Moscovici : quand un pyromane devient pompier

Le budget 2015 explose le déficit, comme d’habitude, et comme d’habitude ce bras d’honneur à nos partenaires européens va passer sans sanction de Bruxelles qui craint les populismes, explique Nicolas Doze ce jeudi sur BFM TV. Mais le plus drôle est la promotion de Pierre Moscovici aux Affaires économiques à Bruxelles. Celui qui s’est torché avec les promesses de recul du déficit français va devenir le gendarme des 3%. C’est l’histoire d’un pyromane qui veut devenir pompier :

Autres articles

8 Commentaires

  • Luc+ , 2 Oct 2014 à 18:52 @ 18 h 52 min

    Quand un nul devient encore plus nul…Dégageons les !

  • andre manhes , 2 Oct 2014 à 19:42 @ 19 h 42 min

    Après le constat d’échec de son ministère en France, cela lui vaut, ce que l’on peut appeler une promotion à un poste important à Bruxelles ! Pas étonnant, donc, que certains membres étrangers se posent des questions ! (moi avec) C’est vraiment là aussi un cercle bien fermé où l’on s’échange entre amis les bons postes, et, puis qu’importe la réussite, puisque qu’il n’y a pas de représailles en cas d’échec : c’est tout bon ! Ben voyons !

  • Charles , 2 Oct 2014 à 20:10 @ 20 h 10 min

    HS-Voilà un exemple type de réussite pour un enfant sauvé.
    Il devient un artisan de paix en devenant prêtre….
    Nos évêques de la CEF n’y avaient jamais pensé…

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/10/sa-m%C3%A8re-renonce-%C3%A0-avorter-il-devient-pr%C3%AAtre.html

  • xrayzoulou , 2 Oct 2014 à 20:16 @ 20 h 16 min

    Lui qui a bousillé le budget de la France, On lui donne une promotion ! Le copinage francs-macs marche bien !!!!

  • pas dupe , 2 Oct 2014 à 20:37 @ 20 h 37 min

    Petit rappel :

    “…la « Tactique numéro 5″ déclare :

    « Cinquièmement, nous continuerons notre projet de partager les meilleures pratiques avec les jeunes leaders, y compris les jeunes leaders politiques de tous les partis modérés pour qu’ils aient la trousse à outils et le guidage pour aller de l’avant. Nous créerons ou encouragerons des programmes d’échange et de formation qui enseignent la valeur durable de l’inclusion large aux écoles, aux groupes de citoyens, aux bloggueurs, aux conseillers politiques, et aux hommes politiques locaux.[15]» Rivkin fait là l’ébauche d’un programme de formation des futurs leaders politiques et municipaux de la France.

    Alors que les programmes des ONG ayant l’aval du gouvernement américain, comme la Dotation Nationale pour la Democratie (National Endowment for Democracy) sont conçus pour développer des programmes et des stratégies complets à l’usage des partis politiques de « démocraties émergeantes » (sic), ceci peut être rationalisé en déclarant que certains États souffrent d’un manque d’expérience en politique de parti libérale-démocratique. On peut difficilement user du même argument pour justifier l’ingérence américaine dans la politique de parti en France.

    A cet effet Rivkin déclare que les mille professeurs d’anglais américains employés dans les écoles françaises seront équipés des matériaux de propagande nécessaires à inculquer à leurs élèves les idéaux désirés :
    « Nous fournirons aussi les outils pour enseigner la tolérance à ce réseau de plus de mille étudiants universitaires américains qui enseignent l’anglais chaque année dans les écoles françaises. »
    Ce programme de grande ampleur sera coordonné par le « Groupe de Travail des Minorités » (Minority Working Group) en « tandem » avec « l’Initiative d’aide sociale proactive à la jeunesse » (Youth Outreach Initiative). Une des questions surveillées par ce groupe sera la « réduction du soutien populaire aux partis politiques et aux plateformes xénophobe », et ce afin de garantir que le programme fonctionne comme il devrait, pour contrer le succès de tout parti « extrême » ou « xénophobe » qui pourrait poser un défi à la globalisation.

    Rivkin révèle la nature subversive du programme quand il déclare: « Bien que nous ne pourrions jamais nous attribuer le mérite de ces développements positifs, nous concentrerons nos efforts sur la mise à exécution des activités décrites ci-dessus, qui aiguillonnent, exhortent et stimulent le mouvement dans la bonne direction. »

    Quelle serait la réaction si le gouvernement français, à travers son ambassade à Washington entreprenait un programme de changement radical des Etats-Unis en conformité avec les « intérêts nationaux français » inculquant, grâce à un « programme agressif d’aide sociale proactive » ciblé sur la jeunesse, les « idéaux français » déguisés en « idéaux américains des droits de l’homme »?

    Quelle serait la réaction de l’administration américaine si elle découvrait que le gouvernement français essayait d’influencer l’attitude des Afro-Américains, des Amérindiens, et des Latino-Américains ?

    Et si les représentants français recevaient l’ordre de saisir chaque occasion de harceler les représentants américains pour qu’ils demandent pourquoi il n’y a pas plus d’Amérindiens au gouvernement ?…”

    Projet Rivkin
    http://www.defrancisation.com/le-projet-rivkin-comment-la-mondialisation-utilise-le-multiculturalisme-pour-assujettir-des-nations-souveraines/

  • ranguin , 3 Oct 2014 à 6:54 @ 6 h 54 min

    Quand on est nul une pporte reste ouverte : “la politique de gauche”.

    AH ! la promotion Voltaire de l'”Ane” !

  • Hyperion , 3 Oct 2014 à 17:49 @ 17 h 49 min

    Ce Moscovici est un pur opportuniste. Une girouette prête à vendre son âme au diable pour satisfaire une ambition psychopathique sans oublier, bien sûr, sa hantise de posséder un portefeuille bien garni.

    Il y a bien longtemps que l’Ena ne produit plus que des carriéristes aux dents raclant les parquets (un cliché qui correspond parfaitement à la réalité). Jadis, cette école comptait des élèves réellement animés d’un idéal et d’une haute conception du service de l’Etat. Hélas, ce noble état d’esprit a été dévoyé par des politiciens sans foi ni loi qui ont complètement changé la nature et les objectifs de cette institution.

Les commentaires sont fermés.