre auparavant;
    3. Vous ne pouvez pas multiplier la richesse en la divisant;
    4. Lorsque la moitié du peuple perçoit l’idée qu’ils n’ont pas besoin de travailler car l’autre partie va s’occuper d’eux et lorsque l’autre moitié comprend que ça ne vaut pas la peine de travailler car quelqu’un d’autre récoltera ce qu’ils méritent par leur efforts, cela est le début de la fin de toute une nation.

  • isaie , 3 octobre 2014 @ 9 h 47 min

    Qu’est-ce que veux le gouvernement? Une révolution?
    Cela arrivera peut-être plus vite qu’on puisse le penser. Je pense que là il ne sera pas bon d’être un immigré.

  • champar , 3 octobre 2014 @ 17 h 55 min

    Dette 2 000 milliards d’euros
    Assurance vie : 1 600 milliards d’euros, peut être plus maintenant.

    Solution portugaise : obligation pour les assurances vie de souscrire à 80% de la dette publique nationale.

    Enlever le chapeau du prestidigitateur, en taxant un peu plus l’assurance vie (pardon la contribution de solidarité), le tour est joué, les titulaires de contrats d’assurance vie seront remboursés avec les prélèvements sur leur propre argent.

    N’oubliez pas : la période de défiscalisation d’un placement bloqué 8 ans par exemple sera modifié juste avant de pouvoir retirer l’argent (c’est ce qui a été fait avec le PEA notamment).

    En résumé c’est très simple et efficace : pendant la période des versements bloqués, les retraits (impossibles) sont défiscalisés et lorsque vous pouvez retirer votre argent il est trop tard cela vient d’être fiscalisé …

  • champar , 3 octobre 2014 @ 18 h 00 min

    @Voyageur
    Je me demande si ce n’est pas volontaire pour préparer l’opinion à ces spoliations car lorsque vous discutez avec les gens peu informés (parfaits pigeons) vous avez souvent une réaction de lassitude “on ne peut rien y faire, on verra bien”. Je crains que les pigeons se préparent à être plumés sans réagir.

  • Tawill , 3 octobre 2014 @ 18 h 06 min

    la révolution comme vous dites, les Français sont trop lâches, c’est à croire que tout le monde y trouve son compte, chômage, travail au noir, trafic de drogue qui rapporte un argent fou à tout ceux qui le pratique, et vous voudriez que les jeunes aillent travailler pour le smic, vous plaisantez!! tous ces gouvernements ont fait un monde d’assistés, de fainéants, cependant, je me pose des questions, car, tout le monde se plaint, mais pratiquement tous les gamins ont un portable, sont exigeants dans l’achat de vêtements de marque, sont au courant de toutes les nouvelles technologies, mais tout cela coûte très cher aux contribuables (pour ceux qui en paient bien sûr), pendant ce temps là, les chinois sont de petites fourmis, qui travaillent, qui travaillent, comme dans la fable, et nous, nous sommes les cigales, mais la chute sera dure, si tout cela devait basculer un jour, car, on ne peut pas continuer comme cela, les français seront t’ils prêts à rebondir?

  • montecristo , 3 octobre 2014 @ 20 h 02 min

    Et si l’on commençait par ponctionner chez les élus ?
    Si l’on supprimait les subventions de toutes les Associations qui ne servent à rien ?
    Si l’on faisait payer aux étrangers les soins médicaux qu’ils reçoivent chez nous gratuitement ?
    Si l’on arrêtait de laisser proliférer la polygamie ? l’Immigration ?
    Si l’on cotisait moins grassement au Conseil de l’Europe ?
    SI … Si …Si …
    Si l’on consultait les français … la France serait sôtement plus riche !

  • Jeremie1987 , 3 octobre 2014 @ 20 h 43 min

    Non l’Etat français fera défaut, et cela apprendra à tout le monde à ne pas prêter inconsidérément aux Etats Providences voyous.

Les commentaires sont fermés.